11 juin 2015

HANDICAPS ET SEXUALITES : Du dépassement des préjugés à l’engagement actif des professionnels

Afin de travailler autour des stéréotypes et des postures professionnelles, le collectif Intermèdes propose un temps de rencontre consacré à la projection de deux courts métrages sur le thème "Handicap et sexualité".

 collectif intermèdes,l'homme ce compagnie,postures professionnelles,mon amoureux,vie affective et sexuelle

L'homme de compagnie de Philippe Thomas et Mon amoureux de Daniel Metge seront l'occasion d'aborder au travers d'une lecture de scènes choisies, des questions telles que l'hyper-contrôle de la sexualité des personnes en situation de handicap ; la place de l’institution / de la famille autour leur sexualité, et pourquoi pas celle de l’équipe éducative…!

Il sera question également et surtout de la place laissée à la personne elle-même, du travail entrepris (ou non) autour de cette sexualité au sein des institutions sans qu'elle ne soit qu’en lien avec des règlements de fonctionnements et des interdictions…/...

 Argumentaire complet ici

Rendez-vous le vendredi 19 juin à 19h pour un apéro avant la projection de 20h

à l'Atelier des Canulars 91 rue Montesquieu 69007 Lyon

Soirée à prix libre 

collectif.intermedes@riseup.net

En Prélude : l'Atelier des Canulars fait son ciné-club le dimanche 14 juin à 20h

Projection de « Nationale 7 » de Jean-Pierre Sinapi

21 mai 2015

Handicap et homosexualité : Communiqué de l'association Handivol à l'occasion d'IDAHOT

 homosexualité et handicap,17 mai,sœur lolarosa,soeur de la perpétuelle indulgence du couvent des 69 gaulesidaho,handivol,fabrice selly,dominique goblets,ueeh

À l’occasion du 17 mai, journée Nationale contre l‘homophobie, l’association HANDIVOL communique sur l’homosexualité et le handicap avec plusieurs liens. Il est composé de différents articles, actes de colloques  et des différentes positions qui nous semblent utiles à ce sujet (version PDF).

Association Handivol 27 avenue saint Exupéry 77000 MELUN 06.03.43.83.72

 handivol@laposte.net / Facebook/  http://www.handivol.org/

mai,idahot,handivol,fabrice selly,dominique goblets,ueehLes différentes revendications d'Handivol sur la thématique homosexualité et handicaps sont d’installer et développer des espaces de parole et d’information où sont abordées différentes thématiques dont l’orientation sexuelle et la lutte contre l’homophobie.mai,idahot,handivol,fabrice selly,dominique goblets,ueeh

L’accessibilité des structures associatives et de loisirs pour les personnes en situations de handicaps tels que les sauna, les sex-club , les boites de nuits, les locaux des associations et notamment les centres Lesbiens, Gays, Bi et Trans (LGBT). Gaules

Insérer dans les différentes enquêtes et recherches la mise en place d’enquête sur les comportements affectifs et sexuels ainsi d’insérer  un volet sur les personnes en situation de handicaps (enquête presse gays, IPERGAY)

L’accessibilité des structure médicales tels que les centres de dépistages, les sexologues, les proctologues (tant aux niveaux de la langue des signes, que l’accessibilité des structures et la formation du personnel concernant l'impact des handicaps sur la sexualité.

Voir également un témoignage de Sœur Lolarosa, soeur de la perpétuelle indulgence du Couvent des 69 Gaules, à l'occasion de la journée IDAHOT à Lyon.

20 mai 2015

Transmettre des savoirs sur le handicap, oui mais comment ?

http://www.univ-lyon2.fr/actualite/actualites-scientifiques/transmettre-des-savoirs-sur-le-handicap-oui-mais-comment--629638.kjsp?RH=WWW_FR

Le 02 juin 2015

Grand amphithéâtre
campus Berges du Rhône
18 quai Claude Bernard - Lyon 7e
accès tram T1 - quai Claude Bernard

Paroles croisées de personnes concernées, de professionnels et de chercheurs  Ce colloque sur la transmission de savoirs sur le handicap fait suite à ceux de 2013 et 2014 qui portaient, eux, sur leur construction. A l'instar des précédents, son originalité repose sur des interventions en trio, composé d'un chercheur, d'un professionnel et d'une situation de handicap. Dans cette approche novatrice, les savoirs ne sont plus conçus comme l’exclusivité de quelques-uns mais procèdent d’un processus de construction de de transmission communes, auquel se trouvent attachés à la fois un devoir de partage et un droit d’accès.

Programme complet en PDF

Avec la participation de Charles Gardou, professeur à l’Université Lumière Lyon 2 à l'Institut des sciences et des pratiques d'éducation et de formation (ISPEF), qui consacre ses travaux anthropologiques à la diversité humaine, à la vulnérabilité et à leurs multiples expressions.

  • - de 8h30 à 9h : café d'accueil des participants
     
  • - de 9h à 9h30 : ouverture de la journée d'étude

  • - de 9h30 à 10h45 : vie, éthique et déontologie par Pierre Bonjour, Isabelle Marc, Anne Verollet
    "Vouloir être libre, en situation de handicap, est-ce bien raisonnable ?
     
  • - 10h45 à 11h15 : pause-café, interlude culturel

  • - de 11h15 à 12h30 : vie amoureuse, intime et sexuelle par Aurélien Bécot, Marie-Laure Colombier et Jennifer Fournier
    "Expérimenter une vie intime et sexuelle quand on est en situation de handicap : chimère ou réalité ?"
     
  • - de 12h30 à 13h45 : buffet convivial
     
  • - 13h45 : interlude vidéo du groupe Signes de Claude Chalaguier
    Exposition photographique de Jean-Baptiste Laissard
     
  • - de 14h à 15h15 : vie scolaire par Sandrine Amaré, Nicolas Eglin, Amélie Laurent, Pascale Mignot-Vota et Philippe Martin-Noureux
    (Se) transmettre des savoirs entre acteurs éducatifs, est-ce une question de posture ?
     
  • - de 15h45 à 17h : vie autonome et citoyenne par Pascale Gainot, Tony Saelen et Marielle Valran
    Le groupe d'entraide mutuelle : une expérience de participation citoyenne ?

lire la suite sur le site de l'Université Lumière Lyon 2...

Le consentement expliqué avec une tasse de thé

 

Traduction:

«Si vous avez toujours de la difficulté à comprendre le concept de consentement, imaginez qu’au lieu d’une relation sexuelle, vous leur faites une tasse de thé.»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Si vous dites: "Hé, prendriez-vous une tasse de thé?"

 

Et qu’ils répondent: "Oh mon Dieu, oui, j’adorerais une tasse de thé!"

 

Vous savez qu’ils veulent une tasse de thé.»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Si vous dites: "Hé, prendriez-vous une tasse de thé?"

 

Et qu’ils font: "Hmm, je ne sais pas vraiment..."

 

Alors vous pouvez leur faire une tasse de thé. Ou non. Mais sachez qu’ils ne la boiront peut-être pas. Et s’ils ne la boivent pas – et c’est la partie à retenir – ne les forcez pas à la boire. Le simple fait que vous leur ayez offert une tasse de thé ne vous autorise pas à les obliger à la boire.»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Et s’ils vous disent: "Non merci."

 

Ne leur faites pas de thé, tout simplement. Ne les forcez pas à en boire, ne vous emportez pas contre eux parce qu’ils ne veulent pas de thé. Ils ne veulent simplement pas de thé, c’est compris?»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

Idem s’ils changent d’avis en cours de route, ou s’ils sont inconscients, s’ils commencent à boire le thé, mais que soudainement, ils n’en veulent plus. Et rappelez-vous qu’une fois n’est pas coutume. Si vous avez déjà bu du thé avec quelqu’un, ça ne vous autorise pas implicitement à revenir quand bon vous semble pour leur en faire boire une autre tasse.

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Si vous êtes capables de comprendre qu’il est tout à fait ridicule de forcer quelqu’un à boire du thé quand il n’en veut pas, et que vous pouvez comprendre quand quelqu’un ne veut pas de thé, alors pourquoi est-ce si difficile de le comprendre quand on parle de sexe?»

 

Le consentement expliqué avec une tasse de thé
Blue Seat Studios | Vimeo

 

«Qu’il s’agisse de thé ou de sexe, le consentement est roi.»

 

Voilà, ça ne saurait être plus simple.

 Lire la suite sur le site du journal de Montréal...

 

06 mai 2015

Handicap : masculinité, féminité, sexualité, maternité sur france Culture

france culture,françois giuliano,vincent izard,ahia zemp,marcel nuss,éthique,vie affective et sexuelle béatrice idiard chamois« La sexualité c’est le corps vécu par le sujet » écrivait Simone de Beauvoir, ce point de vue libérateur, aide-t-il la femme, le couple, qui ont un projet d’enfant. Quelles sont les possibilités d’accueil en maternité de ses couples handicapés ? Comment notre société prévoit-elle l’accueil des personnes handicapées dans ces thématiques qui existent bel et bien et qui dérangent. Et si c’était vous qui étiez concernés ?

Lire la suite sur le site de France Culture...