12 mai 2013

Projection / débat du film Handicap et maternité


 
Handicap & Maternité co-réalisé par la Mutuelle nationale des hospitaliers et des professionnels de la santé et du social et Groupe Pasteur Mutualité.

Le DVD est disponible sur demande à MNH-DASPP - Laurence Benard - 45213 Montargis Cedex ou par fax au 02 38 90 78 36 ou par mail à secretariat-daspp@mnh.fr.

 

Lire la suite

09 mai 2013

Sexualité et handicap au festival de Cannes…

Projection du film Hasta la vista dans le cadre de la 4ème édition du festival international du court métrage sur le thème du handicap, le jeudi 23 mai de 18 à 21h.

affiche-Hasta-la-vista-2011-3[1].jpgL’équipe du Festival Entr'2 Marches se réinstalle à Cannes du 20 au 24 Mai 2013 et invite réalisateurs, acteurs, producteurs… en situation de handicap ou valides à proposer leurs courts-métrages sur le thème du handicap (moteur, sensoriel, mental, psychique).

Ces courts-métrages, qu’ils soient humoristiques, dramatiques, satiriques ou réalistes doivent témoigner de la vie de personne(s) en situation de handicap ou seront réalisés par une personne handicapée.

Pendant les 3 premiers jours, les films sélectionnés seront diffusés au public et au jury du Festival, présidé cette année par Isabelle De Hertogh actrice du film Hasta la VistaLe Vendredi 25 Mai sera consacré à la remise des prix et à la diffusion des courts-métrages gagnants.

festiva,l film,hasta la vista,cannes,cinéma le zola

Programme en PDF

Pour les lyonnais, rendez-vous au Cinéma le Zola à Villeurbanne le 21 mai à 20h30. La projection du film Hasta la Vista sera suivie d'un débat animé par François Crochon, sexologue clinicien, chef de mission du CeRHeS.

08 mai 2013

Soutenez le CeRHeS...

trophée des associations EDF.jpg

Un petit clic pour soutenir le CeRHeS dans le cadre des Trophées des Associations de la Fondation EDF et contribuer à nous faire connaître...

09:48 Écrit par François Crochon dans Présentation du CeRHeS, Sur le net | Tags : trophée des associations, fondation edf, cerhes | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05 mai 2013

Projection / débat de Yo Tambien au Centre d'Ailleurs

yo tambien,personnes en situation de handicap¨,projectiondébat,professionnel-le-s,sensibilisation,sensualité,trisomie 21,intégrationParler de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap n’est pas aisé.

Il s’agit d’un sujet délicat, difficile à aborder en raison de sa complexité. Pour autant, cette question est très présente, en milieu ordinaire comme en institution puisque la personne en situation de handicap comme tout être humain, est un être sexué. Cette dimension importante de la personne s’exprime de manières diverses telles que le désir amoureux, la formation des couples, la survenue d’une grossesse mais aussi sur un versant plus négatif dans des relations de sujétion ou de passages à l’acte violents. Á travers ces différentes expressions, et de ce que notre société autorise en la matière, c’est toute notre démocratie et sa modernité qui est interrogée. La question du corps interpelle également le professionnel de par sa proximité corporelle quotidienne notamment avec les personnes les plus dépendantes. Dans une société où l’on parle d’intégration de la personne en situation de handicap, de respect de la personne dans sa globalité, on ne peut omettre d’aborder cette question, chacun ayant droit à une vie sexuelle et affective épanouissante. Face à cela, chaque parent, référent, institution est amenée à travailler cette question sur un mode qui lui est propre.

Yo, También - Bande annonce Vost FR

Pour en parler, le Centre d'Ailleurs vous propose d'échanger après la projection du film avec François Crochon, sexologue clinicien, chef de mission CeRHeS (Centre Ressources Handicaps et Sexuali

De 17 h à 19 h : un atelier de réflexion préparatoire à la projection intitulé "concerné oui - impliqué comment ?" et animé par François Crochon, sexologue et chef de mission au CeRHeS (Centre de Ressources Handicaps et Sexualités) est proposé aux professionnels des structures. Inscription gratuite et obligatoire – groupe de 15 personnes maximum.

À 20 h 30 : projection du film "Yo también".

→ Infos pratiques

Menu à 15 €

Participation libre. Inscription à l'atelier avant le 30 avril 2013.

Renseignements et réservation du repas à :

Le Centre d’Ailleurs – Chavarot - 63520 SAINT-JEAN-DES-OLLIERES.

Tél. : 04.73.31.08.62 begin_of_the_skype_highlighting ou 04.27.86.81.88 begin_of_the_skype_highlighting  end_of_the_skype_highlighting

 www.lecentredailleurs.com ou contact@lecentredailleurs.com 

02 mai 2013

Construire sa vie avec un handicap moteur : vie de couple

En 2008, les personnes âgées de 40 à 65 ans ayant une limitation de leurs fonctions motrices vivent moins souvent en couple que les autres personnes du même âge. Parmi celles vivant à domicile, 64 % vivent en couple, contre 77 % des autres personnes âgées de 40 à 65 ans (tableau 1). Plus souvent célibataires, les personnes souffrant de limitations fonctionnelles motrices sévères sont aussi plus souvent divorcées (16 % contre 11 % pour les autres personnes de 40 à 65 ans). Plus généralement, elles ont moins souvent un compagnon (compagne), fiancé(e) ou partenaire. Celles dont les problèmes de santé sont apparus avant 25 ans ont plus rarement une vie de couple ou une vie sentimentale. 37 % ne fréquentent personne contre 30 % des personnes dont le handicap est plus tardif et 16 % des autres adultes de 40 à 65 ans.

 DREES : Construire sa vie avec un handicap moteur

Les problèmes moteurs, lorsqu’ils apparaissent tôt dans la vie, peuvent être une entrave à la mise en couple. Celle-ci est plus difficile pour les personnes ayant eu des problèmes de santé pouvant être à l’origine des limitations fonctionnelles avant l’âge adulte. 22 % des personnes ayant des limitations fonctionnelles et dont les problèmes sont apparus avant 25 ans n’ont jamais vécu en couple, contre 5 % des autres personnes âgées de 40 à 65 ans sans limitation motrice, et 7 % des personnes ayant eu des problèmes plus tardifs.

 Construire sa vie avec un handicap moteur

Lorsqu’elles vivent en couple, leur relation est plus récente que celles des autres personnes du même âge. La parentalité est ainsi moins fréquente que pour les autres personnes âgées de 40 à 65 ans. Une personne sur quatre n’a pas d’enfant contre 13 % des autres personnes du même âge, qu’elles souffrent ou non de limitations fonctionnelles. Lorsqu’elles ont des enfants, elles en ont moins que les autres. 28 % ont eu un seul enfant contre 20 % des autres personnes de 40 à 65 ans.

Construire sa vie avec un handicap moteur