04 décembre 2013

Des vidéos éducatives sur les sites educationsexuelle.com et educationsensuelle.com

vidéos éducatives,cerhes,françois crochon,delphine siegrist,sheila warembourg,willy rougier,handicap mental,handicap moteur,déficience intellectuelle,educationsensuelle.com,educationsexuelle.com,de groupes d’expressions autour de la vie affective et sexuelle

 Nouveau et inédit sur Internet : Handicap & sexualité 

 Enfin des vidéos éducatives ! 


Les sites www.educationsensuelle.com et www.educationsexuelle.com proposent 2 modules de vidéos éducatives sur la thématique Handicaps & Sexualités, l’un destiné aux personnes en situation de handicap moteur, l’autre destiné aux personnes souffrant d’une déficience intellectuelle.

Plus de 100 vidéos d’experts du handicap et de la sexualité, répondent à toutes les questions-clés que se posent les jeunes et leur entourage, famille et professionnels de la santé, telles que :

HANDICAP MOTEUR : Séduire avec mon handicap, Le désir, Le plaisir, Créativité dans sa vie intime, Confiance en soi, Comment faire avec mes amis d’avant l’accident, Aide médicale et technique 

DÉFICIENCE INTELLECTUELLE : Comment dire que tu me plais, Gérer le refus en amitié et en amour, Être consentant, A qui je parle de sexualité, Prévention et contraception, Désir d’enfant ou désir de grossesse 

Et aussi des vidéos spécifiques pour les éducateurs et la famille : Intérêt pour la sexualité, Homosexualité, Le risque de surprotection, Effet pervers du silence sur la sexualité, Comment éduquer à la vie affective et sexuelle 

LES EXPERTS : 

François Crochon, Sexologue Clinicien / Responsable du Centre Ressources Handicaps et Sexualités : Un déni ou un silence assourdissant qui peut être vécu comme une violence et majore les risques pour les personnes en situation de handicap.


Sheila Warembourg,  diplômée en sexologie et Santé Publique / spécialisation : personnes en situation de handicap : C'est la solitude qui est la difficulté...

Maryse Pascau, Conseillère Conjugale et Familiale et formatrice à l’AFCCC / Expertise : handicap et sexualité : Souvent présentée comme tabou ou interdit, aborder la sexualité nécessite d'être à l'aise avec sa propre sexualité.

 

Enfin, plusieurs personnes en situation de handicap moteur témoignent de leur vécu : 

Willy Rougier, bénévole au CeRHeS, formé à l’animation des groupes d’expressions autour de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap : Avoir une sexualité "comme tout le monde" aide à accepter son handicap. 

Laetitia Rebord, La société a encore un regard tabou sur le handicap et la sexualité...

 

Delphine Siegrist, en formation de Conseillère Conjugale et Familiale, formatrice et animatrice de groupes d’expressions autour de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap au CeRHeS : C'est pas toujours un long fleuve tranquille, mais c'est possible... Oui, c'est un risque qu'il faut prendre !

 

 vidéos éducatives,cerhes,françois crochon,delphine siegrist,sheila warembourg,willy rougier,handicap mental,handicap moteur,déficience intellectuelle,educationsensuelle.com,educationsexuelle.com,de groupes d’expressions autour de la vie affective et sexuelle

12 novembre 2013

Les délégations APF des Yvelines et du Val d'Oise lancent leur programme "WITH" qui aborde la vie affective, sentimentale et sexuelle avec un handicap moteur à partir du mois de novembre

 

"Qu’il s’agisse de fonder une famille, d’être amoureuxvignettewith.jpg

de sortir avec quelqu’un ou d’avoir une relation,
chacun a le droit de mener sa vie affective,
sentimentale et sexuelle comme il l’entend et avec qui il
l’entend.
Pourtant, les personnes en situation de handicap n’ont
pas toujours cette possibilité : trop de barrières
subsistent encore, en particulier dans le regard que la
société pose sur le handicap.
Afin de promouvoir le droit à une vie affective et
sexuelle des personnes en situation de handicap
moteur, les délégations départementales de
l’Association des Paralysés de France des Yvelines et
du Val d’Oise se mobilisent au travers du "WITH".
Le WITH, une série d’évènements relatifs à la vie
affective et sexuelle des personnes en situation de
handicap moteur, qui viseront à informer les
personnes et leur entourage, sensibiliser le grand
public et favoriser la rencontre de partenaires
amoureux."
Contact Mathieu Lopes au 01 30 44 14 41

 

with2013 - 14.jpg

Des ateliers coaching séduction pour permettre aux participants de développer leur potentiel de séduction, gagner de la confiance en soi et les mettre dans des conditions optimales pour rencontrer un partenaire amoureux. Ces ateliers correspondent à des temps d'apprentissage pratiques animés par des spécialistes (coach en image, sexothérapeute, thérapeute, love coach).  Au programme : "le relooking pour séduire", "communiquer pour séduire", " comment gagner de la confiance en soi", "la compréhension du sexe opposé"..  Ces ateliers dureront deux heures et auront lieux un samedi par mois, en fin d'après midi du mois de novembre 2013 au mois de mars 2014. Le tarif de ces ateliers pour les adhérents de l'APF est de 60 euros. Les participants s'engagent à venir à l'ensemble des ateliers. Ces derniers se dérouleront au sein des délégations des Yvelines et du Val d'Oise et seront  suivis systématiquement  le soir par une sortie conviviale à l'extérieur dans un endroit entièrement accessible et ou des bénévoles seront présents aux cotés des participants pour un moment de partage !


Des rencontres thématiques pour informer et aborder des notions théoriques, conceptuelles en lien avec la vie affective et sexuelle. Ces rencontres durent 3 heures et sont animées par des intervenants spécialistes (juristes, psychologues, gynécologues, sexologues...). Les échanges avec les intervenants et entre les participants y sont à l'honneur. Ces rencontres ont lieu un samedi matin par trimestre et se déroulent dans un cadre interactif où la parole de chacun est respectée. Ces rencontres sont gratuites pour les adhérents de l'APF. Elles auront lieux dans les départements du Val d'Oise et des Yvelines. 

 

Des réunions de groupe de parole mixte réunissant homme et femme pour échanger en toute liberté sur des sujets en lien avec la thématique de la vie affective et sexuelle. Ces réunions seront l'occasion pour les participants de pouvoir se libérer de souffrances liées aux difficultés et parfois à l'impossibilité d’accéder à un épanouissement dans ce domaine de la vie intime mais également de pouvoir s'enrichir des expériences positives des uns et des autres, de s'échanger des bons conseils, des bonnes adresses et de se sentir écouté. Elle seront animées par deux psychologues cliniciennes : Valérie Béhin et Cécile Antigny. Elles dureront une heure et demie et auront lieu un samedi après midi par mois à partir du mois de novembre 2013 dans le département des Yvelines, à Poissy (78303). L'inscription à ces réunions pour les adhérents de l'APF est gratuite pour toute l'année.

02 mai 2013

Construire sa vie avec un handicap moteur : vie de couple

En 2008, les personnes âgées de 40 à 65 ans ayant une limitation de leurs fonctions motrices vivent moins souvent en couple que les autres personnes du même âge. Parmi celles vivant à domicile, 64 % vivent en couple, contre 77 % des autres personnes âgées de 40 à 65 ans (tableau 1). Plus souvent célibataires, les personnes souffrant de limitations fonctionnelles motrices sévères sont aussi plus souvent divorcées (16 % contre 11 % pour les autres personnes de 40 à 65 ans). Plus généralement, elles ont moins souvent un compagnon (compagne), fiancé(e) ou partenaire. Celles dont les problèmes de santé sont apparus avant 25 ans ont plus rarement une vie de couple ou une vie sentimentale. 37 % ne fréquentent personne contre 30 % des personnes dont le handicap est plus tardif et 16 % des autres adultes de 40 à 65 ans.

 DREES : Construire sa vie avec un handicap moteur

Les problèmes moteurs, lorsqu’ils apparaissent tôt dans la vie, peuvent être une entrave à la mise en couple. Celle-ci est plus difficile pour les personnes ayant eu des problèmes de santé pouvant être à l’origine des limitations fonctionnelles avant l’âge adulte. 22 % des personnes ayant des limitations fonctionnelles et dont les problèmes sont apparus avant 25 ans n’ont jamais vécu en couple, contre 5 % des autres personnes âgées de 40 à 65 ans sans limitation motrice, et 7 % des personnes ayant eu des problèmes plus tardifs.

 Construire sa vie avec un handicap moteur

Lorsqu’elles vivent en couple, leur relation est plus récente que celles des autres personnes du même âge. La parentalité est ainsi moins fréquente que pour les autres personnes âgées de 40 à 65 ans. Une personne sur quatre n’a pas d’enfant contre 13 % des autres personnes du même âge, qu’elles souffrent ou non de limitations fonctionnelles. Lorsqu’elles ont des enfants, elles en ont moins que les autres. 28 % ont eu un seul enfant contre 20 % des autres personnes de 40 à 65 ans.

Construire sa vie avec un handicap moteur