06 mars 2014

17ème Journée Nationale de l'Audition : Focus sur les acouphènes

http://www.journee-audition.org/

Acouphène désigne des bruits entendus de manière continue ou intermittente « dans l'oreille » ou « dans la tête » sans sources dans l'environnement.

Ce phénomène commun affecte environ 15% de la population à un moment ou à un autre de la vie. Dans 95% des cas, les acouphènes n'ont aucune gravité. Les origines des acouphènes sont variées, mais elles sont le plus souvent liées à une perte auditive apparue suite à un traumatisme auditif ou à l'usure de l'oreille liée à l'âge. Elles peuvent s'accompagner d'une intolérance aux bruits (hyperacousie).../..lire la suite

Hypertension, troubles métaboliques ou hormonaux, stress, anxiété ou dépression sont des troubles associés aux acouphènes qui peuvent induire des troubles sexuels et doivent donc également être traités.

acouphenes3.pngDepuis les années 90, la prise en charge associe une « thérapie par le bruit » à une « guidance psychologique » consistant à expliquer au patient comment les acouphènes sont générés et traités par le cerveau pour prévenir les conséquences auditives et psychologiques de conduites inadaptées.

Selon la perte auditive et l’importance de la gêne, la thérapie par le bruit consiste en un simple évitement du silence ou bien en l’écoute quotidienne volontaire de bruits blancs ou personnalisés associée ou non au port de prothèses auditives.

Les médecines non conventionnelles (sophrologie, hypnose) constituent une aide efficace pour lutter contre le stress. Dans les cas difficiles, le recours aux thérapies cognitives et comportementales peut s’avérer très efficace.


Quoi qu’il en soit, pour apprendre à gérer ses acouphènes, il est important de leur accorder le moins d’importance possible, de mener une vie normale, en ne modifiant pas ses habitudes, si ce n’est de se protéger des expositions sonores excessives.../... lire la suite

05 mars 2014

"De toutes nos forces" de Nils Tavernier en Avant-Première à Lyon Vendredi 7 Mars

 

de toutes nos forces.png
Avant-Premières à Lyon du film "De toutes nos forces" de Nils Tavernier en présence de Nils Tavernier, Alexandra Lamy, Jacques Gamblin et Fabien Héraud.

  • Vendredi 07 mars à 20h00 au Pathé Bellecour
  • Vendredi 7 mars à 21h00 à l'Institut Lumière

Comme tous les adolescents, Julien rêve d’aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu’on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves-là sont difficilement réalisables.

Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir avec lui au triathlon " Ironman " de Nice : une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit. Autour d'eux, c'est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d'aller au bout de cet incroyable exploit.

Le film sera dès le 26 mars dans les salles lyonnaises Pathé Bellecour, Pathé Vaise, Pathé Carré de Soie et UGC. 

10:31 Écrit par François Crochon dans 1- Ressources, Art et Essai, Blog, Film, Loisirs, Sensibilisation, Société, Témoignage, Vie de couple | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04 mars 2014

4ème édition du Festival Ecrans Mixtes à Lyon, festival LGBT destiné à tous les publics, du 5 au 11 mars 2014

  écrans mixtes.jpg

Les festivités débuteront mercredi 5 mars au Comedia avec l'Avant Première du Film "I am Divine", documentaire cinéma sur la fameuse égérie de John Waters, pour se terminer le mardi 11 mars à l'Institut Lumière pour une invitation à voir Bambi, une des premières femmes trans françaises, dont on découvrira l'étonnant parcours dans  le film de Sébastien Lifshitz.

lesbiennes,gays,bi,trans,festival,cinéma,écrans mixtes 

Le 8 mars, journée internationale des droits de la femme, six séances seront proposées sur quatre lieux, deux documentaires, deux classiques, un inédit : l'Avant Première du film "qui a peur de Virginia Woolf ?" en présence de la réalisatrice Anna Margarita Albelo ou "la Chocha" et une conférence sur l'homosexualité féminine au cinéma.

 

lesbiennes,gays,bi,trans,festival,cinéma,écrans mixtesINDÉSIRABLES  AVANT PREMIÈRE  

le Vendredi 7 mars / 22h15 au CNP Terreaux

(40 rue Edouard Herriot 69001 LYON)

+ Rencontre avec le réalisateur Philippe Barassat

Sortie nationale en octobre

Un film de Philippe Barassat

France - 2014 - 1h34 - N&B
Avec Jérémie Elkaïm, Jérémie Elkaïm, Valentine Catzéflis, Béatrice de Staêl, Bastien Bouillon, Rémi Lange et Hervé Chenais...
 

Aldo (Jeremie Elkaïm), pour payer les études de sa fiancée Lucie (Valentine Catzéflis) et leur appartement, est amené, en partie par son métier d'infirmier, à servir d'assistant sexuel pour des personnes plus ou moins lourdement handicapées. Poussé par les uns et les autres qui lui trouvent de bonnes raisons morales de gagner de l'argent ainsi, Aldo plonge, à l'insu de Lucie, dans d'étranges expériences sexuelles qui peu à peu le transforment. Et contre toute attente l'excitent plus qu'elles ne le répugnent. Paraplégiques, amputés, handicapés mentaux ou moteurs, grands brûlés, grands malades se pressent, lorsque la belle Lucie n'est pas là, envahissant l'univers d'Aldo, le prenant au piège d'une manipulation qui lui échappe et dont il ne mesure pas toutes les conséquences. En proie à l'exigence croissante de ses clients, Aldo finira-t-il par se laisser dévorer par eux, jusqu'à y perdre toute identité ?  (suite sur le site d'écran mixtes)

                                                          

11 février 2014

Corps et âmes de Jean-Baptiste Laissard sur Faire Face

corps et âmes,y'a pas photo,cerhes,françois crochonJ'ai lu pour vous/Corps et âmes : Parlons de vie intime, affective et sexuelle 

par Axelle Minet

"Livre de photos et de mots. Qu'est-ce qui est le plus beau ? Nul ne saurait trancher. Cet ouvrage, nous aurions dû le recevoir pour Noël. Mais il n’est pas trop tard pour en faire cadeau.

Fort de son premier livre*, Jean-Baptiste Laissard, photographe indépendant, réitère son travail sur le handicap avec, cette fois, Corps et âmes, davantage axé sur la vie affective et intime. Lire la suite

  

Corps et âmes.jpgCorps et âmes de Jean-Baptiste Laissard, avec l’association Y’a pas photo, 128 pages, 20 € dont 1 € sera reversé à la Fondation hospitalière Sainte-Marie.

* Vies en roue libre - Un autre regard sur le handicap.

 

http://www.yapasphoto-asso.com/extraits_livre/extrait-liv...

Voir aussi sur le site du CeRHeS, quelques photos du Vernissage

05 février 2014

Saurons-nous un jour parler de sexualité à nos enfants?

éducation à la sexualité,éducation nationale,vie affective et sexuelle,tabou,lycée,collèges,adolescents,genre,abcdDu grain à moudre, par Hervé Gardette

Invité(s) :
Claude Berruer, adjoint au Secrétaire Général à l'Enseignement Catholique au département éducation
Valérie Marty, présidente nationale de la P.E.E.P
Caroline Eliacheff, pédopsychiatre et psychanalyste
Marie-Laure Brival, gynécologue-obsétricienne, chef de service à la maternité des Lilas (93) et auteure de "Contraception : pourquoi ? Laquelle ? Où ? : c'est moi qui décide !" (Milan Jeunesse, 2010)

 

L’éducation sexuelle fait partie des programmes scolaires depuis 1973. Depuis 2003, trois séances annuelles obligatoires sont programmées au collège et au lycée. Au primaire, « les temps consacrés à l’éducation à la sexualité sont intégrés le plus possible à l’ensemble des autres contenus »

Mais dans les faits, qu’en est-il vraiment ? La ‘’panique’’ qui s’est emparée de certains parents à propos de l’enseignement de la théorie du genre à l’école, et d’un apprentissage de la masturbation en maternelle, témoigne, au mieux, d’une profonde méconnaissance de ce qui est enseigné aujourd’hui dans le cadre scolaire.

 

Pour le CeRHeS, la question de l'éducation à la sexualité se pose aussi de manière cruciale pour les enfants et les adolescent-e-s en situation de handicap au sein des établissements et services sociaux et médico-sociaux.

 

Si l’on ne peut pas à proprement parler d’une sexualité spécifique des personnes handicapées, la singularité même de leurs déficiences et/ou incapacités implique d’apporter une réponse spécifique et adaptée à la nature même du handicap et au contexte de leur conditions de vie afin :

 

  • * d’identifier les différentes dimensions de la sexualité (biologique, affective, culturelle, éthique, sociale, juridique)
  • * de développer l'exercice de l'esprit critique notamment par l'analyse des modèles et des rôles sociaux véhiculés par les medias en matière de sexualité
  • * de favoriser des attitudes de responsabilité individuelle et collective, notamment des comportements de prévention et de protection de soi et d'autrui
  • * de connaitre les ressources spécifiques d'information, d'aide et de soutien

éducation à la sexualité,éducation nationale,vie affective et sexuelle,tabou,lycée,collèges,adolescents,genre,abcd

Lire la suite