19 avril 2013

Les IST en langue des signes

Sida Info Service rend la prévention accessible à tou-te-s
 
arton4398.jpgAprès une série de vidéos en LSF (Langue des Signes Française) sur le VIH (dépistage, modes de transmission et traitement) ; puis sur la santé sexuelle, Sida Info Service propose quatre nouvelles vidéos sur les infections sexuellement transmissibles/maladies sexuellement transmissibles (IST/MST). Un sous-titrage des vidéos permet aux personnes ne connaissant pas ou peu la Langue des Signes d’accéder à ces messages de prévention. Chaque vidéo peut être vue indépendamment l’une de l’autre soit dans la rubrique LSF Prévention et Santé de sida-info-service.org, soit sur Youtube ou Dailymotion.
 
 

Le mariage pour tous sauf pour les bénéficiaires de l'allocation adulte handicapé...

mariage pour tous, handicap, sexualité, faire face, Lu sur le blog de Faire Face :

Pour de nombreuses personnes en situation de handicap, le mariage reste une institution inaccessible...

Bien sûr, comme tous les citoyens, elles ont légalement le droit de se marier, mais la réglementation les en dissuade. Comme elle les dissuade également de vivre en couple, en union libre ou sous le régime du Pacs, puisqu’elle les oblige alors à devenir financièrement dépendantes de leur partenaire.

Les revenus du conjoint, du concubin ou du pacsé sont, en effet, pris en compte pour déterminer le droit à percevoir l’allocation adulte handicapé (AAH) .../... 

 

Lire la suite sur le blog de Faire Face

17:47 Écrit par François Crochon dans 1- Ressources, Droits sexuels, Sur le net | Tags : mariage pour tous, handicap, sexualité, faire face | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

12 avril 2013

LA FACE CACHEE DES FESSES SUR ARTE LE 19 AVRIL à 3H50

 

Pour les noctambules : à regarder sans modération à 3h50 pendant 56'.

Pour les "couche-plus-tôt", préparez vos "enregistreurs".

Pour les lève-trop-tard, nos deux auteurs ont publié le livre "la face cachée des fesses" chez Democratic Books en 2009.

fesses,iconographie,histoire de l'art,arrière-train,musée du louvre,musée des beaux arts,psychanalyse,sociologie,rondemants,société,tabous,désirs

"Étude des moeurs centrée sur les fesses, ce film revisite notre histoire et notre iconographie l'esprit leste et l'oeil rivé sous la ceinture. Regard croisé d'un homme et d'une femme, Caroline Pochon et Allan Rothschild, coréalisateurs du film et passionnés d'histoire de l'art, La face cachée... traque les représentations de notre arrière-train du musée du Louvre à celui des Beaux-Arts, de la rue aux ateliers de créateurs, pour y lire les fantasmes collectifs qu'elles cristallisent. Vues par le prisme de l'histoire de l'art, la psychanalyse, la sociologie ou la sémiologie, les fesses révèlent les fondements de notre société, ses tabous, ses désirs et ses rapports de force. Une promenade aussi stimulante qu'émoustillante, riches d'interviews, d'extraits de films, de clips ou de pubs, de chansons coquines et de proverbes culottés."

Réalisateur : Caroline Pochon et Allan Rothschild
Co-production : ARTE France - Un monde meilleur
France (2009, 55 mn)

11 avril 2013

BLESSURES DU CORPS TRANSFORMATIONS DU CORPS

Samedi 20 Avril 2013 de 9h00 à 17h00 à l'Université Paris-Diderot

 Intervenant-e-s

Houria Abdelouahed, Eliane Allouch, Janine Altounian, Cristina Lindenmeyer, Caroline Demeule, Simone Korff-Sausse, Gennevieve Marzin, François Richard,

 
Arguments

"Érogène, libidinal, le corps interroge aussi bien la sexualité que le narcissisme. Il est le lieu où se déploie la subjectivité et la conflictualité psychique. Mais ce corps peut connaître des destins bien tragiques (corps handicapé, distordu, disloqué, brûlé, abîmé, éclaté dans des guerres ou accidenté ou encore menacé de se défaire ou encore objet de mutilations psychotiques) qui engendrent souffrances, dérèglements, blocage ou trou dans l’organisation représentative.

 

corps,sexualité,handicap,blessures,traumatisme,désir,transformation,parole,geste artistique

Lorsqu’il est atteint de blessures extrêmes, déformantes, excluantes et invalidantes, quels sont les processus psychiques mis en place pour réaliser, malgré tout, une appropriation subjective ? Et si les blessures relèvent d’un impensable, comment penser, alors, ce «  corps absurde », comme le dit le poète Joël Bousquet ? Comment ces blessures du corps qui sont toujours, aussi traumatiques soient elles, investies par les pulsations du désir, peuvent-elles connaître une transformation, dans et par la parole ou le geste artistique ?"

 

Amphi Buffon, Université Paris Diderot

 15 rue Hélène Brion 75013 Paris

 Métro, RER C et bus : Bibliothèque François Mitterrand


Une journée scientifique à l'Université Paris Diderot (programme)

19:20 Écrit par François Crochon dans Blog, Colloques, journées d'étude, Science, Société | Tags : corps, sexualité, handicap, blessures, traumatisme, désir, transformation, parole, geste artistique | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Ne manquez pas Erectionman ce soir jeudi 11 avril à 23h40 sur Arte 53'

"Pour révéler la place que le Viagra et ses cousins pharmaceutiques ont pris dans nos sexualités, le réalisateur paie de sa personne et, à la façon d'un Michael Moore, se met en scène en naïf obstiné. Dans le rôle d'un quadragénaire heureux en couple, mais de plus en plus souvent sujet à d'angoissantes "pannes" sexuelles, il nous entraîne dans un voyage tragi-comique sur la planète Viagra – un continent plus vaste qu'on ne le soupçonne. Car depuis que le remède magique a été mis sur le marché, une mystérieuse pathologie a ravagé l'Occident : la "dysfonction érectile" toucherait "un homme sur deux" dans le monde, du moins si l'on en croit l'argumentaire de Pfizer et consorts.

041686-000_erectionman_04[1].jpg

Les industriels du secteur pharmaceutique (qui refusent ici obstinément de répondre aux questions) disposent de milliers de médecins prêts à relayer une inquiétude ancrée depuis toujours dans la psyché masculine. Fragilisé de surcroît par la remise en cause de sa suprématie, l'homme du XXIe siècle devient dépendant de la performance chimique sur ordonnance – ou vendue au noir sur Internet. Entre enquête de terrain, séquences animées et dialogues complices avec ses pairs (dont un étonnant club de "mâles alpha" entrés en résistance contre l'air trop peu viril du temps), Michael Schaap fait rire jaune avec la pilule bleue et effleure, mine de rien, le cœur de notre humaine condition."