26 mai 2016

Le droit en pratique : Vie affective et sexuelle en établissement psychiatrique

santé mentale,droit,vie affective et sexuelle,psychiatrie

"Le patient peut-il revendiquer un droit à la sexualité à l'hôpital ? Comment l'institution peut-elle mettre en place une organisation appropriée au respect de la vie privée des usagers tout en garantissant la qualité des soins et la sécurité des personnes . Repères juridiques et pratiques."

Un article à télécharger gratuitement sur le site de Santé mentale.fr...

21 mars 2016

2ème journée mondiale des troubles bipolaires

L'association ICEBERGS vous propose une action de sensibilisation à l'occasion de la

2ème journée mondiale des TROUBLES BIPOLAIRES

sous le haut patronage de Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes avec le soutien de la ville de Lyon

mercredi 30 mars 2016

Place Carnot, dans le 2ème Arrdt de Lyon

de 12h à 18heures

http://icebergs.fr/

Un parcours sensoriel et ludique, sous tente, permettra de découvrir la bipolarité, source d'isolement et de rupture sociale.

Dans un premier temps, par le biais de l'expérimentation des deux états de la personne bipolaire :
  • - l'état dépressif dans un univers teinté de gris, nuageux et brumeux
  • - l'état maniaque, aux couleurs vives et aux bulles légères, 
 
Puis, au travers d'un jeu, vous pourrez découvrir les symptômes de la bipolarité 

Après ce parcours sensoriel et ludique, les visiteurs pourront rencontrer le corps médical et les associations accompagnant les bipolaires pour mieux identifier le parcours de prise en charge et de soins sur la région lyonnaise. 
 

27 août 2014

La santé mentale, vers un bonheur sous contrôle ?...

santé mentale,contrôle,autodétermination,libéralisme,psychiatrieLa santé mentale, vers un bonheur sous contrôle

par Mathieu Bellahsen le 22 mai 2014

192 pages - 13 euros

ISBN978-2-35872-059-5

Lire un extrait

 

« Comment la santé mentale, idée progressiste de la psychiatrie d’après-guerre, s’est-elle transformée en outil de normalisation et de contrôle ? Dans les années 1980, une neuropsychiatrie « scientifique » a ouvert la voie au discours gestionnaire : il s’agissait désormais de classer, de gérer, d’évaluer. Pour cela, la notion de santé mentale est devenue un opérateur essentiel, car, selon un rapport officiel, « la mauvaise santé mentale coute à l’Union européenne de 3 à 4 % du produit intérieur brut, à la suite d’une perte de productivité́ ». La pression de l’industrie pharmaceutique, le rôle dominant des neurosciences dans la recherche, la dévalorisation systématique de la psychanalyse, toute cette dérive fait de « la santé mentale pour tous » une nouvelle norme, un outil dans la gestion néolibérale des populations. Le « complet bien-être », le bonheur sous contrôle, telles sont les visées que sous-tend le terme faussement rassurant de santé mentale. » Lire la suite

 
Mathieu Bellahsen: « La santé mentale... par Mediapart

11 mai 2014

Le droit à une vie sexuelle malgré un handicap

Le  Journal Forum de l'Université de Montréal publie un article dans son édition du 5 mai 2014, très intéressant à plusieurs titres. Nous vous en livrons quelques extraits, il vous suffira de cliquer pour   continuer la lecture...

droit vie sexuelle.jpg

 A cause d'un handicap, certaines personnes sont privées de vie sexuelle.

"Marcel et Jocelyne sont amoureux depuis 30 ans. Ils sont tous deux déficients intellectuels en plus d'être atteints d'une maladie mentale. Lui a 53 ans et souffre d'un trouble psychotique. Elle est âgée de 42 ans et a un trouble bipolaire. Entre eux, c'est l'amour fou!

Leur histoire d'amour a commencé au début des années 80, alors qu'ils fréquentaient le pavillon Riel de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal (anciennement l'Hôpital Louis-H. Lafontaine), affilié à l'Université de Montréal. « Ils géraient très bien leur relation intime et ne dérangeaient personne, signale Marie-Josée Prévost, directrice du programme clinique de déficience intellectuelle à l'Institut. On avait même essayé de les intégrer dans la communauté, mais ça ne fonctionnait jamais. Ils devenaient dépressifs. »

La raison? Marcel et Jocelyne ne se retrouvaient pas dans la même ressource d'hébergement compte tenu de la disparité de leur niveau intellectuel et de leurs troubles mentaux. « Une fois qu'on est parvenu à faire reconnaître l'importance de leur relation amoureuse pour leur santé mentale, on a pu faire valoir leur besoin légitime d'être ensemble. Ils n'ont plus jamais eu besoin d'être hospitalisés à notre institut; le suivi en consultation externe a suffi à maintenir stable leur maladie mentale », raconte Mme Prévost ( psychologue, qui travaille depuis 23 ans à l'Institut auprès d'une clientèle ayant une déficience intellectuelle, des troubles psychiques ou des problèmes de comportement)."...

"...Sa collègue, Janik Hudon, travaille au quotidien avec des personnes adultes aux prises avec des troubles mentaux graves. Pour elle, l'éducation sexuelle est fondamentale. Attitrée au soutien clinique des équipes d'intervenants à la Direction du soutien à l'intégration sociale de l'Institut, elle croit que la prévention est essentielle, surtout pour les infections transmissibles sexuellement (ITS). « C'est un problème important chez cette clientèle qui a souvent des pratiques sexuelles à risque, dit la sexologue. On note généralement une absence d'utilisation des préservatifs et de moyens de contraception. »...

...Promouvoir une approche positive de la sexualité ...

...Assistance ou prostitution ?

"Le droit à une vie sexuelle malgré un handicap" par  Dominique Nancy - Journal le Forum - 5 mai 2014