06 mars 2014

Le Festival International du Film de Santé de Liège - ImagéSanté - se déroulera du 17 au 22 mars 2014

imagésanté, http://www.imagesante.org/

Le Festival ImagéSanté est organisé par le C.H.U, l’Université de Liège et le Département Santé & Qualité de Vie de la Province de Liège.

ImagéSanté 2014 c'est quatre jours de projection, dans sept salles, d'une centaine de films en compétition, et la retransmission d’interventions chirurgicales en direct, le programme spécial "Jeunes", les conférences et tables rondes...

L’objectif du Festival est de promouvoir la formation et l’information en matière de santé par l’intermédiaire de films documentaires.

Pour les films en compétition, 8 sélections thématiques ont été retenues : Alimentation & Santé - Bien-être de la personne âgée - Environnement & Santé - Médecine - Recherche & Santé - Santé Mentale - Sexualité & Santé- Sport & Santé

Sur le thème Sexualité et Santé, 15 films sont en compétition, voici quelques bandes annonces

Tronches de vie

 Combien de fois par jour (au maximum) ?

 Intersexion

 

05 mars 2014

"De toutes nos forces" de Nils Tavernier en Avant-Première à Lyon Vendredi 7 Mars

 

de toutes nos forces.png
Avant-Premières à Lyon du film "De toutes nos forces" de Nils Tavernier en présence de Nils Tavernier, Alexandra Lamy, Jacques Gamblin et Fabien Héraud.

  • Vendredi 07 mars à 20h00 au Pathé Bellecour
  • Vendredi 7 mars à 21h00 à l'Institut Lumière

Comme tous les adolescents, Julien rêve d’aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu’on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves-là sont difficilement réalisables.

Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir avec lui au triathlon " Ironman " de Nice : une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit. Autour d'eux, c'est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d'aller au bout de cet incroyable exploit.

Le film sera dès le 26 mars dans les salles lyonnaises Pathé Bellecour, Pathé Vaise, Pathé Carré de Soie et UGC. 

10:31 Écrit par François Crochon dans 1- Ressources, Art et Essai, Blog, Film, Loisirs, Sensibilisation, Société, Témoignage, Vie de couple | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04 mars 2014

4ème édition du Festival Ecrans Mixtes à Lyon, festival LGBT destiné à tous les publics, du 5 au 11 mars 2014

  écrans mixtes.jpg

Les festivités débuteront mercredi 5 mars au Comedia avec l'Avant Première du Film "I am Divine", documentaire cinéma sur la fameuse égérie de John Waters, pour se terminer le mardi 11 mars à l'Institut Lumière pour une invitation à voir Bambi, une des premières femmes trans françaises, dont on découvrira l'étonnant parcours dans  le film de Sébastien Lifshitz.

lesbiennes,gays,bi,trans,festival,cinéma,écrans mixtes 

Le 8 mars, journée internationale des droits de la femme, six séances seront proposées sur quatre lieux, deux documentaires, deux classiques, un inédit : l'Avant Première du film "qui a peur de Virginia Woolf ?" en présence de la réalisatrice Anna Margarita Albelo ou "la Chocha" et une conférence sur l'homosexualité féminine au cinéma.

 

lesbiennes,gays,bi,trans,festival,cinéma,écrans mixtesINDÉSIRABLES  AVANT PREMIÈRE  

le Vendredi 7 mars / 22h15 au CNP Terreaux

(40 rue Edouard Herriot 69001 LYON)

+ Rencontre avec le réalisateur Philippe Barassat

Sortie nationale en octobre

Un film de Philippe Barassat

France - 2014 - 1h34 - N&B
Avec Jérémie Elkaïm, Jérémie Elkaïm, Valentine Catzéflis, Béatrice de Staêl, Bastien Bouillon, Rémi Lange et Hervé Chenais...
 

Aldo (Jeremie Elkaïm), pour payer les études de sa fiancée Lucie (Valentine Catzéflis) et leur appartement, est amené, en partie par son métier d'infirmier, à servir d'assistant sexuel pour des personnes plus ou moins lourdement handicapées. Poussé par les uns et les autres qui lui trouvent de bonnes raisons morales de gagner de l'argent ainsi, Aldo plonge, à l'insu de Lucie, dans d'étranges expériences sexuelles qui peu à peu le transforment. Et contre toute attente l'excitent plus qu'elles ne le répugnent. Paraplégiques, amputés, handicapés mentaux ou moteurs, grands brûlés, grands malades se pressent, lorsque la belle Lucie n'est pas là, envahissant l'univers d'Aldo, le prenant au piège d'une manipulation qui lui échappe et dont il ne mesure pas toutes les conséquences. En proie à l'exigence croissante de ses clients, Aldo finira-t-il par se laisser dévorer par eux, jusqu'à y perdre toute identité ?  (suite sur le site d'écran mixtes)

                                                          

28 janvier 2014

"Les mots doux" : un projet de film, soutenu par l'UNAPEI, sur la vie sentimentale et l'accompagnement des personnes handicapées mentales.

"Djana Schmidt et Antoine Bonnin sont réalisateurs de documentaires, leurs derniers films « Lhamo, petite-fille de l’Himalaya » et « Joséphine, le droit à la beauté » ont été produits par France 5 et France 3. Leurs parcours personnels les sensibilisent dès leur plus jeune âge au handicap et les amènent naturellement à partager leurs expériences artistiques au sein d’établissements médico-sociaux depuis plusieurs années.

Leur projet "Les mots doux" sort de l’ordinaire. Il fait suite à un premier film court tourné dans des établissements des Papillons Blancs des Rives de Seine (92). Réalisé avec des personnes handicapées mentales et différents acteurs de l’association, ce prochain film souhaite "donner la parole à ceux que l’on croit incapables de s’exprimer, à ceux qui n’ont jamais pu parler".

Ces deux réalisateurs passionnés souhaitent faire un film sur " l’amour sans tabou, celui de la tendresse, celui de la séduction". Et pour que cette intention devienne réalité, un appel à souscription est lancé pour pouvoir commencer le tournage le plus vite possible."

http://www.touscoprod.com/fr/project/produce?id=1087

20 janvier 2014

Pascal, Frida Kahlo et les autres...ou quand la vulnérabilité devient force

 charles gardou.jpg

 

"Charles Gardou donne à voir la place de la vulnérabilité dans toute vie et les ressorts nécessaires pour la surmonter. Comme tant d’anonymes, ces femmes et ces hommes font subir un renversement, un retournement au handicap. Ils composent, peignent, écrivent, inventent, certes pour s'exprimer, mais avant tout pour s'emparer de leur vie et lui rendre sa hauteur. Leurs itinéraires singuliers témoignent d'une réalité paradoxale : le handicap impose de multiples limitations et impuissances, d'indicibles détresses, des sentiments d'infériorité. Il contraint à renoncer à des aspirations, il réduit parfois en poussière des désirs et des projets, il restreint certaines capacités, mais en aucun cas, il n’obère l'ensemble des possibilités d'un être. Certaines peuvent même s'accroître."