20 avril 2015

La sexualité traumatisée...

la sexualité traumatiséeCe livret réalisé avec le soutien de la Fondation MAAF Assurances, a pour vocation de sensibiliser et d'informer sur la sexualité des personnes traumatisées crâniennes. Son ambition : donner quelques clés de compréhension afin de tendre vers un peu plus d'acceptation. Destiné aux familles, aux conjoints de traumatisés crâniens ainsi qu'aux professionnels de santé et du secteur médico-social, il a pour objectifs :

  • De lever le voile sur un tabou, une souffrance aujourd'hui difficile à vivre tant pour les personnes traumatisées que pour leurs proches,
  • D'informer sur les changements de comportement liés à la sexualité de ces femmes et ces hommes qui ne sont ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait d'autres,
  • D'accompagner les personnes traumatisées crâniennes et leurs proches dans l'acceptation d'un nouvel équilibre amoureux.

Cet ouvrage basé sur l'expertise scientifique du Professeur Hamonet est accessible au plus grand nombre et  illustré par des témoignages, des « instantanés » sur le vécu tant des personnes victimes de lésions cérébrales, que de leurs familles.

lire la suite

 

17 avril 2015

Cinéma et handicap : de nombreux films d'amour à découvrir...

cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

Un ancien cascadeur équestre paraplégique, une jeune femme qui a renoncé à sa carrière de pianiste pour travailler dans les assurances : En équilibre, avec Albert Dupontel et Cécile de France, raconte la brève rencontre de deux êtres brisés.

Ce film de Denis Dercourt sorti en salles le 15 avril 2015, est inspiré d'une histoire vraie, celle de Bernard Sachsé, accidenté en 1994 lors d'un tournage, à l'âge de 30 ans

 

cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

 
Aldo, jeune infirmier sans souci est très amoureux de Lucie, étudiante dont il partage la vie. Il perd son emploi. Pour continuer à payer les études de sa fiancée, il devient accompagnant sexuel pour personnes handicapées, poussé par deux amis de Lucie, non-voyants, qui lui trouvent de bonnes raisons morales de le faire. Les rencontres se suivent et ne se ressemblent pas, de la douce et sentimentale Stéphana au cynique Emmerich, en passant par l’étrange couple formé par Andréas et sa soeur mutique... Sa nouvelle activité, qu’il cache à Lucie, l’entraîne dans des expériences insolites et dérangeantes, dont il sortira profondément transformé.
 
 
et beaucoup d'autres encore !...
cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

12 mars 2015

handicap.fr : Blind devotion surfe sur les poncifs...

blind devotion,court métrage,handicap.fr

" Ce film qui se veut une allégorie de l'amour inconditionnel a été réalisé par le Jubilee project (en lien ci-dessous), un collectif travaillant en partenariat étroit avec de nombreuses associations, qui a pour objectif, notamment, de sensibiliser le grand public au quotidien des personnes handicapées. Son slogan : « Nous racontons des histoires qui inspirent le changement ». Un petit hic cependant ; le message de Blind devotion est cousu de fil blanc. On peut regretter une trame totalement idéalisée, certainement assez loin des réalités. Le couple est beau, jeune, riche, vit dans un appart ultra design." 

 Lire la suite sur le site de Handicap.fr...

26 février 2015

Handiparentalité : Je suis parent comme vous et différent comme tout le monde

Film réalisé par des étudiantes de l'IREIS de la Loire - janvier 2015

12 janvier 2015

A lire sur handirect.fr : Accessibilité, les chiffres clefs

Accessibilité: Les principaux chiffres clefs au 1er janvier 201512 millions de français sur 65 millions sont touchés par un handicap. Parmi eux, 80% souffrent d’un handicap invisible, 1,5 millions sont atteint d’une déficience visuelle et 850 000 ont une mobilité réduite. Ainsi l’INSEE estime que : 

 

  • - 13,4% souffre d’une déficience motrice,
  • - 11,4% d’une déficience sensorielle,
  • - 9,8% d’une déficience organique,
  • - 6,6% d’une déficience intellectuelle ou mentale,
  • - 2 à 3% de la population utilise un fauteuil roulant.

1 million d’Établissements recevant du public (ERP) sont soumis aux obligations de la loi du 11 février 2005, qui prévoit notamment que tout établissement recevant du public doit désormais (à compter du 1er janvier 2015) être accessible à tous, à moins qu’il ait déposé un dossier d’Ad’Ap en préfecture ou soit en train de réaliser cette démarche.

lire la suite sur handirect.fr