29 mai 2014

Lydie et les hommes

Lydie-Raer1.jpg

 Jeune étudiante bretonne handicapée motrice, Lydie Raer a testé un site de rencontres, expérience dont elle raconte les péripéties et l'enseignement qu'elle tire de la perception masculine de la sexualité des femmes handicapées..."


"...Au quotidien, dans ses déplacements, Lydie a maintes fois remarqué, de la part des hommes, des regards d'envie de faire connaissance, et même de désir : "Je suis de nature réservée mais je vais volontiers au contact. Quand ils ne savent pas de quoi je suis atteinte, beaucoup d'hommes pensent que la femme handicapée n'a pas de sexualité, voire de capacité sexuelle, et ne connaissent pas le 'mode d'emploi'. Ils ont une forte appréhension. Au début, ça m'a blessée, je ne m'attendais pas à de telles réactions. Pour moi, le handicap allait de soi, j'ai atterri au contact de la réalité ! Je pense que les personnes sont très franches derrière un écran d'ordinateur...."

 

  Agir pour les femmes handicapées

"Lydie veut poursuivre son blog, axé sur la sexualité des femmes handicapées, un double tabou. Elle l'a débuté en février 2014, en publiant quatre articles, et reprendra cette activité après ses examens partiels. Car Lydie est étudiante en troisième année de Droit européen...

...Lydie participe également à un travail photographique sur l'image des femmes handicapées, monté par l'Association pour la Reconnaissance et l’Épanouissement de la Femme en situation de Handicap Arefh créée par la militante Amélie Laguzet "J'ai eu connaissance du projet 'Elles' par l'association Handiparentalité. Je suis féministe et pro-sexe, militante pour le droit des femmes à disposer de leur corps..."

Extraits de Yanous ! le magazine francophone du handicap

26 mai 2014

Handifashion Sud le Défilé de mode des personnes autrement séduisantes samedi 31 mai à Aubagne

festivalaubagne31mai.jpg

Affiche du HandiFashion Sud Aubagne 

 

 Défilé  HandiFashion Sud  Le défilé des personnes autrement séduisantes                            

HandiFashion Sud, le défilé qui revendique un autre regard sur la mode, se tiendra le samedi 31 mai à 20h à l'Espace des Libertés, avenue Antide-Boyer à Aubagne.

Créer une passerelle entre personnes en situation de handicap et personnes valides.

Partager avec le public la passion de la mode, grâce aux vêtements et accessoires des marques et créateurs associés. Une occasion unique de voir défiler, en totale symbiose, mannequins valides et mannequins en situation de handicap pour célébrer une mode qui donne une place à tous.

Inspiré par Charly Valenza, Président de l’association « Choisir Sa Vie », le concept HandiFashion  Sud a été fondé en avril 2012 à Aubagne et orchestré, depuis son origine, par Corine Tonarelli, journaliste

Depuis sa création,  Handifashion prend de l'envergure, tant sur le plan régional, par exemple à Aubagne où il a été labellisé dans la semaine de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, et nommé lauréat en 2013 de la Fondation SNCF. Qu’au niveau national avec Le Défilé HandiFashion  Paris haute couture qui aura lieu le 12 Juin, soutenu par le Ministère de la Culture, la Fédération Française du Prêt-à-porter Féminin, le DEFI et l'ADAPT.

Défilé handifashion - teaser 1   Défilé handifashion - teaser 2

Organisation / Corine : 07 70 99 38 05  &  Nathalie : 07 77 83 55 79

19 mai 2014

Maman handicapée, supermaman : le défi d'une vie ! mardi 10 juin de 14h à 18h à l'Espace Tête d'Or à Lyon

maman-handicapee-supermaman.jpg

Maman handicapée, Supermaman : le défi d’une vie !

"Aujourd'hui encore, la notion de handicap fait souvent l’objet de nombreux préjugés, mais qu’en est-il quand on est une femme handicapée et que l’on souhaite être maman ?

Conférence-débat, témoignages, animations, stands d’information, à travers cet événement,  A2micile a souhaité aborder la notion d’handiparentalité et mettre en lumière des histoires d’hommes et de femmes remarquables qui ont su combattre les préjugés et prendre leur destin en main !"

 

 

Table ronde et témoignages avec la présence exceptionnelle de 

- Dorine Bourneton
- Khadija Id Amar
- Béatrice Idiard-Chamois
- Maryline Lorne
- Florence Méjécase
- Benjamin Louis

 Animations, stands d'information...

inscription supermaman.jpg

15 mai 2014

17 mai 2014 : Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie, organisée par associations et structures engagées...

cripsidf.jpgLe Crips * fait de la lutte contre l'homophobie, la transphobie et la sérophobie une de ses priorités. Ces principes sont au cœur de ses actions de prévention et de sensibilisation menées tout au long de l'année notamment lors de la journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie qui a lieu le 17 mai

Atelier homophobie présenté sous forme de projections-débats, de démonstrations d’outils pédagogiques et d’expositions photos, sera l’occasion d’échanger avec les jeunes de façon ludique. Informations et inscriptions auprès de Virginie Hedouin 01 56 80 33 54 ou par mail. 28 mai 2014 (14h00 - 17h00) au Cybercrips

Un dossier en ligne pour aider les professionnels à mener des actions et leur fournir des éléments de connaissances, des outils et des ressources pour aborder avec les jeunes la question des violences liées à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre.

 * Crips : centre régional d'information et de prévention du sida

 

journée mondiale,homophobie,transphobie,sérophobie,information,prévention,orientation sexuelle,homosexualité,identité de genre,transgenre,sida

A Lyon, la Bibliothèque Municipale de la Part-Dieu organise une rencontre sur l'homophobie et la transphobie en France et dans le monde, en partenariat avec SOS Homophobie

Au programme : présentation du rapport annuel 2014 de l'association SOS Homophobie sur l'homophobie en France - débat sur l'homophobie dans le monde - vernissage de l'exposition 40 dessinateurs contre l'homophobie au Théâtre du Gai Savoir (Lyon 6ème)

journée mondiale,homophobie,transphobie,sérophobie,information,prévention,orientation sexuelle,homosexualité,identité de genre,transgenre,sida

 

11 mai 2014

Création d'un sexe "non spécifique" par la Haute Cour d'Australie

Par une décision du 2 avril 2014, la Haute Cour d’Australie a permis d’inscrire comme sexe à l’état civil une mention autre que masculin et féminin. L’inscription de cette nouvelle mention, intitulée « non spécifique », n’est nullement laissé au libre choix des individus. Conscients de l’importance sociale de cette innovation juridique, les magistrats australiens ont subordonné son inscription à de strictes conditions.

Article intégral en PDF
Benjamin Moron-Puech, « Création d’un sexe « non spécifique » par la Haute Cour d’Australie », La Revue des droits de l’homme [En ligne], Actualités Droits-Libertés, mis en ligne le 10 avril 2014, consulté le 11 avril 2014.