05 février 2014

Saurons-nous un jour parler de sexualité à nos enfants?

éducation à la sexualité,éducation nationale,vie affective et sexuelle,tabou,lycée,collèges,adolescents,genre,abcdDu grain à moudre, par Hervé Gardette

Invité(s) :
Claude Berruer, adjoint au Secrétaire Général à l'Enseignement Catholique au département éducation
Valérie Marty, présidente nationale de la P.E.E.P
Caroline Eliacheff, pédopsychiatre et psychanalyste
Marie-Laure Brival, gynécologue-obsétricienne, chef de service à la maternité des Lilas (93) et auteure de "Contraception : pourquoi ? Laquelle ? Où ? : c'est moi qui décide !" (Milan Jeunesse, 2010)

 

L’éducation sexuelle fait partie des programmes scolaires depuis 1973. Depuis 2003, trois séances annuelles obligatoires sont programmées au collège et au lycée. Au primaire, « les temps consacrés à l’éducation à la sexualité sont intégrés le plus possible à l’ensemble des autres contenus »

Mais dans les faits, qu’en est-il vraiment ? La ‘’panique’’ qui s’est emparée de certains parents à propos de l’enseignement de la théorie du genre à l’école, et d’un apprentissage de la masturbation en maternelle, témoigne, au mieux, d’une profonde méconnaissance de ce qui est enseigné aujourd’hui dans le cadre scolaire.

 

Pour le CeRHeS, la question de l'éducation à la sexualité se pose aussi de manière cruciale pour les enfants et les adolescent-e-s en situation de handicap au sein des établissements et services sociaux et médico-sociaux.

 

Si l’on ne peut pas à proprement parler d’une sexualité spécifique des personnes handicapées, la singularité même de leurs déficiences et/ou incapacités implique d’apporter une réponse spécifique et adaptée à la nature même du handicap et au contexte de leur conditions de vie afin :

 

  • * d’identifier les différentes dimensions de la sexualité (biologique, affective, culturelle, éthique, sociale, juridique)
  • * de développer l'exercice de l'esprit critique notamment par l'analyse des modèles et des rôles sociaux véhiculés par les medias en matière de sexualité
  • * de favoriser des attitudes de responsabilité individuelle et collective, notamment des comportements de prévention et de protection de soi et d'autrui
  • * de connaitre les ressources spécifiques d'information, d'aide et de soutien

éducation à la sexualité,éducation nationale,vie affective et sexuelle,tabou,lycée,collèges,adolescents,genre,abcd

Lire la suite

Le CeRHeS partenaire de la 7e édition du Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap

 http://www.exempleasuivre.fr/webh/Donner l’exemple, partager les bonnes pratiques, … C’est grâce à l’effort collectif que les progrès seront réels et durables en matière d’intégration du handicap.

L’OCIRP (Organisme Commun des Institutions de Rente et de Prévoyance) a créé en 2008 le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicapavec pour objectif d'encourager, faire connaître et valoriser toutes les actions initiées par l’ensemble des entreprises et organisations privées, publiques ou de l’économie sociale visant à améliorer l’intégration des personnes handicapées et faire de la différence une richesse.

 râce à l’engagement des partenaires fondateurs, l’AGEFIPH, l’ANDRH, le CCAH, le FIPHFP, la FIRAH et l’ODAS et celui des relais experts aux côtés de l’OCIRP, le Prix Acteurs Économiques & Handicap est devenu la référence dans le domaine.

Sous la présidence d’honneur d’Axel KAHN, la 7e édition valorise les actions présentées à travers huit thématiques :

 

  • * Accompagnement personnalisé
  • * Citoyenneté
  • * Communication et sensibilisation
  • * Innovation technologiques
  • * Insertion et maintien dans l’emploi
  • * Parcours scolaire et enseignement
  • * Sport, culture et loisirs
  • * Vie affective et sexualité

Des « Relais experts », associations de l’économie sociale et solidaire, organismes publics et privés, légitimes sur les thématiques abordées sont associés.

ocirp,vie affective et sexuelle,prix ocirp acteurs economiques & handicap,concours,projet

Le CeRHeS est associé à la thématique « Vie affective et Sexualité » et sera membre du jury de présélection des dossiers. Si vous souhaitez présenter votre action dans ce domaine, nous vous incitons donc vivement à déposer votre dossier de candidature au plus vite...

 

La date limite de remise des dossiers est fixée au 23 mars 2014 pour des actions en cours entre le 1er janvier 2013 et le 23 mars 2014.

ocirp,vie affective et sexuelle,prix ocirp acteurs economiques & handicap,concours,projetParticiper au Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap, c’est valoriser son engagement, donner l’exemple et partager les bonnes pratiques.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site officiel du Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap

03 février 2014

Renforcer l’approche genrée dans la promotion de la santé

Du lundi 5 mai au mercredi 7 mai 2014 au CRIPS Île-de-France (14 rue Maublanc - 75015 Paris), l’association FRISSE (Femmes Réduction des rIsques SExualité) propose une formation : Renforcer l’approche genrée dans la promotion de la santé.du lundi 5 mai au mercredi 7 mai 2014 au crips Île-de-france (14,l’association frisse propose une formation : renforcer l’approch,association frisse,genre,promotion de la santé,crips ile de france

 

Les femmes et les hommes ont une expérience différente  des dispositifs de santé et ceux-ci ne les traitent pas les unes et les autres de la même manière. Ces journées de formation ont pour objectif de :

  • • présenter les cadres théoriques qui éclairent les inégalités de santé fondées sur le genre ;
  • • questionner la dimension genrée de la promotion de la santé à l’aide d’animations pédagogiques adaptées ;
  • • penser les enjeux de santé sous l’angle des rapports sociaux.

Télécharger le programme et la fiche d'inscription

du lundi 5 mai au mercredi 7 mai 2014 au crips Île-de-france (14,l’association frisse propose une formation : renforcer l’approch,association frisse,genre,promotion de la santé,crips ile de france

31 janvier 2014

"Plan cul, plan coeur" : paroles d'ados dans un lycée de l'Essone, le jour de l'intervention de Didier, du CRIPS Ile de France...

Une émission de France Inter le 7 janvier 2014 : "là-bas si j'y suis" de Daniel Mermet......Un reportage d'Anaëlle Verzaux.

Didier intervient ce jour-là dans un lycée de l'Essonne pour le CRIPS Ile de France, Centre Régional d'Information et de Prévention du Sida

 

La parole jaillit, éclaboussant parfois l'oreille de sa crudité...on les écoute...(à partir de 10'40)

 

20 janvier 2014

L'association CQFD "Ceux Qui Font les Défis" présente l'ouvrage collectif :" Handicap : Affectivité, Sexualité et Dignité"

 

handicap,affectivité,sexualité,dignité,défis,civilisation,fantasme élaboré,projet de vie,accompagnement sexuel,thérapeutes,sociologues,accompagnants,témoins,fragments de vie,écroulement des tabous,réflexions constructives

Handicap : affectivité, sexualité et dignité » sont des mots qui résonnent étroitement avec « liberté, égalité, fraternité » et avec le sens même donné aux « DEFIS DE CIVILISATION ». Comment multiplier les établissements dits « de vie » sans prendre en compte la vie affective pour les résidents Comment concilier les différentes contradictions législatives ? Comment permettre et faciliter l’accès de tous à une sexualité, quelle qu’elle soit ?

Cette thématique forte et émouvante, parfois douloureuse et dérangeante se devait d’être à l’honneur, au fil de rencontres et d’échanges. Selon le principe de la mosaïque,  du fantasme élaboré au choix d’un projet de vie, de l’accompagnement sexuel à la révolution des mœurs, se succèdent dans cette publication, des spécialistes, des sociologues, des thérapeutes et des accompagnants. Mais aussi et surtout des témoins. Des fragments de vie.

Ce sont autant de questions sensibles qui sont abordées avec dignité mais sans faux-semblant, dans un ouvrage dédié à l’humanité dans ce qu’elle a de plus intime, de plus méconnu mais surtout de plus respectable. La lecture de cet ouvrage, en pointillé comme en continu, sera fructueuse et enrichie d’un nouveau regard… Il faut que les poncifs tombent en poussière, que les tabous s’écroulent pour laisser place à des réflexions constructives et libérées de toute entrave moralisatrice.

Sous la direction de Ryadh SALLEM et Valérie DELATTRE

Ouvrage collectifcomprenant des contributions de Véronique DUBARRY (Adjointe au Maire de Paris en charge des Personnes en situation de handicap), Ryadh SALLEM (athlète de haut niveau, consultant et président de CQFD), Sophia AZZI (juriste),Marcel NUSS (écrivain, conférencier, consultant), Christine BON (sociologue, conseil, chercheure), Michel MERCIER (Faculté de Namur), Yannick BOULET (directeur général de l’association Entraide Universitaire), Laetitia REBORD (Association Française contre les Myopathies), Sheila WAREMBOURG (Sexologue, Formatrice), Delphine SIEGRIST (journaliste et auteure), Dominique GOBLET (Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix, FUNDP, Namur, Belgique), Jean-Baptiste THIERRY (Université Nancy II), Pascal PRAYEZ (Docteur en psychologie clinique, formateur-consultant), Catherine AGTHE DISERENS (sexo-pédagogue spécialisée, formatrice, SEHP), Pauline RODRIGUE MORCIONI (Institut d’Etudes Politiques de Paris) et Benjamin CADRANEL (co-fondateur d’Idylive), Joelle BERREWAERTS (Faculté de Namur), Jean-Michel CARRE (réalisateur, scénariste et producteur), Danielle MOYSE (sociologue), Didier SICARD (ancien président du Conseil National d’Ethique), Christian HIERONIMUS (Formateur, auteur et conférencier), Charles GARDOU (Université Lumière Lyon 2), Jennifer FOURNIER (Université Lumière Lyon 2), Pierre BRASSEUR  (Université de Lille 1), Maudy PIOT (FDFA), Florence MEJECASE et Pierre NAZEREAU  (Handiparentalité), Marithe CARTON et Christelle MOULIE (Unapei), Catherine AGIUS (Fondation de France), François CROCHON  (CERHES), André DUPRAS (Université du Québec à Montréal), Valérie DELATTRE (archéo-anthropologue, Inrap), de Jean-Luc Lettelier (CREDAVIS) et Roseline EVANNO (Café Sexo)