24 septembre 2014

Le film "The tribe" tragédie en langue des signes sort le 1er Octobre

lu sur le blog decinéma, the tribe,langue des signes,vivre fm,vie affective et sexuelle

 

 

The Tribe, c’est l’histoire d’un jeune sourd qui arrive dans un pensionnat pour déficients auditif en Ukraine. Il subira le bizutage et s'initiera, comme les autres, au proxénétisme et à la violence. Un film tout en langue des signes, qui dresse un portrait d'un monde où personne n'entend les cris de désespoir de la jeunesse. A ne pas manquer.

 

cinéma, the tribe,langue des signes,vivre fm,vie affective et sexuelle

The tribe l'histoire tragique d'un jeune sourd en Ukraine

Sergueï (Grigory Fesenko) apprendra à se faire une place dans cette mafia qui règne par la brutalité sur l’établissement. Il tombera amoureux de Anna (Yana Novikova) qui vent ses charmes sur un parking de camionneurs pour pouvoir fuir un jour en Italie.Mais vous ne connaitrez les prénoms des protagonistes qu’en lisant les résumés dans la presse. Le film est entièrement en langue des signes et sans sous-titre. Il n’y a aucun dialogue dans The Tribe, même quand les valides parlent, c’est derrière une vitre et on ne les entend pas. Une cloche, des voitures qui passent, des coups, des chocs, la bande son plombe, elle aussi l’ambiance. Mais pas besoin de traduction, on comprend tout, même le cours de géographie du début où l’enseignante explique la place de l’Ukraine entre l’Europe et la Russie.  Pas de musique, des longs plans séquences, l’ambiance est lourde du début à la fin. Le décor pue la misère d’un tiers monde sur fond de neige crasseuse. Malgré ses deux bonnes heures, on ne s’ennuie pas une seconde. Très vite, vous ne verrez plus le handicap et, dans la scène finale, parions que vous aurez oublié qu'ils sont sourds ! Au final, vous aurez appris, si vous ne le saviez pas déjà que la langue des signes est une véritable langue, et que ce handicap peut mettre votre vie en péril, surtout si le danger vient de derrière !

 

( lire la suite... )

 

21 septembre 2014

L'amour à l'ombre du VIH :"Pilules bleues", une bande dessinée à lire ou à relire, et aussi un téléfilm à ne pas manquer sur Arte vendredi 26 septembre à 20h50

pilules bleues.jpg

En 2001, Frederik Peeters publie la bande dessinée "Pilules bleues", qui évoque de manière sensible sa rencontre, puis sa vie commune avec sa compagne et son fils, tous deux séropositifs. Ce récit intime, à la fois pudique et cru, grave et romantique vient d'être adapté à l'écran par Jean-Philippe Amar. Pilules bleues plonge dans la réalité de la maladie, des combats, des peurs...et aussi des bonheurs...

Un téléfilm de Jean-Philippe Amar d'après les bandes dessinées Pilules bleues et Onomatopées de Frederik Peeters. 105mn, inédit. Avec Guillaume Gouix, Florence Loiret-Caille, Benjamin Bellecour.

04 septembre 2014

Alors qu'à Lyon, la Biennale de la Danse se prépare, le "syndrome de la danse" monte sur scène à Fribourg le 18 septembre prochain

Mops_A Caress from the Universe_TEASER(2')_2014 from Mops_DanceSyndrome on Vimeo.

Mops_Dansesyndrome est une compagnie de danse tessinoise. Ela Franscella a créé la compagnie. DanseSyndrome, c’est un jeu de mots entre « Danse » et « Down », de syndrome de Down. Les trois danseurs de la troupe seront à Fribourg le 18 septembre prochain au "Nouveau Monde". Les danseurs vont présenter  leur 4ème création.

24 août 2014

La télé, toujours en mal de diversité. Un rapport du CSA pointe notamment la faible représentation des personnes en situation de handicap sur le petit écran.

Le 23 mai dernier, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a publié son rapport annuel sur la "Représentation de la société française à la télévision et à la radio"

Ce rapport de 42 pages pointe  la représentation ou surreprésentation de certaines professions, classes d'âge, appartenance à une population étrangère etc...

"...Le gros point noir concerne les personnes en situation de handicap, quasiment invisibles à la télévision. Selon l'INSEE, 9,6 millions de français soit près de 15% de la population nationale, sont porteurs d'un handicap.

Mais leur taux de présence pointe à 0,4 %, une proportion en baisse depuis plusieurs années...

Comment refléter le handicap dans les programmes lorsque les handicaps les plus nombreux sont invisibles ?


Vestiaires S02E32 - Sound of handi par Vestiaires

Pour y remédier le ministère des affaires sociales et de la santé , chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, et le CSA ont élaboré une charte a été signée en février 2014 par les télévisions, les radios mais aussi par les écoles et centres de formation aux métiers de l'audiovisuel.

L'idée est "de constituer des viviers de professionnels, des personnes formées qui pourront travailler et intervenir dans les médias. Il faut permettre au handicap de "passer positivement" à l'écran ou au micro", car chacun peut apprendre et et s'enrichir l'un de l'autre de ses différences, espère-t-on au Conseil supérieur de l'audiovisuel." Extrait d'un article du monde du dimanche 1er-lundi 2 juin 2014. Supplément télévisions.

19:36 Écrit par François Crochon dans 1- Ressources, Art et Essai, Droit, Epanouissement, bien-être, qualité de vie, Film, Loisirs, Sensibilisation, Société | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11 août 2014

Les lois de Matthieu, au plus près du quotidien d'un homme autiste...sur Arte ce soir à 0h15 et disponible pendant une semaine sur "Arte + 7"

loismatthieuarte.jpg

Le réalisateur Marc Schmidt a su établir avec amour, distance et complicité un face-à-face avec son ami d'enfance autiste. Il le filme de près, alternant des scènes de vie quotidienne, des plans de la maison et des notes du journal intime de Matthijs. Par la radicalité de son approche, son documentaire traverse la frontière du monde inconnu et mystérieux de l'autisme...Arte  Documentaire de Marc Schmidt (Pays-Bas, 2012, 71 minutes)

                                                                         tous droits réservés - M D - 2013

pasfurtifsdans les colonnes.JPG

    

                                                                       "Primé au festival Vision du Réel de Nyon (Suisse) en 2012, ce documentaire devrait faire date parmi les films portant sur l'autisme et les troubles apparentés." Le Monde

                                                                                     

                                                                

                                                                                           

18:58 Écrit par François Crochon dans 1- Ressources, Art et Essai, Film, Sensibilisation, Société, Témoignage | Tags : autisme, vie quotidienne, autonomie, liberté, souffrance mentale | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg