05 mai 2013

Projection / débat de Yo Tambien au Centre d'Ailleurs

yo tambien,personnes en situation de handicap¨,projectiondébat,professionnel-le-s,sensibilisation,sensualité,trisomie 21,intégrationParler de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap n’est pas aisé.

Il s’agit d’un sujet délicat, difficile à aborder en raison de sa complexité. Pour autant, cette question est très présente, en milieu ordinaire comme en institution puisque la personne en situation de handicap comme tout être humain, est un être sexué. Cette dimension importante de la personne s’exprime de manières diverses telles que le désir amoureux, la formation des couples, la survenue d’une grossesse mais aussi sur un versant plus négatif dans des relations de sujétion ou de passages à l’acte violents. Á travers ces différentes expressions, et de ce que notre société autorise en la matière, c’est toute notre démocratie et sa modernité qui est interrogée. La question du corps interpelle également le professionnel de par sa proximité corporelle quotidienne notamment avec les personnes les plus dépendantes. Dans une société où l’on parle d’intégration de la personne en situation de handicap, de respect de la personne dans sa globalité, on ne peut omettre d’aborder cette question, chacun ayant droit à une vie sexuelle et affective épanouissante. Face à cela, chaque parent, référent, institution est amenée à travailler cette question sur un mode qui lui est propre.

Yo, También - Bande annonce Vost FR

Pour en parler, le Centre d'Ailleurs vous propose d'échanger après la projection du film avec François Crochon, sexologue clinicien, chef de mission CeRHeS (Centre Ressources Handicaps et Sexuali

De 17 h à 19 h : un atelier de réflexion préparatoire à la projection intitulé "concerné oui - impliqué comment ?" et animé par François Crochon, sexologue et chef de mission au CeRHeS (Centre de Ressources Handicaps et Sexualités) est proposé aux professionnels des structures. Inscription gratuite et obligatoire – groupe de 15 personnes maximum.

À 20 h 30 : projection du film "Yo también".

→ Infos pratiques

Menu à 15 €

Participation libre. Inscription à l'atelier avant le 30 avril 2013.

Renseignements et réservation du repas à :

Le Centre d’Ailleurs – Chavarot - 63520 SAINT-JEAN-DES-OLLIERES.

Tél. : 04.73.31.08.62 begin_of_the_skype_highlighting ou 04.27.86.81.88 begin_of_the_skype_highlighting  end_of_the_skype_highlighting

 www.lecentredailleurs.com ou contact@lecentredailleurs.com 

28 avril 2013

Les difficultés pour concilier sexe et handicap

La sexualité des personnes handicapées est moins taboue depuis une trentaine d'années. Mais des difficultés subsistent...

 

Longtemps mise de côté, la sexualité des personnes handicapées est moins taboue depuis une trentaine d'années. Mais des difficultés subsistent : avant tout le respect de la vie privée et de l’intimité de la personne en situation de handicap, l'accessibilité, l'intervention d'un tiers dans la sphère intime, l'apprentissage de la vie amoureuse, le manque d'espace ou encore l'acceptation des parents.

Retrouvez l’article complet sur le site de La Dernière Heure

04 octobre 2012

L'amour par delà le handicap

journée d'étude,formation,santé sexuelle,droits sexuels,professionnel-le-sJournée d'étude organisée en partenariat avec la haute Ecole Fribourgeoise en Travail Social le mardi 27 novembre 2012 à l'IRTS de Franche-Comté (1 rue Alfred de Vigny, Besançon).

Résumé

Parler de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap en institution n’est pas aisé. Il s’agit d’un sujet délicat, difficile à aborder en raison de sa complexité. Pour autant, cette question y est très présente, ici comme en milieu ordinaire puisque la personne en situation de handicap comme tout être humain, est un être sexué. Cette dimension importante de la personne s’exprime de manières diverses telles que le désir amoureux, la formation des couples, la survenue d’une grossesse mais aussi sur un versant plus négatif dans des relations de sujétion ou de passages à l’acte violents. Á travers ces différentes expressions, et de ce que notre société autorise en la matière, c’est toute notre démocratie et sa modernité qui est interrogée. La question du corps interpelle également le professionnel de par sa proximité corporelle quotidienne notamment avec les personnes les plus dépendantes. Dans une société où l’on parle d’intégration de la personne en situation de handicap, de respect de la personne dans sa globalité, on ne peut omettre d’aborder cette question, chacun ayant droit à une vie sexuelle et affective épanouissante. Face à cela, chaque institution est amenée à travailler cette question sur un mode qui lui est propre. Comment, au travers de leurs missions d’accueil, d’accompagnement des bénéficiaires, répondent- elles aux questions que pose la survenue de la sexualité dans la vie quotidienne ? Penser l’institution, s’interroger sur ses propres pratiques en fonction de cette réalité sexuelle est donc nécessaire avec, entre autres, une ouverture sur la question de l’assistance sexuelle.

Lire la suite