22 juillet 2014

"Au risque du désir" avec Catherine AGTHE

au risque du désir,documentaire,catherine agthe,vie affective et sexuelle,personnes en situation de handicapÀ l'occasion de la mise en ligne du blog de Catherine AGTHE, sexo-pédagogue spécialisée et formatrice pour adultes, retrouvez le film documentaire « Au risque du désir ».

Comment mieux faire connaître la sexo-pédagogie spécialisée, si ce n’est pas le biais d’un film documentaire… reflet des diversités que cette pratique professionnelle recouvre ?!

06 juin 2014

Vie affective et sexuelle des personnes handicapées mentales accueillies en établissement : entre désirs et réalités ?

vie affective et sexuelle, handicap mental, entre désirs et réalité, creai Bourgogne, éthique, approche juridiqueRetrouvez les actes de cette journée d’étude qui s'est déroulée le 17 avril 2014 sous l’égide du CREAI Bourgogne

La reconnaissance d'une vie affective et sexuelle pour les personnes handicapées a progressé ces dernières années, notamment sous l'effet de la loi de 2005, en les sortant du "statut d'éternel enfant" qui niait chez elles l'existence d'un désir sexuel. Cependant, elle soulève encore de nombreuses questions éthiques, juridiques et pratiques.

 Lire la suite sur le site du CREAI Bourgogne…

 

Sida Info Service : Ne restez pas seul‐e avec vos questions !...

6 personnalités s’engagent contre le VIH/sida dans le cadre de la nouvelle campagne de Sida Info Service Que vous soyez en situation de handicap, ou non, ne restez pas seul‐e avec vos questions ! :

COLLOQUE AFTC "Mon intimité à qui j'en parle ?"

Colloque AFTC, traumatisme cranien, personnes cérébrolésées, Catherine AGTHE DISERENS, Mon intimité, à qui j'en poarle ?

En octobre 2014, l’AFTC Alsace organise un colloque « Mon intimité, à qui j’en parle ?» sur le thème de la vie affective et la sexualité de l’adulte handicapé.

 Jour 1 : Les personnes traumatisées crâniennes

Le jeudi 16 octobre 2014, un temps d’échange privilégié entre Madame Catherine AGTHE DISERENS et les personnes handicapées adhérentes aura lieu.

Elle répondra à leurs questions posées anonymement, et recueillies au cours des semaines précédentes.

 PARLEZ-EN AVEC VOTRE PROCHE ET PROPOSEZ-LUI D’Y PARTICIPER

Modalité d’inscription : inscription gratuite // envoyez simplement vos noms et prénoms, en précisant « Je souhaite participer à la rencontre avec Catherine AGTHE DISERENS le 16 octobre 2014 », votre mail ou téléphone à laura.lezzi@aftcam.org.

Jour 2 : Les professionnels, les étudiants et les aidants familiaux du secteur médico-social

 

Lcolloque aftc,traumatisme cranien,personnes cérébrolésées,catherine agthe diserens,mon intimité,à qui j'en poarle ?e vendredi 17 octobre 2014, une journée ouverte à tous les professionnels du champ médico-social, autour de cette thématique de l’intimité des personnes cérébrolésées.

 

Cette journée, pour  laquelle nous espérons environ 200 professionnels, étudiants mais aussi aidants familiaux, sera animée par Madame Catherine AGTHE DISERENS.

 

Lieu de rencontre : CIARUS, 7 rue Finkmatt 67000 STRASBOURG

 

Modalité d’inscription : inscription payante // Formulaire d'inscription en PDF à renvoyer à laura.lezzi@aftcam.org.

 Jour 3 : les familles et les proches

Le samedi 18 octobre2014 en matinée, nous vous proposons à vous, parents et proches adhérents de l’AFTC ALSACE , d’échanger avec Madame Catherine AGTHE DISERENS sur le sujet de l’intime, de la vie affective et de sexualité, qui peut faire l’objet de questionnements, souvent encore de manière tabou pour les familles et les proches.

 

CE MOMENT VOUS INTÉRESSE ? INSCRIVEZ-VOUS

 

Modalité d’inscription : INSCRIPTION GRATUITE // envoyez simplement vos noms et prénoms, en précisant « Je souhaite participer à la rencontre avec Catherine AGTHE DISERENS le 18 octobre 2014 », votre mail ou téléphone à laura.lezzi@aftcam.org.

 

31 mai 2014

Colloque : Handicap Discrimination Santé - A liberté égale le 23 juin 2014 à St Chamond

"Malgré de notables progrès, tout au long de ces vingt dernières années, handicap et maladie sont encore trop souvent considérés à travers leurs aspects lésionnels ou déficitaires, avec comme seules visées - essentielles, il faut en convenir - la guérison et la compensation / adaptation.

Il apparaît aujourd'hui fondamental parce que dépassant la "simple" question de la maladie ou du handicap, de tendre vers une prise en compte de la globalité de la personne, avec vue sur les composantes de sa vie et de son environnement. Toutes les "vies de sa vie" : scolaire, professionnelle, culturelle, sportive, intime, sexuelle, familiale...à travers son quotidien, ses engagements, ses loisirs et tous les éléments qui font la richesse de l'existence.

Le handicap n'est pas systématiquement synonyme d'insuffisance, d'incomplétude. L'incomplétude pourrait signifier que la part humaine n'est pas complète, entière chez la personne en situation de handicap et que par voie de conséquence elle ne peut accéder entièrement à la citoyenneté."