11 mai 2014

Création d'un sexe "non spécifique" par la Haute Cour d'Australie

Par une décision du 2 avril 2014, la Haute Cour d’Australie a permis d’inscrire comme sexe à l’état civil une mention autre que masculin et féminin. L’inscription de cette nouvelle mention, intitulée « non spécifique », n’est nullement laissé au libre choix des individus. Conscients de l’importance sociale de cette innovation juridique, les magistrats australiens ont subordonné son inscription à de strictes conditions.

Article intégral en PDF
Benjamin Moron-Puech, « Création d’un sexe « non spécifique » par la Haute Cour d’Australie », La Revue des droits de l’homme [En ligne], Actualités Droits-Libertés, mis en ligne le 10 avril 2014, consulté le 11 avril 2014.

 

Le droit à une vie sexuelle malgré un handicap

Le  Journal Forum de l'Université de Montréal publie un article dans son édition du 5 mai 2014, très intéressant à plusieurs titres. Nous vous en livrons quelques extraits, il vous suffira de cliquer pour   continuer la lecture...

droit vie sexuelle.jpg

 A cause d'un handicap, certaines personnes sont privées de vie sexuelle.

"Marcel et Jocelyne sont amoureux depuis 30 ans. Ils sont tous deux déficients intellectuels en plus d'être atteints d'une maladie mentale. Lui a 53 ans et souffre d'un trouble psychotique. Elle est âgée de 42 ans et a un trouble bipolaire. Entre eux, c'est l'amour fou!

Leur histoire d'amour a commencé au début des années 80, alors qu'ils fréquentaient le pavillon Riel de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal (anciennement l'Hôpital Louis-H. Lafontaine), affilié à l'Université de Montréal. « Ils géraient très bien leur relation intime et ne dérangeaient personne, signale Marie-Josée Prévost, directrice du programme clinique de déficience intellectuelle à l'Institut. On avait même essayé de les intégrer dans la communauté, mais ça ne fonctionnait jamais. Ils devenaient dépressifs. »

La raison? Marcel et Jocelyne ne se retrouvaient pas dans la même ressource d'hébergement compte tenu de la disparité de leur niveau intellectuel et de leurs troubles mentaux. « Une fois qu'on est parvenu à faire reconnaître l'importance de leur relation amoureuse pour leur santé mentale, on a pu faire valoir leur besoin légitime d'être ensemble. Ils n'ont plus jamais eu besoin d'être hospitalisés à notre institut; le suivi en consultation externe a suffi à maintenir stable leur maladie mentale », raconte Mme Prévost ( psychologue, qui travaille depuis 23 ans à l'Institut auprès d'une clientèle ayant une déficience intellectuelle, des troubles psychiques ou des problèmes de comportement)."...

"...Sa collègue, Janik Hudon, travaille au quotidien avec des personnes adultes aux prises avec des troubles mentaux graves. Pour elle, l'éducation sexuelle est fondamentale. Attitrée au soutien clinique des équipes d'intervenants à la Direction du soutien à l'intégration sociale de l'Institut, elle croit que la prévention est essentielle, surtout pour les infections transmissibles sexuellement (ITS). « C'est un problème important chez cette clientèle qui a souvent des pratiques sexuelles à risque, dit la sexologue. On note généralement une absence d'utilisation des préservatifs et de moyens de contraception. »...

...Promouvoir une approche positive de la sexualité ...

...Assistance ou prostitution ?

"Le droit à une vie sexuelle malgré un handicap" par  Dominique Nancy - Journal le Forum - 5 mai 2014

09 mai 2014

Empêche-moi si tu peux !! Ma vie, mes besoins, mes droits, mes devoirs, un colloque APEI de la région dieppoise sur la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap les 15 et 16 mai 2014

empêche-moi apei.JPG

L'Association de Parents et d'Amis d'Enfants en situation de handicap de la Région Dieppoise (APEI) a choisi de mener une réflexion de fond, transversale aux divers établissements du secteur "adultes", pour s'adapter aux besoins des personnes et permettre à ses institutions de se réinventer dans le domaine de la vie affective et sexuelle ainsi que dans celui de la parentalité des adultes en situation de handicap mental. Ces questions demandent de mettre en place un socle éthique, un cadre de pensée et d’action indispensable au fonctionnement d’une institution

06 mai 2014

1st Global Conference : Sexuality and Disability 6th to 8th May 2014 Lisbon, Portugal - la première Conférence Mondiale : Sexualité et Handicap se déroule à Lisbonne au Portugal entre le 6 et le 8 Mai 2014

 

Cette Conférence première en son genre est organisée par "INTER-DISCIPLINARY.NET"

1st global conference.gif

 

 

"Sexuality is an integral part of the personality of everyone: man, woman and child; it is a basic need and aspect of being human that cannot be separated from other aspects life.” (World Health Organisation)

"La sexualité fait partie intégrante de la personnalité de chacun : homme, femme et enfant; c'est un besoin élémentaire et une dimension de l'être humain qui ne peut être séparé des autres dimensions de la vie" (OMS).

L'objectif de cette conférence est d'aller à l'encontre de l'opinion fréquemment partagée au sujet du handicap et de la sexualité, en encourageant la recherche interdisciplinaire, la formation de réseaux et l'échange de savoirs.

Sexualité et handicap : réaffirmer en chanson le droit à la différence...

La sexualité est pour tous, handicapés ou non !...

Being le clame haut et fort en poursuivant sa collaboration pour la Fondation Asta Philpot dont le combat a été rendu célèbre par la BBC.

Objectif : réaffirmer en chanson le droit à la différence...

lire la suite sur CB News