20 avril 2015

La sexualité traumatisée...

la sexualité traumatiséeCe livret réalisé avec le soutien de la Fondation MAAF Assurances, a pour vocation de sensibiliser et d'informer sur la sexualité des personnes traumatisées crâniennes. Son ambition : donner quelques clés de compréhension afin de tendre vers un peu plus d'acceptation. Destiné aux familles, aux conjoints de traumatisés crâniens ainsi qu'aux professionnels de santé et du secteur médico-social, il a pour objectifs :

  • De lever le voile sur un tabou, une souffrance aujourd'hui difficile à vivre tant pour les personnes traumatisées que pour leurs proches,
  • D'informer sur les changements de comportement liés à la sexualité de ces femmes et ces hommes qui ne sont ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait d'autres,
  • D'accompagner les personnes traumatisées crâniennes et leurs proches dans l'acceptation d'un nouvel équilibre amoureux.

Cet ouvrage basé sur l'expertise scientifique du Professeur Hamonet est accessible au plus grand nombre et  illustré par des témoignages, des « instantanés » sur le vécu tant des personnes victimes de lésions cérébrales, que de leurs familles.

lire la suite

 

17 avril 2015

Cinéma et handicap : de nombreux films d'amour à découvrir...

cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

Un ancien cascadeur équestre paraplégique, une jeune femme qui a renoncé à sa carrière de pianiste pour travailler dans les assurances : En équilibre, avec Albert Dupontel et Cécile de France, raconte la brève rencontre de deux êtres brisés.

Ce film de Denis Dercourt sorti en salles le 15 avril 2015, est inspiré d'une histoire vraie, celle de Bernard Sachsé, accidenté en 1994 lors d'un tournage, à l'âge de 30 ans

 

cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

 
Aldo, jeune infirmier sans souci est très amoureux de Lucie, étudiante dont il partage la vie. Il perd son emploi. Pour continuer à payer les études de sa fiancée, il devient accompagnant sexuel pour personnes handicapées, poussé par deux amis de Lucie, non-voyants, qui lui trouvent de bonnes raisons morales de le faire. Les rencontres se suivent et ne se ressemblent pas, de la douce et sentimentale Stéphana au cynique Emmerich, en passant par l’étrange couple formé par Andréas et sa soeur mutique... Sa nouvelle activité, qu’il cache à Lucie, l’entraîne dans des expériences insolites et dérangeantes, dont il sortira profondément transformé.
 
 
et beaucoup d'autres encore !...
cinéma, handicap, indésirables, en équilibre,

03 décembre 2014

Des émoticones et des picto adultes pour parler de sexualité

sexualité,personne en situation de handicap,pratiques sexuelles,flirtmoji,emoji,emoticone,pictogramme adultes,communication facilitée,katy mccarthy,libération

" Des emojis de cul pour parler de tout..."

Alors que nous avons beaucoup de mal à trouver des pictogramme pour aborder la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap,  un collectif d'artistes a conçu des émoticones pour adultes.

Lire la suite sur le site de Flirtmoji

ou sur le site de Libération 

 

Vous pouvez également trouver des picto adultes sur les sites suivants :

 

sexualité,personne en situation de handicap,arasaac,pratiques sexuelles,flirtmoji,emoji,emoticone,pictogramme adultes,communication facilitée,katy mccarthy,libérationPortail Aragonais de la Communication Améliorée et Alternative (ARASAAC)

 

Makaton Symboles - Éducation sexuellesexualité,personne en situation de handicap,arasaac,pratiques sexuelles,flirtmoji,emoji,emoticone,pictogramme adultes,communication facilitée,katy mccarthy,libération

 

 

 

 

 

  sexualité,personne en situation de handicap,arasaac,pratiques sexuelles,flirtmoji,emoji,emoticone,pictogramme adultes,communication facilitée,katy mccarthy,libérationSclera pictogrammes

 

A l'occasion de la Journée mondiale des personnes en situation de handicap, (re)lisons la Convention relative aux droits des personnes handicapées

3 décembre,journée mondiale des personnes en situation de handicap,droit,convention relative aux droits des personnes handicapées,onu

Texte complet de la Convention relative aux droits des personnes handicapées en PDF ou sur le site de l'ONU

 

02 décembre 2014

Alors que l’Europe reste en échec dans sa politique de lutte contre le VIH, il sera bientôt possible de se tester soi-même

« Depuis 2004, malgré les progrès enregistrés en matière de thérapies et les nouvelles options de prévention, l’épidémie de VIH a continué à se propager en Europe. En 2013, selon les statistiques les plus récentes publiées aujourd’hui par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe, plus de 136 000 nouveaux cas d’infection à VIH ont été diagnostiqués en Europe et en Asie centrale, ce qui représente une progression de 80 % par rapport à 2004, année durant laquelle près de 76 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués.

Sur les nouvelles infections à VIH apparues dans la Région en 2013, plus de 105 000 ont été signalées dans les pays d’Europe orientale et d’Asie centrale, plus de 29 000 dans l’Union européenne et l’Espace économique européen (UE/EEE), et quelque 2 000 dans d’autres pays non membres de l’UE. Par rapport à 2004, les pays d’Europe orientale et d’Asie centrale ont enregistré un doublement des nouveaux cas d’infection à VIH, tandis que les pays de l’UE/EEE n’ont pas constaté de diminution du nombre de diagnostics d’infection. »

Lire la suite sur le site de l’OMS

Alors que l’Europe reste en échec dans sa politique de lutte contre le VIH, il sera bientôt possible de se tester soi-même grâce à un autotest

 oms,autotest,vih,sida,réduction des risques et des dommages,ist,cerhes,santé sexuelle,promotion de la santé,europe,public à risque

« Dès le 1er juillet 2015, des autotests du sida seront commercialisés en pharmacie. Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a confirmé l'information de France info ce lundi à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, lors d'une visite à l'hôpital parisien Saint-Louis. Grâce à ce nouveau produit, vous pourrez procéder vous-même à l'analyse à partir d'une simple goutte de salive ou de sang. Le résultat apparaîtra en quelques dizaines de minutes. 


L'autotest sera en vente libre, sans ordonnance, et son prix devrait tourner autour d'une vingtaine d'euros. Certaines associations le distribueront aussi gratuitement. Gros avantage : les personnes qui ne veulent pas passer par les centres de dépistage pourront faire le test eux-même. »

 Lire la suite sur le site du Parisien

 oms,autotest,vih,sida,réduction des risques et des dommages,ist,cerhes,santé sexuelle,promotion de la santé,europe,public à risque

L’avis du CeRHeS : Malgré un intérêt indéniable, cet autotest peut revêtir quelques inconvénients :

  •  - Quid du coût ? Même si cet autotest devrait être diffusé gratuitement par certaines associations ou centres ressources
  • - Il renseigne sur la présence ou non du VIH dans le  sang il y a 3 mois. S'il y a eu contamination durant les 3 derniers mois, le résultat n'est pas faible et le test risque de donner un résultat négatif...
  • - Enfin, pratiqué seul, il n’offre pas la possibilité d’être accompagné par des personnes compétentes lors de la révélation de sa séropositivité.