24 septembre 2014

La 11ème édition du Défistival ouvre ses portes les 26 et 27 septembre sur le Champ de Mars

defistival,ryadh sallem,cqfd,albert jacquard,ceux qui font les défis

 

« Comme chaque année, le Défistival aura lieu à Paris, face à la Tour Eiffel, pour deux jours hors du commun.

 A l’origine, un homme, une association. Ryadh Sallem, Président de CQFD, de "Ceux Qui Font les Défis". Le Défistival est l’un des siens.

 Un projet fou mu par l’envie de donner au bonheur une chance d’exister, et une place pour s’exprimer.

 Parmi les millions d’idées qui s’agitent sous ses dreadlocks, celle de réunir pour un instant, un weekend, des gens qui aiment la vie et ont envie de la célébrer.

 Une fête avec des gens très différents et leur humanité pour point commun. Des artistes, des philosophes, des associations, des gens pas comme tout le monde et des extraordinaires, des gens heureux, qui viennent partager un peu de leur bonheur.

 Pour cette 11e Edition, c’est à Albert Jacquard que le Défistival rend hommage. Un homme qui en a inspiré plein d’autres, par ses idées révolutionnaires, son bon sens et son humanité. » (lire la suite…)

defistival,ryadh sallem,cqfd,albert jacquard,ceux qui font les défis

03 septembre 2014

L’avis d’une sexologue cool âgée de 100 ans

 Sur le blogue de Lili Boisvert : L’avis d’une sexologue cool âgée de 100 ans - Mardi 26 août 2014

shirley zussman,lili boisvert,sexologue

Shirley Zussman. Dessin : Lili Boisvert

 

À 100 ans, une des plus anciennes sexologue au monde qui a travaillé avec Masters et Johnson, le Docteur Shirley Zussman, livre, au Time, ses sentiments à propos de la sexualité « moderne » : le rythme trépidant de nos vie qui altère notre capacité à être véritablement présent à l’autre et à notre désir, la pornographie, Internet, etc.

Le plaisir sexuel n’est qu’une partie de ce que les hommes et les femmes veulent, croit la sexologue centenaire.  « Les hommes et les femmes veulent de l’intimité, de la proximité, ils veulent quelqu’un qui les comprenne, ils veulent s’amuser, et ils cherchent quelqu’un qui se soucie vraiment d’eux, même une fois sortis du lit. » (lire la suite...)

 

24 août 2014

La télé, toujours en mal de diversité. Un rapport du CSA pointe notamment la faible représentation des personnes en situation de handicap sur le petit écran.

Le 23 mai dernier, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a publié son rapport annuel sur la "Représentation de la société française à la télévision et à la radio"

Ce rapport de 42 pages pointe  la représentation ou surreprésentation de certaines professions, classes d'âge, appartenance à une population étrangère etc...

"...Le gros point noir concerne les personnes en situation de handicap, quasiment invisibles à la télévision. Selon l'INSEE, 9,6 millions de français soit près de 15% de la population nationale, sont porteurs d'un handicap.

Mais leur taux de présence pointe à 0,4 %, une proportion en baisse depuis plusieurs années...

Comment refléter le handicap dans les programmes lorsque les handicaps les plus nombreux sont invisibles ?


Vestiaires S02E32 - Sound of handi par Vestiaires

Pour y remédier le ministère des affaires sociales et de la santé , chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, et le CSA ont élaboré une charte a été signée en février 2014 par les télévisions, les radios mais aussi par les écoles et centres de formation aux métiers de l'audiovisuel.

L'idée est "de constituer des viviers de professionnels, des personnes formées qui pourront travailler et intervenir dans les médias. Il faut permettre au handicap de "passer positivement" à l'écran ou au micro", car chacun peut apprendre et et s'enrichir l'un de l'autre de ses différences, espère-t-on au Conseil supérieur de l'audiovisuel." Extrait d'un article du monde du dimanche 1er-lundi 2 juin 2014. Supplément télévisions.

19:36 Écrit par François Crochon dans 1- Ressources, Art et Essai, Droit, Epanouissement, bien-être, qualité de vie, Film, Loisirs, Sensibilisation, Société | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04 août 2014

Après "Chamalow", voici "Entre les mots"

Si, comme nous, vous avez beaucoup apprécié le court métrage "Chamalow", vous attendez à présent le court métrage "Entre les mots" de l'association Handimaine qui a bénéficié d'un soutien sur kissKiss BankBank

Synopsis : Océane, une lycéenne vient d’intégrer un nouveau lycée. Après une intervention d’une jeune fille trisomique à propos de sa maladie, celle-ci se moque d’elle. Une partie de la classe est choquée mais Océane n’a pas tout dit.   

 

"Parce que dans l'indifférence nous refusons l'exclusion des personnes en situation de handicap, le rejet, la haine. Nous pensons que cette différence est un don."

crowdfunding,tarik ben salah,chamalow,entre les mots,handimaine,court métrage,sensibilisation,changer le regardHandimaine veut montrer qu'à travers nos différences il y a une richesse. Le court métrage est l'outil vidéo par excellence pour y parvenir. Handimaine fait jouer des acteurs en situation de handicap en racontant leur propre histoire dans une histoire. Il s’ensuit un grand travail en amont avec un metteur en scène.

Faire jouer à des personnes handicapées leur propre histoire permet de toucher directement le spectateur.

Cette trilogie, est composée de 3 volets : le premier volet « Chamalow » a été tourné en janvier 2013 à Angers et sera suivi de « Entre les mots » tourné les 12-13 & 14 juillet 2014 à Saint Sylvain d’Anjou au lycée Saint Aubin de la Salle.

Pour changer les mentalités il faut toucher un large public, toute tranche d’âge confondue. Bien sûr, sensibiliser les plus jeunes est primordial.

« Entre les mots », une autre histoire vraie afin de faire perdurer notre message auprès des jeunes.


Chamalow - Handimaine par Festivaldanslaboite
crowdfunding,tarik ben salah,chamalow,entre les mots,handimaine,court métrage,sensibilisation,changer le regard

Projet "Elles" : Toutes différentes, toutes singulières, un autre regard sur le handicap

femmes,handicap,photographie,témognage,art,erotisme,sexualité

Le projet ELLES propose à des femmes en situation de handicap moteur ou sensoriel de vivre une expérience unique : devenir modèle d'un jour et poser pour un photographe. A travers ces clichés, elles nous montreront qu'il n'y a pas une beauté mais des beautés, à l'image des femmes, de toutes les femmes, dans ce qu'elles ont de plus personnel, de plus touchant, de plus vibrant aussi. Chacune dans son univers, tantôt glamour, tantôt sexy, elles nous dévoileront leurs singularités.

 

femmes,handicap,photographie,témognage,art,erotisme,sexualité

Les objectifs de ce projet sont multiples et se rejoignent sur un point essentiel : le regard ! Regard que l’on pose sur soi avec plus ou moins de compassion, regard de l’autre, bienveillant ou destructeur et enfin regard de la société toute entière ou comment est traité la différence en général et le handicap en particulier. 

 
Bourgogne Franche-Comté Matin - 31 janvier 2014 par arefh
Reportage Grand Lille TV - Shooting Elles par arefh

 

femmes,handicap,photographie,témognage,art,erotisme,sexualité