23 septembre 2014

Replacer l'humain au centre du soin : Une toilette "créative" réalisée par une étudiante Aide-Soignante

Une étudiante aide-soignante à l'Ifas d'Annecy nous fait découvrir, au travers de ce très joli texte - aussi élaboré qu'inventif - son audace de future soignante ; une soignante qui prend des risques, qui tente des paris et qui a le courage de les assumer. Remarquable à bien des égards !

( Cf. page 21-23 du catalogue de formations du CeRHeS :

La toilette relationnelle)

une toilette "créative" réalisée par une étudiante as,toilette relationnelle,respect,bientraitance,soin,accompagnement,intimité,nudité

"Chapitre I - Bonjour Mme P.

Dans un EHPAD en Savoie, entre lac et montagnes, le soleil brille, il est 8h30. Je m’appelle Marie-Pierre, j’ai 43 ans, je suis élève aide-soignante, j’effectue mon 2ème stage. Je me sens bien. Je manque encore un peu d’expérience, mais chaque jour je gagne un peu plus de confiance en moi. Comme tous les matins depuis 3 semaines, avant de préparer le matériel nécessaire pour la toilette de Mme P., je me dirige vers sa chambre afin de la saluer et prendre de ses nouvelles. A 97 ans, Mme P. - veuve depuis 4 ans, mais très entourée par ses enfants et petits enfants - est très fatiguée mais reste moralement très tonique. Ce matin là, quand je rentre dans sa chambre, elle n’a pas son sourire habituel, son regard est fuyant, son comportement me surprend et m’inquiète. Je suis surprise, presque déçue, car jusqu’à la veille, chaque visite dans sa chambre était pour elle et moi l’occasion de discuter, échanger."

( lire la suite... )

18 septembre 2014

"Love life", en Suisse, une campagne choc pour ne rien regretter !...

La nouvelle campagne de prévention suisse  "Ne regrette rien".

love life,suisse,campagne,hiv,sida« Ne regrette rien » aujourd’hui comme demain : la nouvelle campagne LOVE LIFE est axée sur la joie de vivre et le sexe en toute insouciance. Elle démontre qu’il est possible de profiter de la vie et de son corps avec la plus grande légèreté. En effet, si vous vous protégez, vous n’avez rien à regretter.

Le manifeste LOVE LIFE est le vecteur de cette campagne. Si vous dites OUI au manifeste LOVE LIFE, vous dites OUI à vous-même. Et vous pouvez profiter de la vie et de votre corps sans le moindre regret.
Accéder au manifeste

Sur Facebook

17 septembre 2014

Tu peux: un livre gratuit pour enfants

elise gravel,blog,toi aussi tu peux,stéréotypes de genre

Par Elise GRAVEL :

"Voici un petit livre gratuit pour enfants sur le thème des stéréotypes de genres: vous y trouverez des filles qui pètent, des garçons sensibles, des filles drôles et des garçons qui prennent soin des plus petits. J'ai fait ce livre pour le plaisir et dans mes temps libres; c'est un petit truc très simple qui va droit au but (bref, vous en avez pour votre argent). Vous pouvez l'imprimer, le lire en classe ou à la maison, sur le iPad ou le TBI: c'est un cadeau. Servez-vous: c'est par ici pour le télécharger ou le lire en ligne" (lire la suite sur son blog...)

14 septembre 2014

Make love... non plus un slogan pacificiste, mais un manuel d'éducation sexuelle qui explique l'intime sans tabou...

"Best -seller paru en Allemagne en 2012, le manuel d'éducation sexuelle Make Love est sorti en France fin Août 2014. Face à internet, saturé d'images pornographiques, ce livre ovni, drôle et malin, explique l'intime sans tabou. Il vient d'être traduit en français, par les éditions Marabout.

L'ouvrage, né de la rencontre d'une journaliste (Timer Bremer-Olszewski) et d'une sexologue (Ann-Marlene Henning), frappe d'abord par la bienveillance et la décontraction de son ton, qui n'est pas sans rappeler la liberté sexuelle de l'ex-RDA...

make love, une éducation sexuelle, Marabout

...Le livre est ponctué de photos très explicites qui montrent de vrais couples en action. Des photos d'amants hétéro ou homo, dans tous les cas avec des corps normaux aux proportions et à l'épilation réalistes...il était important de montrer aux lecteurs à quoi ressemble une vraie intimité"...

...Au final, même si le livre s'adresse plutôt aux adolescents, il a rencontré en Allemagne un certain succès auprès des adultes. Les auteures de Make Love sont parties d'un postulat : la surabondance du sexe dans les médias ou sur le web donne l'impression qu'il n'y a plus rien à apprendre. Le porno est particulièrement remis en cause..."Libé Next N°64 - 6 septembre 2014 -

 

28 août 2014

Les femmes sont-elles encore libres de leur contraception ?

 France CultureSur France Culture le 27 août 2014 avec :

  • Nathalie Bajos, sociologue, démographe, directrice de recherche à l'Inserm
    Jean-Yves Nau, journaliste à Slate.fr et docteur en médecine, auteur du blog « Journalisme et santé publique »
    Dalila Touami, responsable du planning familial en Ile de France