28 janvier 2014

"Les mots doux" : un projet de film, soutenu par l'UNAPEI, sur la vie sentimentale et l'accompagnement des personnes handicapées mentales.

"Djana Schmidt et Antoine Bonnin sont réalisateurs de documentaires, leurs derniers films « Lhamo, petite-fille de l’Himalaya » et « Joséphine, le droit à la beauté » ont été produits par France 5 et France 3. Leurs parcours personnels les sensibilisent dès leur plus jeune âge au handicap et les amènent naturellement à partager leurs expériences artistiques au sein d’établissements médico-sociaux depuis plusieurs années.

Leur projet "Les mots doux" sort de l’ordinaire. Il fait suite à un premier film court tourné dans des établissements des Papillons Blancs des Rives de Seine (92). Réalisé avec des personnes handicapées mentales et différents acteurs de l’association, ce prochain film souhaite "donner la parole à ceux que l’on croit incapables de s’exprimer, à ceux qui n’ont jamais pu parler".

Ces deux réalisateurs passionnés souhaitent faire un film sur " l’amour sans tabou, celui de la tendresse, celui de la séduction". Et pour que cette intention devienne réalité, un appel à souscription est lancé pour pouvoir commencer le tournage le plus vite possible."

http://www.touscoprod.com/fr/project/produce?id=1087

20 janvier 2014

Pascal, Frida Kahlo et les autres...ou quand la vulnérabilité devient force

 charles gardou.jpg

 

"Charles Gardou donne à voir la place de la vulnérabilité dans toute vie et les ressorts nécessaires pour la surmonter. Comme tant d’anonymes, ces femmes et ces hommes font subir un renversement, un retournement au handicap. Ils composent, peignent, écrivent, inventent, certes pour s'exprimer, mais avant tout pour s'emparer de leur vie et lui rendre sa hauteur. Leurs itinéraires singuliers témoignent d'une réalité paradoxale : le handicap impose de multiples limitations et impuissances, d'indicibles détresses, des sentiments d'infériorité. Il contraint à renoncer à des aspirations, il réduit parfois en poussière des désirs et des projets, il restreint certaines capacités, mais en aucun cas, il n’obère l'ensemble des possibilités d'un être. Certaines peuvent même s'accroître."

 

L'association CQFD "Ceux Qui Font les Défis" présente l'ouvrage collectif :" Handicap : Affectivité, Sexualité et Dignité"

 

handicap,affectivité,sexualité,dignité,défis,civilisation,fantasme élaboré,projet de vie,accompagnement sexuel,thérapeutes,sociologues,accompagnants,témoins,fragments de vie,écroulement des tabous,réflexions constructives

Handicap : affectivité, sexualité et dignité » sont des mots qui résonnent étroitement avec « liberté, égalité, fraternité » et avec le sens même donné aux « DEFIS DE CIVILISATION ». Comment multiplier les établissements dits « de vie » sans prendre en compte la vie affective pour les résidents Comment concilier les différentes contradictions législatives ? Comment permettre et faciliter l’accès de tous à une sexualité, quelle qu’elle soit ?

Cette thématique forte et émouvante, parfois douloureuse et dérangeante se devait d’être à l’honneur, au fil de rencontres et d’échanges. Selon le principe de la mosaïque,  du fantasme élaboré au choix d’un projet de vie, de l’accompagnement sexuel à la révolution des mœurs, se succèdent dans cette publication, des spécialistes, des sociologues, des thérapeutes et des accompagnants. Mais aussi et surtout des témoins. Des fragments de vie.

Ce sont autant de questions sensibles qui sont abordées avec dignité mais sans faux-semblant, dans un ouvrage dédié à l’humanité dans ce qu’elle a de plus intime, de plus méconnu mais surtout de plus respectable. La lecture de cet ouvrage, en pointillé comme en continu, sera fructueuse et enrichie d’un nouveau regard… Il faut que les poncifs tombent en poussière, que les tabous s’écroulent pour laisser place à des réflexions constructives et libérées de toute entrave moralisatrice.

Sous la direction de Ryadh SALLEM et Valérie DELATTRE

Ouvrage collectifcomprenant des contributions de Véronique DUBARRY (Adjointe au Maire de Paris en charge des Personnes en situation de handicap), Ryadh SALLEM (athlète de haut niveau, consultant et président de CQFD), Sophia AZZI (juriste),Marcel NUSS (écrivain, conférencier, consultant), Christine BON (sociologue, conseil, chercheure), Michel MERCIER (Faculté de Namur), Yannick BOULET (directeur général de l’association Entraide Universitaire), Laetitia REBORD (Association Française contre les Myopathies), Sheila WAREMBOURG (Sexologue, Formatrice), Delphine SIEGRIST (journaliste et auteure), Dominique GOBLET (Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix, FUNDP, Namur, Belgique), Jean-Baptiste THIERRY (Université Nancy II), Pascal PRAYEZ (Docteur en psychologie clinique, formateur-consultant), Catherine AGTHE DISERENS (sexo-pédagogue spécialisée, formatrice, SEHP), Pauline RODRIGUE MORCIONI (Institut d’Etudes Politiques de Paris) et Benjamin CADRANEL (co-fondateur d’Idylive), Joelle BERREWAERTS (Faculté de Namur), Jean-Michel CARRE (réalisateur, scénariste et producteur), Danielle MOYSE (sociologue), Didier SICARD (ancien président du Conseil National d’Ethique), Christian HIERONIMUS (Formateur, auteur et conférencier), Charles GARDOU (Université Lumière Lyon 2), Jennifer FOURNIER (Université Lumière Lyon 2), Pierre BRASSEUR  (Université de Lille 1), Maudy PIOT (FDFA), Florence MEJECASE et Pierre NAZEREAU  (Handiparentalité), Marithe CARTON et Christelle MOULIE (Unapei), Catherine AGIUS (Fondation de France), François CROCHON  (CERHES), André DUPRAS (Université du Québec à Montréal), Valérie DELATTRE (archéo-anthropologue, Inrap), de Jean-Luc Lettelier (CREDAVIS) et Roseline EVANNO (Café Sexo)

16 décembre 2013

Vivre en positif : documentaire sur LCP (La Chaine Parlementaire) jeudi 19 décembre à 20h20

Vivre en positif Spécial Sidaction 2013

Pour le Sidaction 2013, un film écrit par Alain Maneval et Jérôme Lefdup , placé sous le signe de la prévention et de l'espoir, avec de nombreux témoignages de personnes séropositives, de militants associatifs et de professionnels de la santé.

                                                                    Extrait  1/2                                            

 

 

 Extrait 2/2

 Vivre en positif
Documentaire écrit par Alain Maneval et Jérôme Lefdup
Réalisation : Jérôme Lefdup (France, 2012, 1h)

"Il y a trente ans, toute personne atteinte par le VIH se pensait condamnée. Aujourd’hui, de maladie mortelle, le sida s’est mué en maladie chronique et beaucoup de séropositifs ont retrouvé une existence quasi normale. Entre espoir et désespoir, ils ont surmonté le « verdict de séropositivité ».

Plus de trente ans après le déclenchement de l’épidémie, Maneval dresse un état des lieux qui témoigne du moment charnière que l’évolution de la maladie connaît actuellement. Il est en effet possible d’entrevoir la fin de cette épidémie, à condition que la prévention reste la priorité. De Paris à Berlin, où la parole est la plus libérée, en passant par Pointe-à-Pitre, dont la situation renvoie au début des années sida, l’auteur s’entretient avec des séropositifs qui ont une attitude responsable vis-à-vis du virus et se battent pour informer ; il va à la rencontre d’associations et de bénévoles anonymes qui luttent contre la discrimination ; il interroge des professionnels de la santé qui témoignent des avancées significatives dans la lutte contre la maladie. Un kaléidoscope qui oscille entre optimisme et vigilance. Car, si les progrès médicaux et la prévention permettent un certain optimisme, le sida continue de tuer."

 

15 décembre 2013

"Je marcherai jusqu'à la mer" rediffusion mercredi 18 décembre sur TV5 monde à 21h55

"A 18 ans, âge où l'on dévore sa liberté, Alex s'est retrouvée enfermée. Prisonnière de son propre corps à la suite d'un accident, une chute dans l'escalier de la maison familiale, qui l'a plongée dans le coma. Les médecins jugeaient son cas « irrécupérable ». Pourtant, dix-sept ans après, la jeune femme que l'on découvre dans ce beau film-portrait semble dotée d'une vitalité inextinguible. Toujours handicapée mais bien décidée à reconquérir, geste après geste, tout ce dont elle a été privée. La réalisatrice la saisit dans son quotidien le plus ordinaire, le plus intime, montrant une fille soucieuse de sa féminité et prête à livrer bataille pour parvenir à arracher une bandelette de cire sur son mollet.

Documentaire de Stéphanie Pillonca - Kervern (France 2012) 55' - Rediffusion

La reprise du pouvoir sur son corps est une lutte de chaque instant dans laquelle Alex paraît ne rien vouloir lâcher. Reconquête des cinq sens, mais aussi de la sensualité : sans tabou, elle évoque le sexe, qui fait travailler les muscles mieux qu'une séance de kiné, et le plaisir, qui « donne des ailes ». Alex se met à nu au sens propre, prenant la pose pour des photos sensuelles qui effacent son handicap. Une fonceuse en quête de sensations fortes lors d'un saut en parachute ou d'une course en fauteuil, qui veut repousser toujours plus les murs et ses limites. Et dont l'énergie rebelle touche et sidère. « J'aurai toute la mort pour me reposer », dit-elle." — Virginie Félix, journaliste à Télérama

Le blog d'Alex : www.maviemonhandicapmesemmerdes.com 

"Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons-en une force!"