23 octobre 2015

Seulement 4,3 % des personnes dans le monde n’ont aucune maladie ni handicap

La Terre assailli de douleurs… La population mondiale, représentée ici par pays à l’aide de pictogrammes, est à 95,7 % malade ou diminuée (Ph. Anders Sandberg via Flickr CC BY 2.0)

http://www.science-et-vie.com/2015/06/seulement-43-des-personnes-dans-le-monde-nont-aucune-maladie-ni-handicap/?__scoop_post=acfbd2b0-78b0-11e5-e368-90b11c3998fc&__scoop_topic=201197#__scoop_post=acfbd2b0-78b0-11e5-e368-90b11c3998fc&__scoop_topic=201197

Le chiffre est aussi précis que désarmant : en 2013, 95,7 % des êtres humains portaient le fardeau d’une maladie aiguë ou chronique, ou encore d’une blessure, une lésion ou un dommage physique. Tel est en résumé l’état de santé du genre humain qui ressort de l’Étude globale du fardeau de la maladie en 2013 (Global Burden of Disease Study 2013) menée auprès de 188 pays et publiée le 8 juin dans la revue The Lancet.

Ainsi, ce sont seulement 4,3 % des êtres humains qui ne souffrent d’aucune atteinte d’aucune sorte, ni biologique, ni physiologique, physique ou mentale. L’état de santé absolu est donc une aberration statistique, confirmant que la maladie est à la vie ce que le côté face est au côté pile d’une pièce, un élément constitutif. Et si vous faites partie de ce club très fermé, sachez que vous êtes donc un oiseau rare… et que cela pourrait changer très vite.

 Lire la suite sur le site de Sciences et vie...

13 septembre 2015

IT’S TIME FOR PORNORTOPEDIA : projections, conférences, exposition à Bourges

| Vendredi 16 octobre 2015 | 19h | Conférence/projection/exposition EMMETROP - 26 route de la chapelle - BP 6003 18024 Bourges Cedex | tél. +33(0)2 48 50 38 61 | email contact@emmetrop.fr |

bousculer les préjugés,projections,conférences,exposition,espagne,porno,vie affective et sexuelle

« (…/…) Le modèle médical du handicap qui se centre sur la réhabilitation du corps ne considère pas la personne en elle-même, il part de la déficience pour rétablir la norme. A cette conception, s´est opposé le modèle social du handicap qui considère l´individu comme sujet de plein droit qui peut avoir accès à tous les domaines du développement personnel. Toutefois la sexualité peine encore à être reconnue en tant que tel.

Le terme “diversité fonctionnelle” propose en ce sens une terminologie non négative et non réparatrice en même temps qu´il se rapproche de la perspective de la diversité sexuelle. Le mouvement féministe a initié une rupture avec les canons de beauté et a supposé un changement dans la manière de voir la sexualité dans la société, remettant en question la vision catholique qui la limite à des relations hétérosexuelles et reproductives. Il propose de voir la sexualité d´une manière pluriel et diverse. Que se passe-t-il alors quand le mouvement de diversité fonctionnelle revendique une sexualité depuis ce point de vue?

 

bousculer les préjugés,projections,conférences,exposition,espagne,porno,vie affective et sexuelle

 

Cela permet d´ouvrir une brèche dont il faut profiter afin d´aller plus loin que la posture institutionnelle qui contemple toujours le sujet depuis une seule perspective et qui le limite. Il y a une imbrication logique de la diversité fonctionnelle et de la diversité sexuelle qui questionne l´identité et revendique la pluralité. Lorsque la sexualité s´inscrit hors des corps normatifs, c´est à dire des corps supposés être désirables et désirants et hors de la norme de comment ils doivent se désirer, elle est souvent perçue comme un caprice ou comme problématique. Mais c´est justement là que réside tout le potentiel subversif, dans l´intersectionnalité des corps et des désirs. Et cette nouvelle subjectivité permet de dessiner les contours d´un nouveau sujet politique. Elle propose de possibles alliances afin de résister à l´instrumentalisation de nos désirs et nos corps par le système capitaliste qui veut les adapter à la consommation (…/…) »

Lire la suite…

21 mai 2015

Handicap et homosexualité : Communiqué de l'association Handivol à l'occasion d'IDAHOT

 homosexualité et handicap,17 mai,sœur lolarosa,soeur de la perpétuelle indulgence du couvent des 69 gaulesidaho,handivol,fabrice selly,dominique goblets,ueeh

À l’occasion du 17 mai, journée Nationale contre l‘homophobie, l’association HANDIVOL communique sur l’homosexualité et le handicap avec plusieurs liens. Il est composé de différents articles, actes de colloques  et des différentes positions qui nous semblent utiles à ce sujet (version PDF).

Association Handivol 27 avenue saint Exupéry 77000 MELUN 06.03.43.83.72

 handivol@laposte.net / Facebook/  http://www.handivol.org/

mai,idahot,handivol,fabrice selly,dominique goblets,ueehLes différentes revendications d'Handivol sur la thématique homosexualité et handicaps sont d’installer et développer des espaces de parole et d’information où sont abordées différentes thématiques dont l’orientation sexuelle et la lutte contre l’homophobie.mai,idahot,handivol,fabrice selly,dominique goblets,ueeh

L’accessibilité des structures associatives et de loisirs pour les personnes en situations de handicaps tels que les sauna, les sex-club , les boites de nuits, les locaux des associations et notamment les centres Lesbiens, Gays, Bi et Trans (LGBT). Gaules

Insérer dans les différentes enquêtes et recherches la mise en place d’enquête sur les comportements affectifs et sexuels ainsi d’insérer  un volet sur les personnes en situation de handicaps (enquête presse gays, IPERGAY)

L’accessibilité des structure médicales tels que les centres de dépistages, les sexologues, les proctologues (tant aux niveaux de la langue des signes, que l’accessibilité des structures et la formation du personnel concernant l'impact des handicaps sur la sexualité.

Voir également un témoignage de Sœur Lolarosa, soeur de la perpétuelle indulgence du Couvent des 69 Gaules, à l'occasion de la journée IDAHOT à Lyon.

20 mai 2015

Transmettre des savoirs sur le handicap, oui mais comment ?

http://www.univ-lyon2.fr/actualite/actualites-scientifiques/transmettre-des-savoirs-sur-le-handicap-oui-mais-comment--629638.kjsp?RH=WWW_FR

Le 02 juin 2015

Grand amphithéâtre
campus Berges du Rhône
18 quai Claude Bernard - Lyon 7e
accès tram T1 - quai Claude Bernard

Paroles croisées de personnes concernées, de professionnels et de chercheurs  Ce colloque sur la transmission de savoirs sur le handicap fait suite à ceux de 2013 et 2014 qui portaient, eux, sur leur construction. A l'instar des précédents, son originalité repose sur des interventions en trio, composé d'un chercheur, d'un professionnel et d'une situation de handicap. Dans cette approche novatrice, les savoirs ne sont plus conçus comme l’exclusivité de quelques-uns mais procèdent d’un processus de construction de de transmission communes, auquel se trouvent attachés à la fois un devoir de partage et un droit d’accès.

Programme complet en PDF

Avec la participation de Charles Gardou, professeur à l’Université Lumière Lyon 2 à l'Institut des sciences et des pratiques d'éducation et de formation (ISPEF), qui consacre ses travaux anthropologiques à la diversité humaine, à la vulnérabilité et à leurs multiples expressions.

  • - de 8h30 à 9h : café d'accueil des participants
     
  • - de 9h à 9h30 : ouverture de la journée d'étude

  • - de 9h30 à 10h45 : vie, éthique et déontologie par Pierre Bonjour, Isabelle Marc, Anne Verollet
    "Vouloir être libre, en situation de handicap, est-ce bien raisonnable ?
     
  • - 10h45 à 11h15 : pause-café, interlude culturel

  • - de 11h15 à 12h30 : vie amoureuse, intime et sexuelle par Aurélien Bécot, Marie-Laure Colombier et Jennifer Fournier
    "Expérimenter une vie intime et sexuelle quand on est en situation de handicap : chimère ou réalité ?"
     
  • - de 12h30 à 13h45 : buffet convivial
     
  • - 13h45 : interlude vidéo du groupe Signes de Claude Chalaguier
    Exposition photographique de Jean-Baptiste Laissard
     
  • - de 14h à 15h15 : vie scolaire par Sandrine Amaré, Nicolas Eglin, Amélie Laurent, Pascale Mignot-Vota et Philippe Martin-Noureux
    (Se) transmettre des savoirs entre acteurs éducatifs, est-ce une question de posture ?
     
  • - de 15h45 à 17h : vie autonome et citoyenne par Pascale Gainot, Tony Saelen et Marielle Valran
    Le groupe d'entraide mutuelle : une expérience de participation citoyenne ?

lire la suite sur le site de l'Université Lumière Lyon 2...

06 mai 2015

Handicap : masculinité, féminité, sexualité, maternité sur france Culture

france culture,françois giuliano,vincent izard,ahia zemp,marcel nuss,éthique,vie affective et sexuelle béatrice idiard chamois« La sexualité c’est le corps vécu par le sujet » écrivait Simone de Beauvoir, ce point de vue libérateur, aide-t-il la femme, le couple, qui ont un projet d’enfant. Quelles sont les possibilités d’accueil en maternité de ses couples handicapés ? Comment notre société prévoit-elle l’accueil des personnes handicapées dans ces thématiques qui existent bel et bien et qui dérangent. Et si c’était vous qui étiez concernés ?

Lire la suite sur le site de France Culture...