25 juillet 2014

« Au premier regard » : l’un voit, l’autre pas – s’aimeront-ils ?

déficience visuelle, homosexualitéC’est la fin de l’été à São Paulo. Leonardo, 15 ans, est aveugle. Il aimerait être plus indépendant, étudier à l’étranger, mais aussi tomber amoureux. Un jour, Gabriel, un nouvel élève, débarque dans sa classe. Les deux adolescents se rapprochent et progressivement, leur amitié semble évoluer vers autre chose. Mais comment Leonardo pourrait-il séduire Gabriel et savoir s’il lui plait puisqu’il ne peut pas le voir ?

Film brésilien de Daniel Ribeiro avec Guilherme Lobo, Fabio Audi, Tess Amorim, Lúcia Romano (1 h 35)

Découvrez également la critique sur le site du Monde.fr

Le Monde.fr | 22.07.2014 à 11h09 | Par Mathieu Macheret

"Si Au premier regard évolue quelques coudées au-dessus de la mêlée, c’est qu’il a la sensibilité de ne jamais instrumentaliser son récit au profit d’une démonstration ou d’une symptomatologie sociale. L’homosexualité ne sert pas ici à dénoncer l’intolérance ou l’arriération d’une région, mais participe d’une question plus large, qui accessoirement la dépasse : celle de l’émancipation d’un garçon infantilisé par son handicap, encore peu sûr de lui car trop couvé par ses parents et sa meilleure amie Giovana (Tess Amorim) — elle aussi éprise du beau Gabriel." (lire la suite...)

 
Au premier regard par previewnet

Le Prix OCIRP « vie affective et sexualité »

Le Prix OCIRP « vie affective et sexualité » a été attribué au filmautoportrait « Tu veux ou tu peux pas ? »

Ce film a été réalisé telle une fiction de 50 minutes avec des acteurs résidants du Foyer de vie le Rex Meulen, concernés par la vie affective et sexuelle des personnes déficientes intellectuelles. La sexualité des handicapés est un sujet qui intéresse et qui doit être pris en considération au nom du respect des handicapés, de leurs droits et de leur liberté.

« La thématique de la vie affective et sexuelle nous est vite venue à l'esprit parce qu'on accompagnait un couple avec toutes les questions que cela engendre. Est-ce qu'ils ont le droit de dormir ensemble ? Est-ce qu'ils ont le droit de s'embrasser devant tout le monde ? 

Pendant longtemps, on a estimé que les personnes déficientes intellectuelles n'avaient pas forcément de vie affective. 

Voilà pourquoi ce sujet était important aussi à mettre en évidence puisqu'il y a une réelle demande des personnes sur le thème. 

Il faut briser ce tabou-là pour que justement, les gens se rendent compte que même si on a des difficultés, on peut avoir quelqu'un dans la vie. »

Sur le site de l'OCIRP

24 juillet 2014

La saison 2014 du festival "Clair de Luttes" portera sur le thème "Liberté, Egalité, Sexualités" du 28 juillet au 26 août à la ferme de Brunas du Larzac sur la commune de Creissels

Le festival rassemble des travaux d'artistes - photographie, architecture, cinéma, musique, théâtre, investis dans des luttes sociales, politiques, économiques, écologiques...

PROGRAMME 2014

clairdeluttes2014.png

Retrouvez  François Crochon, sexologue Chef de mission du CeRHeS pour l'animation du débat du film de Louise Archambault : GABRIELLE le 7 août à 20h30

22 juillet 2014

"Au risque du désir" avec Catherine AGTHE

au risque du désir,documentaire,catherine agthe,vie affective et sexuelle,personnes en situation de handicapÀ l'occasion de la mise en ligne du blog de Catherine AGTHE, sexo-pédagogue spécialisée et formatrice pour adultes, retrouvez le film documentaire « Au risque du désir ».

Comment mieux faire connaître la sexo-pédagogie spécialisée, si ce n’est pas le biais d’un film documentaire… reflet des diversités que cette pratique professionnelle recouvre ?!

24 juin 2014

"Global Gay, pour qu'aimer ne soit plus un crime", un documentaire à voir ce mardi 24 juin sur France 5 à 20h40

globalgay24juin14.jpg

            Rémi Lainé (France 2014 - 77mn)

"Ce film de Rémi Lainé et Frédéric Martel propose un voyage dans les pays qui répriment les homosexuels, et dans d'autres qui les respectent, à la rencontre de militants ou de victimes qui racontent leur lutte...Global Gay pour qu'aimer ne soit plus un crime permet de se rendre compte à quel point la lutte contre les discriminations sexuelles est une nécessité et qu'aucun pays, même parmi les plus progressistes au monde n'est épargné par l'homophobie." Extraits de l'article de Mustapha Kessous publié dans le Monde Télévisions (22-23 juin 2014).

Le documentaire a reçu le Grand Prix de l'Organisation Mondiale contre la torture (OMTC) lors du dernier festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) en mars dernier.

Global Gay, comment la révolution gay change le monde - Frédéric Martel - Flammarion - 2013