09 mars 2016

Le Festival ImagéSanté ouvre sa 12ème édition du 14 au 19 Mars à Liège, en Belgique

L’objectif du Festival ImagéSanté est de promouvoir la formation et l’information

en matière de santé par l’intermédiaire  de films documentaires

Voici un choix de quelques films 

Dans la sélection Cinéma Documentaire

L'homme qui répare les femmes La colère d'Hippocrate, un film de Thierry Michel, 2015, 112' - Belgique

Prix Sakharov 2014, le docteur Mukwege est internationalement connu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes, violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République Démocratique du Congo...

 Salto Mortale, de Guillaume Kozakiewiez, 2014, 94' France - Suisse

En 2000, Antoine Rigot, funambule virtuose, perd l’usage de ses jambes. Plutôt que de l’éloigner de la scène, cet accident l’incite à devenir à la fois l’objet et le sujet de ses spectacles. Renaît peu à peu le désir de flirter avec l’équilibre. Chute et renaissance d’un funambule, humble et courageux.

 Sélection Education à la Santé

Accompagnement de la personne âgée

Que reste-t-il ? un film de Felipe Sandoval, Belgique, 2015, 48'

que_reste-t-il.jpg

 Tina et Claude habitent dans une maison de retraite. Ils forment un jeune couple heureux qui vit son amour au grand jour… Seulement ils sont une exception dans un environnement où la solitude des corps et des esprits prédomine. Que reste-t-il donc à la fin de nos jours quand on est seul…?

cinéma,films documentaires,festival,santé,personnes âgées,personnes autistes,femmes victimes de violences,accident,résilience,créativité,handicap

Autism in Love, de Matt Fuller, Etats-Unis, 2014, 75'

Lenny est un jeune homme qui vit à Los Angeles et qui a lutté pour s’accepter dans sa maladie : l’autisme. Cette étiquette a été le plus grand obstacle de sa vie et lui a fait rencontrer des filles apparemment impossibles. L’expression de sa sexualité et le désir d’intimité continuent à le ronger durant sa recherche de lui-même.

 

17 avril 2015

Cinéma et handicap : de nombreux films d'amour à découvrir...

cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

Un ancien cascadeur équestre paraplégique, une jeune femme qui a renoncé à sa carrière de pianiste pour travailler dans les assurances : En équilibre, avec Albert Dupontel et Cécile de France, raconte la brève rencontre de deux êtres brisés.

Ce film de Denis Dercourt sorti en salles le 15 avril 2015, est inspiré d'une histoire vraie, celle de Bernard Sachsé, accidenté en 1994 lors d'un tournage, à l'âge de 30 ans

 

cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

 
Aldo, jeune infirmier sans souci est très amoureux de Lucie, étudiante dont il partage la vie. Il perd son emploi. Pour continuer à payer les études de sa fiancée, il devient accompagnant sexuel pour personnes handicapées, poussé par deux amis de Lucie, non-voyants, qui lui trouvent de bonnes raisons morales de le faire. Les rencontres se suivent et ne se ressemblent pas, de la douce et sentimentale Stéphana au cynique Emmerich, en passant par l’étrange couple formé par Andréas et sa soeur mutique... Sa nouvelle activité, qu’il cache à Lucie, l’entraîne dans des expériences insolites et dérangeantes, dont il sortira profondément transformé.
 
 
et beaucoup d'autres encore !...
cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

05 décembre 2014

Flash - back avec Arte vers le Festival Look & roll à Bâle, rare manifestation de cinéma traitant de la vie avec un handicap

cinéma,handicap,rencontres de deux mondes,intimité du corps,regards du cinéasteSamedi 6 décembre à 0h32 seront diffusés, dans le Magazine Court - Circuit de Arte, trois courts métrages, présentés à Bâle, pour la 5ème édition du Festival Look and Roll, en septembre 2014, parmi les 23 fictions et documentaires de onze pays.

 

           Sunny Boy (1h00)

cinéma,handicap,rencontres de deux mondes,intimité du corps,regards du cinéasteSunny Boy met en scène un jeune homme atteint d'une maladie rare qui l'empêche de s'exposer au soleil. La réalisatrice filme sans gêne le corps abîmé et étrange de son héros et fait naître une réelle émotion dans les relations père- fils.

 

Jane Gull, Angleterre, 2011, 11mn

Le recruteur (0h13) / Geneviève Clay-Smith, Robin Bryan - Australie - 2012, 11mn

le recruteur arte.jpg

le recruteur 2.jpg

 Thomas Howell doit passer un entretien d’embauche dans un cabinet d’avocats réputé. Quand il voit arriver le recruteur, son étonnement est total. C'est un jeune trisomique qui vient le chercher. Se présentant comme Dexter, son supérieur hiérarchique potentiel, il prie Thomas d'entrer dans son bureau.

Embrasse mon frère (1h15) / Rasmus Kloster Bro, Danemark, 2010, 15 mn

embrasse mon frère.jpg

Accompagné de son frère aîné Simon, Lasse se rend à une fête du nouvel an, organisé chez une jeune fille qui lui plaît beaucoup. Pour l'occasion, il a transformé son fauteuil roulant en rampe de lancement pour fusées. Mais lorsqu'il a l'opportunité de se retrouver seul avec la jeune fille, Simon reste à ses côtés. Un bras de fer s'engage entre les deux frères et le malaise s'installe. 

15:17 Écrit par François Crochon | Tags : cinéma, handicap, rencontres de deux mondes, intimité du corps, regards du cinéaste | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

24 septembre 2014

Le film "The tribe" tragédie en langue des signes sort le 1er Octobre

lu sur le blog decinéma, the tribe,langue des signes,vivre fm,vie affective et sexuelle

 

 

The Tribe, c’est l’histoire d’un jeune sourd qui arrive dans un pensionnat pour déficients auditif en Ukraine. Il subira le bizutage et s'initiera, comme les autres, au proxénétisme et à la violence. Un film tout en langue des signes, qui dresse un portrait d'un monde où personne n'entend les cris de désespoir de la jeunesse. A ne pas manquer.

 

cinéma, the tribe,langue des signes,vivre fm,vie affective et sexuelle

The tribe l'histoire tragique d'un jeune sourd en Ukraine

Sergueï (Grigory Fesenko) apprendra à se faire une place dans cette mafia qui règne par la brutalité sur l’établissement. Il tombera amoureux de Anna (Yana Novikova) qui vent ses charmes sur un parking de camionneurs pour pouvoir fuir un jour en Italie.Mais vous ne connaitrez les prénoms des protagonistes qu’en lisant les résumés dans la presse. Le film est entièrement en langue des signes et sans sous-titre. Il n’y a aucun dialogue dans The Tribe, même quand les valides parlent, c’est derrière une vitre et on ne les entend pas. Une cloche, des voitures qui passent, des coups, des chocs, la bande son plombe, elle aussi l’ambiance. Mais pas besoin de traduction, on comprend tout, même le cours de géographie du début où l’enseignante explique la place de l’Ukraine entre l’Europe et la Russie.  Pas de musique, des longs plans séquences, l’ambiance est lourde du début à la fin. Le décor pue la misère d’un tiers monde sur fond de neige crasseuse. Malgré ses deux bonnes heures, on ne s’ennuie pas une seconde. Très vite, vous ne verrez plus le handicap et, dans la scène finale, parions que vous aurez oublié qu'ils sont sourds ! Au final, vous aurez appris, si vous ne le saviez pas déjà que la langue des signes est une véritable langue, et que ce handicap peut mettre votre vie en péril, surtout si le danger vient de derrière !

 

( lire la suite... )

 

24 juillet 2014

La saison 2014 du festival "Clair de Luttes" portera sur le thème "Liberté, Egalité, Sexualités" du 28 juillet au 26 août à la ferme de Brunas du Larzac sur la commune de Creissels

Le festival rassemble des travaux d'artistes - photographie, architecture, cinéma, musique, théâtre, investis dans des luttes sociales, politiques, économiques, écologiques...

PROGRAMME 2014

clairdeluttes2014.png

Retrouvez  François Crochon, sexologue Chef de mission du CeRHeS pour l'animation du débat du film de Louise Archambault : GABRIELLE le 7 août à 20h30