01 décembre 2015

1er décembre : journée mondiale de lutte contre le sida

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida le 1er décembre 2015, Les Éditions Dupuis, Sida Info Service (France) et la Plate-Forme Prévention Sida (Belgique) s’associent pour faire du Petit Spirou, gamin farceur et candide, l’icône d’une campagne de prévention contre le VIH/sida.

Le Petit Spirou est avant tout un enfant, peut-être même celui qui sommeille en chacun de nous. Quand il aborde le sujet des infections sexuellement transmissibles (IST), il le fait avec générosité et délicatesse.

Sujet difficile s’il en est, l’évocation du VIH/sida auprès du jeune public est encore moins évidente. Mais le dessin permet d’engager plus facilement la discussion en famille ou en classe.

1er décembre,spirou,sida info service,vie affective et sexuelle

De l’innocence à la prise de conscience, les auteurs Tome & Janry ont réussi le difficile exercice de la double lecture : là où un enfant sera touché par la sensibilité du personnage, un adulte comprendra la véritable portée du message.

Lire la suite sur le site de Sida Info Service...

11 novembre 2015

Une campagne pour dire STOP au harcèlement sexuel dans les transports

" Une campagne publique et nationale vient d’être lancée contre le harcèlement sexuel dans les transports en commun. Des agressions physiques ou verbales qui concernent un très grand nombre de voyageuses.

harcelement sexuel,pascale boistard,france info

Les chiffres du Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes sont édifiants. Et s’il ne fallait en retenir qu’un, c’est celui-là : 100% des femmes qui utilisent les transports disent avoir subi au moins une fois des mains baladeuses, des sifflements ou des propos déplacés dans les bus ou les rames de métro. C’est ce qui ressort de "consultations  citoyennes" menées en mars auprès de 600 femmes de Seine-Saint-Denis et de l'Essonne.
 
Si la situation varie en fonction des modes de transports, des lieux et des heures de trajet, ces petites phrases ou interjections, beaucoup de femmes ou de jeunes filles les auront malheureusement déjà entendues : "Mademoiselle !" ou "Vous êtes charmante" ou "C'est pour moi cette petite jupe ?", jusqu'à "Je vais te serrer" et "Réponds sale chienne". Des mots crus que l’on retrouve dès aujourd’hui lundi, placardés sur les affiches de la campagne de sensibilisation lancée au niveau national pour dire "Stop - Ça suffit", au harcèlement sexiste dans les transports en commun.

"L'objectif est de donner à chacun et chacune des outils pour réagir", explique la secrétaire d'État aux Droits des femmes Pascale Boistard, "aucune agression ne doit être banalisée ou ignorée".  "La drague, ce n’est pas le harcèlement", insiste-t-elle.

 

Les agresseurs encourent de 6 mois à 5 ans de prison 

harcelement sexuel, pascale boistard, france info,

Dans les stations de métro, les gares ou encore sur internet à travers des clips vidéo, le gouvernement veut faire passer le message en rappelant que le harcèlement et les violences sexistes sont punis par la loi, avec des peines encourues par les agresseurs allant de 6 mois de prison et 22.500 euros d'amende pour injures ou menaces, à 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende pour baisers forcés, mains aux fesses, frottements. L’objectif c’est aussi d’inciter les victimes à porter plainte.

 

Lire la suite sur le site de France Info...

02 novembre 2015

L’organisme britannique Enhance the UK veut briser le tabou sur la sexualité des personnes en situation de handicap avec la campagne Undressing disability

L’organisme britannique Enhance the UK veut briser le tabou sur la sexualité des handicapés avec la campagne Undressing disability (Handicap mis à nu).

Cette campagne choc a pour but de sensibiliser la population au fait que les handicapés vivent une sexualité normale. 
 
Une vidéo promotionnelle présente les principales idées préconçues sur la sexualité des personnes handicapées.    

enhance the uk,undressing diability,campagne de sensibilisation,photographies

" Jennie Williams, l'initiatrice de cette campagne, a affirmé en entrevue au journal Metro(édition britannique): «Je crois qu’être handicapé nous fait vivre dans l’isolement. (...) En plus des obstacles liés à notre physique, il y a encore beaucoup de préjugés envers les handicapés dans l’ensemble de la population.» 

«La campagne  Undressing disability a pour but de contrer les fausses perceptions à l'origine de cet inconfort et assurer un meilleur accès aux informations sur la santé, la conscience et l’éducation sexuelle», précise-t-elle.
 
Claire Holland, une des figurantes dans la vidéo promotionnelle, raconte au  Metro pourquoi elle s'implique dans le projet: «Étant moi-même sourde, je crois sincèrement que quelques-unes des mauvaises expériences vécues dans mes relations passées sont liées à une faible estime de moi. Principalement en rapport avec le fait que je n'avais pas pleinement accepté ma surdité.»
 
«Une éducation sexuelle appropriée m'aurait sûrement aidée», croit-elle.
 
Selon Enhance the UK, les jeunes handicapés sont jusqu'à 4 fois plus susceptibles d'être maltraités et négligés que les enfants sans handicap. Les femmes handicapées seraient aussi deux fois plus victimes de violence domestique et sexuelle que les autres femmes. 
  
 
Enchance the UK est un organisme sensibilisant la population à la réalité des handicapés. "

Lire la suite sur le jounaldemontreal.com ...

23 octobre 2015

Maternité et handicap

http://fictions.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-maternite-et-handicap-2015-10-21Béatrice Idiard-Chamois, Laetitia Krupa et Philippe Etienne Anna Szmuc © Radio France

Sur les docks Collection Particulière  21.10.2015

 

Un documentaire de Laetitia Krupa et Anna Szmuc Prise de son : Philippe Etienne   Elle s’appelle Béatrice Idiard Chamois, elle a 50 ans et est atteinte du syndrome de Marfan, une maladie génétique rare qui fragilise les artères. Elle-même maman d’une jeune fille, elle a révolutionné l’accueil médical des personnes porteuses de handicaps, en créant en 2006, la  première consultation « parentalité/handicaps moteurs et sensoriels ». Elle a permis en janvier 2015 l’ouverture d’une consultation gynécologique pour les femmes atteintes de handicap(s), y compris psychiques. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, c’est l’unique consultation de ce type en France.

A l’Institut Mutualiste Montsouris, à Paris dans le 14e arrondissement, cette sage-femme, elle-même en fauteuil, fait voler en éclats les aprioris et les tabous sur la parentalité.

écouter/lire la suite...

 

16 octobre 2015

Mode d’emploi de l’autotest de dépistage du VIH

autotest,vih,crips ile de france,mode d'emploi,vidéos éducatives,vie affective et sexuelleL’autotest est désormais disponible dans les pharmacies françaises.

Réalisé et interprété par la personne elle-même, il ajoute une possibilité à l’offre de dépistage du VIH. Enjeux, interrogations et réactions.

Il est désormais possible en France de réaliser soi-même un test de dépistage du VIH, chez soi, en toute intimité.

Si les autotests de dépistage du VIH ou ADVIH offrent une opportunité de plus pour connaître sa sérologie, donc de bénéficier d'un traitement, leur mise sur le marché est entourée d'un certain nombre de précautions.

 

Lire la suite sur le site du CRIPS Île de France…