02 décembre 2015

Le nouveau catalogue des formations du CeRHeS 2016 est arrivé

 

formation,personne en situation de handicap,santé sexuelle,éducation à la sexualité,pratiques professionnelles

Pour accéder au catalogue des formations

cliquez sur le lien suivant

 

catalogue des formations 2016

11 novembre 2015

Femme et Asperger

Femme et Asperger

" L'objectif de " Femme et Asperger " est de faire connaître les différents aspects que revêt le syndrome d'Asperger lorsqu'il touche des individus de sexe féminin.

Pour faire court, ce syndrome est un trouble du spectre autistique qui se caractérise par des difficultés significatives dans les interactions sociales, sans altération ou retard du langage et du développement cognitif, et sans déficience intellectuelle. Ce désordre neurologique a été décrit pour la première fois par le pédiatre autrichien Hans Asperger en 1943 mais ses études et observations  portent essentiellement sur des sujets de sexe masculin, or ses manifestations sont différentes selon le genre de la personne qui en est atteinte.

Ce site s'adresse donc à toutes les personnes qui sont concernées par ce trouble, de près (femmes Asperger elles-mêmes), d'un peu plus loin (conjoints, enfants, parents, amis, enseignants, ...), ou de très loin (érudits en quête de connaissances nouvelles).

Il traite les aspects sociaux et sensoriels qui impactent indéniablement sur la vie privée et professionnelle des femmes touchées par le SA (Syndrome Asperger), et tente d'apporter des solutions concrètes et appropriées."

Lire la suite sur le blog Femme et Asperger...

Un porte bébé adapté au fauteuil roulant sélectionné pour la finale du concours "papas bricoleurs, mamans astucieuses"

Aurore, une jeune maman de Cambrai en fauteuil, a inventé un harnais spécialement adapté à son handicap pour s'occuper toute seule de son bébé. Elle est sélectionnée pour la finale du concours "papas bricoleurs mamans astucieuses" d'Handicap International.

porte bébé,harnais,concours papa bricoleurs maman astucieuses,vie affective et sexuelle,aide à la parentalité,handicap international,france bleu

Aurore avec Loig bébé attaché avec son harnais - Ropars

Aurore 33 ans est aujourd'hui dans un fauteuil roulant et elle se fatigue très vite, alors pour porter son petit dernier Loig qui a aujourd'hui 9 mois, ce n'était pas tous les jours facile. Elle avait bien tenté un harnais banane pour le prendre en bandoulière sur elle, mais le petit ne pouvait pas forcément bouger, et les portes bébés du commerce ne sont pas du tout adaptés à son handicap, elle aurait eu besoin d'avoir l'aide de quelqu'un pour le mettre, et ce n’était pas forcément possible ni souhaité par la jeune femme.

Alors, la maman très débrouillarde et couturière de surcroît a imaginé un harnais en deux parties, le haut qu'elle fixe sur ses épaules, et le bas au fauteuil. Et comme ça lorsqu'elle dépose son fils dans son lit, elle détache la partie basse tout en gardant son fils attaché jusqu'à ce qu'il soit bien installé, donc l’opération de transfert se fait en toute sécurité.

En plus, le petit bout qui semble avoir compris les difficultés de sa maman l’aide dans sa démarche en levant par exemple les pieds quand elle approche du lit.

porte bébé,harnais,concours papa bricoleurs maman astucieuses,vie affective et sexuelle,aide à la parentalité,handicap international

Cette invention faite à base de récup, tissus, et sangles de cartable ne coute que 5 euros, et elle a été retenue parmi les 20 finalistes du 18° concours des "papas bricoleurs et mamans astucieuses" organisé par Handicap International. Ce sera le 3 décembre prochain, et vous pouvez voter pour son harnais jusqu'au 15 novembre sur le site www.papas-bricoleurs-mamans-astucieuses.fr

Lire la suite sur le site de France Bleu...

10 novembre 2015

Le CHU de Limoges autorisé à pratiquer des greffes d'utérus

Par Francetv info avec AFP le 10/11/2015

Le CHU de Limoges espère une première greffe d'utérus fin 2016. C'est le premier hôpital de France à pouvoir mener des expérimentations sur cette intervention chirurgicale.

 greffe d'utérus, stérilité,

Une opération de chirurgie au CHU de Limoges (Haute-Vienne), le 25 juillet 2014. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

 

"Une équipe de gynécologie obstétrique du CHU de Limoges va mener des expérimentations sur des greffes d'utérus, après avoir reçu le 5 novembre l'autorisation de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), a annoncé l'hôpital lundi 9 novembre. C'est la première fois qu'une étude clinique dans ce domaine est réalisé en France.

Ce projet de recherche est destiné à "permettre à des femmes nées sans utérus ou ayant subi une hystérectomie [ablation de l'utérus] pour une pathologie bénigne, de pouvoir donner naissance, grâce une greffe d'utérus, à partir de donneuses en état de mort encéphalique", explique le CHU dans un communiqué.

Une première naissance fin 2018

A ce jour, la Suède est le seul pays à avoir obtenu une naissance, en septembre 2014, à la suite d'une telle transplantation. Mais il s'agissait d'un utérus prélevé sur une donneuse vivante : une femme âgée de 61 ans, ménopausée, avait fait un don d'organe à son amie de 36 ans, née sans utérus en raison d'une maladie génétique.

L'essai clinique qui débute pourrait conduire à une première greffe dès la fin 2016 et à une première naissance à la fin 2018. "Il portera sur huit femmes volontaires, recrutées au niveau national, avec des critères de sélection très stricts, précise le CHU, qui pourrait réaliser une première mondiale. Les patientes devront avoir entre 25 et 35 ans, ne jamais avoir eu d'enfants et être en bonne santé."

"De nombreuses patientes ont été rencontrées (...) et nous avons déjà des pistes sur celles qui pourraient être intégrées à l'essai clinique", a précisé le docteur Pascal Piver. Après recrutement définitif des patientes, il y aura fécondation in-vitro et congélation des embryons, puis seulement greffe de l'utérus avec "suivi et observation du greffon pendant un an, c'est-à-dire la période de risque maximal". Après ces étapes, il pourra y avoir "implantation des embryons et suivi des grossesses éventuelles jusqu'au terme", a-t-il conclu."

Lire la suite sur la page de  Francetv info...

23 octobre 2015

Maternité et handicap

http://fictions.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-maternite-et-handicap-2015-10-21Béatrice Idiard-Chamois, Laetitia Krupa et Philippe Etienne Anna Szmuc © Radio France

Sur les docks Collection Particulière  21.10.2015

 

Un documentaire de Laetitia Krupa et Anna Szmuc Prise de son : Philippe Etienne   Elle s’appelle Béatrice Idiard Chamois, elle a 50 ans et est atteinte du syndrome de Marfan, une maladie génétique rare qui fragilise les artères. Elle-même maman d’une jeune fille, elle a révolutionné l’accueil médical des personnes porteuses de handicaps, en créant en 2006, la  première consultation « parentalité/handicaps moteurs et sensoriels ». Elle a permis en janvier 2015 l’ouverture d’une consultation gynécologique pour les femmes atteintes de handicap(s), y compris psychiques. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, c’est l’unique consultation de ce type en France.

A l’Institut Mutualiste Montsouris, à Paris dans le 14e arrondissement, cette sage-femme, elle-même en fauteuil, fait voler en éclats les aprioris et les tabous sur la parentalité.

écouter/lire la suite...