26 janvier 2017

Sortie du livre: Handicap et sexualité : déni, oubli et reconnaissance

livre deni oubli reconnaissance.jpg

Des contributions de spécialistes autour de divers aspects de la sexualité des personnes en situation de handicap : l'évolution du discours scientifique dans ce domaine, la question de l'identité, le droit sexuel, ou encore l'accompagnement institutionnel, pédagogique et clinique.

Georges Eid montre l'évolution du discours scientifique dans ce domaine.

Denis Vaginay insiste sur l'équivalence identitaire entre personnes en situation de handicap et les autres.

Delphine Siegriest met l'accent sur les droits sexuels des femmes en situation de handicap.

François Crochon aborde l'accompagnement institutionnel.

Françoise Vatré l'accompagnement pédagogique.

Wayne Bodkin l'accompagnement clinique.

Pierre Ancet traite, quant à lui, de l'épineux problème de l'accompagnement sexuel.

Tandis qu'Alain Giami nous propose une vision panoramique de l'évolution de la gestion de la sexualité des personnes en situation de handicap sur plus de 40 ans, avec des avancés et ses contradictions.

 

Vous pouvez le retrouver au Centre Ressources Documentaires du CeRHeS

12 janvier 2017

La santé sexuelle, de quel Droit ?

La Chaire UNESCO Santé sexuelle & Droits humains est engagée dans la mise en œuvre, le suivi et l'examen des Objectifs du Développement Durable. Stratégiquement, elles les utilisent pour promouvoir le plaidoyer des Droits Humains appliqués à la santé sexuelle et reproductive (DSSR), dans une perspective globale.

Cette première conférence permettra de présenter la santé sexuelle, sa définition, son champ d’intervention au sein de la santé, les professionnels qui sont engagés.

A cette occasion, les Droits humains en lien avec la santé sexuelle seront exposés et il sera débattu de l’intérêt de lier les Droits Humains avec la santé sexuelle.

Enfin, l’existence d’un droit à la santé sexuelle sera débattu.

     

41-large_default.jpg

 

Animée par : le Pr Thierry Troussier et Me Ingrid Geray ainsi que  par Monsieur Jérôme André:

Qu'est-ce que la santé sexuelle au regard des objectifs du développement durable des Nations Unies à l'horizon 2030 ? Quels sont les enjeux de la sexualité pour l'avenir ? Comment la Santé sexuelle se pratique au quotidien ? Existe-il un droit à la Santé sexuelle ? Comment les droits en lien avec la sexualité peuvent favoriser le bien être des individus et des populations ?

Lieu : Salles de conf Faculté de médecine Paris Diderot, site Villemin, 10 avenue de Verdun, 75010 Paris.
Métro/RER : Gare de l'Est

Réservations et informations gratuites mais obligatoires sur :

 www.santesexuelle-droitshumains.org

 

14 juin 2016

Lancement du numéro vert « Sexualités, Contraception, IVG » - 0800 08 11 11

Lancement d'un numéro vert "Sexualité, contraception, IVG" par la Planning Familial.

 

n° vert IVG.jpg

ivg_ministere_sante_presse.jpg

Ce projet est financé par le Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes.

La mise en place d'un numéro unique répond à une revendication de longue date du Planning Familial : l’accès égal de toutes et tous à une information claire, exacte et sans jugement sur les questions liées à la sexualité. L’IVG est incluse dans les compétences de ce numéro vert : il s'agit d'un signal fort qui fait de l’avortement un événement de la vie sexuelle des femmes au même titre que la contraception, la grossesse, ou la prévention des infections sexuellement transmissibles. Cela contribue à lever le tabou sur l'IVG et participe à sa déstigmatisation. C'est la meilleure réponse aux stratégies des opposants.es qui diffusent leurs messages mensongers et culpabilisants sur leurs sites internet et autres dispositifs de communication

 

Lire la suite sur Planning Familial ou consulter les informations en PDF

 

 

26 mai 2016

Le droit en pratique : Vie affective et sexuelle en établissement psychiatrique

santé mentale,droit,vie affective et sexuelle,psychiatrie

"Le patient peut-il revendiquer un droit à la sexualité à l'hôpital ? Comment l'institution peut-elle mettre en place une organisation appropriée au respect de la vie privée des usagers tout en garantissant la qualité des soins et la sécurité des personnes . Repères juridiques et pratiques."

Un article à télécharger gratuitement sur le site de Santé mentale.fr...

20 mai 2015

Le consentement expliqué avec une tasse de thé

 

Traduction:

«Si vous avez toujours de la difficulté à comprendre le concept de consentement, imaginez qu’au lieu d’une relation sexuelle, vous leur faites une tasse de thé.»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Si vous dites: "Hé, prendriez-vous une tasse de thé?"

 

Et qu’ils répondent: "Oh mon Dieu, oui, j’adorerais une tasse de thé!"

 

Vous savez qu’ils veulent une tasse de thé.»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Si vous dites: "Hé, prendriez-vous une tasse de thé?"

 

Et qu’ils font: "Hmm, je ne sais pas vraiment..."

 

Alors vous pouvez leur faire une tasse de thé. Ou non. Mais sachez qu’ils ne la boiront peut-être pas. Et s’ils ne la boivent pas – et c’est la partie à retenir – ne les forcez pas à la boire. Le simple fait que vous leur ayez offert une tasse de thé ne vous autorise pas à les obliger à la boire.»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Et s’ils vous disent: "Non merci."

 

Ne leur faites pas de thé, tout simplement. Ne les forcez pas à en boire, ne vous emportez pas contre eux parce qu’ils ne veulent pas de thé. Ils ne veulent simplement pas de thé, c’est compris?»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

Idem s’ils changent d’avis en cours de route, ou s’ils sont inconscients, s’ils commencent à boire le thé, mais que soudainement, ils n’en veulent plus. Et rappelez-vous qu’une fois n’est pas coutume. Si vous avez déjà bu du thé avec quelqu’un, ça ne vous autorise pas implicitement à revenir quand bon vous semble pour leur en faire boire une autre tasse.

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Si vous êtes capables de comprendre qu’il est tout à fait ridicule de forcer quelqu’un à boire du thé quand il n’en veut pas, et que vous pouvez comprendre quand quelqu’un ne veut pas de thé, alors pourquoi est-ce si difficile de le comprendre quand on parle de sexe?»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Qu’il s’agisse de thé ou de sexe, le consentement est roi.»

 

Voilà, ça ne saurait être plus simple.

 Lire la suite sur le site du journal de Montréal...