20 mars 2014

Déficit et sexualité, du consentement à la violence

criavs,déficit et sexualité,consentement,violence,criavs,grenoble,cerhes,vie affective et sexuelle,handicap,réduction des risques et des dommagesLe CRIAVS (Centre Ressources "Claude Balier" pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles) organise une journée régionale d'étude à Grenoble autour du thème :

Déficit et sexualité, du Consentement à la Violence,

à laquelle le CeRHeS s'associe.

" Cette année, pour notre 6ème journée d’étude, nous avons souhaité aborder une problématique complexe, tant en ce qui concerne le soin, l’éthique et les limites du droit qui circonscrivent la violence sexuelle.

Notre préoccupation est bien ici le problème du déficit psychique et non physique, qu’il soit congénital ou acquis. Certes, le point de vue psychopathologique, le diagnostic et les soins qui pourront être proposés, sont différents selon qu’il s’agit d’un déficit intellectuel ou psychomoteur chez l’adolescent ou l’adulte jeune, ou d’un adulte dont la pathologie du vieillissement ou une atteinte neurologique autre, vient obscurcir ou altérer les fonctions cognitives.

Pour autant, ces deux catégories de sujets vont amener des questions superposables sur la recherche permanente de la protection de la société, et parfois d’eux-mêmes, à savoir la problématique de la réitération de ces actes, ou de la récidive en fonction de la place que nous occupons.

Nous approcherons également la question du discernement, habituellement posée aux experts de justice et qui concerne l’auteur, mais parfois la victime, ce qui a pu jadis ouvrir la voie aux expertises de « crédibilité » aujourd’hui proscrites (Circulaire du ministère de la justice du 2 mai 2005).

Après une lecture théorique de la philosophie du consentement puis une approche de la liberté de la sexualité, nous interrogerons la justice sur le traitement pénal de ces auteurs. L’après-midi sera consacrée la question du soin, consenti ou contraint, qui est désormais partie intégrante de notre quotidien et de nos missions au CRIAVS.
Comment mettre en œuvre ces attentes de régulation sociale ? Faut-il écarter la question du libre arbitre et se placer dans une position parentalisée ? Nous aborderons ces problématiques des patients déficients - qu’ils aient fait l’objet d’une sanction pénale ou non - à travers les expériences des praticiens qui font référence, mais également autour de situations concrètes sous forme de témoignages."

Dr Philippe Vittini (Médecin psychiatre, Médecin coordonnateur, Directeur de programme CRIAVS RA)

 Programme

06 mars 2014

17ème Journée Nationale de l'Audition : Focus sur les acouphènes

http://www.journee-audition.org/

Acouphène désigne des bruits entendus de manière continue ou intermittente « dans l'oreille » ou « dans la tête » sans sources dans l'environnement.

Ce phénomène commun affecte environ 15% de la population à un moment ou à un autre de la vie. Dans 95% des cas, les acouphènes n'ont aucune gravité. Les origines des acouphènes sont variées, mais elles sont le plus souvent liées à une perte auditive apparue suite à un traumatisme auditif ou à l'usure de l'oreille liée à l'âge. Elles peuvent s'accompagner d'une intolérance aux bruits (hyperacousie).../..lire la suite

Hypertension, troubles métaboliques ou hormonaux, stress, anxiété ou dépression sont des troubles associés aux acouphènes qui peuvent induire des troubles sexuels et doivent donc également être traités.

acouphenes3.pngDepuis les années 90, la prise en charge associe une « thérapie par le bruit » à une « guidance psychologique » consistant à expliquer au patient comment les acouphènes sont générés et traités par le cerveau pour prévenir les conséquences auditives et psychologiques de conduites inadaptées.

Selon la perte auditive et l’importance de la gêne, la thérapie par le bruit consiste en un simple évitement du silence ou bien en l’écoute quotidienne volontaire de bruits blancs ou personnalisés associée ou non au port de prothèses auditives.

Les médecines non conventionnelles (sophrologie, hypnose) constituent une aide efficace pour lutter contre le stress. Dans les cas difficiles, le recours aux thérapies cognitives et comportementales peut s’avérer très efficace.


Quoi qu’il en soit, pour apprendre à gérer ses acouphènes, il est important de leur accorder le moins d’importance possible, de mener une vie normale, en ne modifiant pas ses habitudes, si ce n’est de se protéger des expositions sonores excessives.../... lire la suite

7èmes Assises Françaises de Sexologie et de Santé Sexuelle du 13 au 16 mars 2014 à Marseille

aius,ff3s,asclif,sexologie,santé sexuelle,réalités,problèmes,de la sexualité ordinaire,assises annuelles

Les Assises Françaises de Sexologie et de Santé sexuelle traiteront cette année des "réalités et problèmes de la sexualité ordinaire".

Elles se dérouleront sous l'égide de la Fédération Française de Sexologie et de Santé Sexuelle (FF.3S) et des associations fondatrices l'AIUS (Association Interdisciplinaire post universitaire de Sexologie) et la SFSC (Société Française de Sexologie Clinique).

 Télécharger le programme

19 février 2014

Dans le dernier numéro de la "Santé en Action", une revue de l'INPES, un article consacré au CeRHeS...

Tayana-Lycée.jpgL'INPES, institut national de prévention et d'éducation pour la santé édite la revue trimestrielle  "Santé en Action". Le dernier numéro (426) de décembre 2013 aborde la promotion de la santé des personnes en situation de handicap et donne plusieurs exemples d'actions, parmi lesquelles celle du CeRHeS.

Carole Thon, administratrice du Centre Ressources Handicaps et Sexualités (CeRHeS) et de l'association CH(o)SE (en faveur de l'accompagnement sexuel), co-responsable de la thématique "Handicaps et sexualités" à l'Association Française contre les Myopathies (AFM), signe un article sur le CeRHeS dont nous restituons quelques extraits.

Les associations fondatrices - Handicap International, APF, AFM rejointes par le GIHP - créent début 2012, le CeRHeS, doté d'un chef de mission, d'une documentaliste et d'intervenants extérieurs, financé par les associations et des ressources extérieures.

 cerhes,centre ressources,handicaps et sexualités,information,formation,professionnels,aidants,familles,accompagnement,personnes en situation de handicap,recherche,réponse à la carteL'objectif central est la promotion de la santé sexuelle des personnes en situation de handicap. Pour le réaliser, le CeRHeS s'est doté de quatre outils opérationnels :

  • * Un espace ressources pour répondre aux demandes d'information et d'orientation des professionnels et des proches
  • * Un pôle formation
  • * Un pôle accompagnement pour soutenir les questionnements individuels ou collectif
  • * Un pôle recherche et développement

Le CeRHeS informe et forme, à la demande, les professionnels des établissements d'accueil des personnes en situation de handicap, mais aussi les aidants et les familles.

La réponse du CeRHeS s'effectue "à la carte", afin de répondre au plus près aux demandes d'intervention

Concrètement, il s'agit

  • * De guider les établissements sociaux et médico-sociaux, sous forme de modules d'information (une journée) ou de formation (trois journées) en privilégiant la mixité des catégories professionnelles
  • * D'apporter des informations claires et adaptées, en replaçant la thématique dans le contexte politique et juridique
  • * De promouvoir l'éducation à la vie intime affective et sexuelle dans le respect de l'intégrité morale et physique
  • * D'assurer la prévention des risques et des dommages
  • * De favoriser la prise de parole, en mettant en place des groupes d'expression par exemple

 cerhes,centre ressources,handicaps et sexualités,information,formation,professionnels,aidants,familles,accompagnement,personnes en situation de handicap,recherche,réponse à la carteContacts

François Crochon, chef de mission du CeRHeS : contact@cerhes.org

 Crédit photos : ©Photo JB Laissard - Corps & Âmes

14 février 2014

"Voies sexuelles, Voix désirantes" in Revue Réfractions n°29

                                                                                 

réfractions.gif

Collectif : Daniel Colson, Marie Pierre, Alain Thévenet, Natacha Chetcuti

Réfractions se définit comme une revue de « recherches et expressions anarchistes ». S’agissant d’un dossier sur les sexualités, les travaux sur les « rapports sociaux de genre », d’une part, et sur la discussion en France du projet de loi de pénalisation des clients des prostituées, d’autre part, en font effectivement une question d’actualité. C’est donc de politique et de sexualité dont il s’agit dans ces 115 pages, le reste de la revue étant consacré à d’autres thèmes.

SOMMAIRE

     SEXUALITES EN ANARCHIE

# De la liberté en amour au début du XXe siècle"
# "Libération sexuelle", féminisme et anarchie
# Désir : portes à enfoncer
PSYCHANALYSE ET LIBERATION SEXUELLE
# Réflexions partielles et partiales sur la vision lacanienne de la sexualité
# Sexe et politique
LES SEXUALITES : TERRAINS DE LUTTES ET D'EXPERIMENTATIONS
# Le lesbianisme politique, entretien avec Natacha Chetcuti
# Inspirations des luttes XXX : cinq fabulations révolutionnaires
# Une aventure postporno
EN CONTEXTE
# Ce que le désir fait à la politique, discussion libre avec des membres de la mouvance queer montréalaise
# Mille rencontres : de la nudité au masque

 

Jean Ferrette, « « Voies sexuelles. Voix désirantes », Réfractions, n° 29 », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2014, mis en ligne le 29 janvier 2014, consulté le 14 février 2014. http://lectures.revues.org/13417