22 janvier 2016

Mutilations sexuelles féminines : de l'opposition a l'action, rencontre le 2 février au Centre Hubertine Auclert à Paris

Soudan-5_UN_Albert-González-Farran.jpg

A l’occasion de la Journée internationale contre les mutilations sexuelles féminines du 6 février, l’Observatoire régional contre les violences faites aux femmes du Centre Hubertine Auclert organise une rencontre le 2 février autour d’un film et d’un roman en partenariat avec le collectif Excision Parlons-en.

Le thème de la rencontre  "Mutilations sexuelles féminines : de l’opposition à l’action". Un documentaire et un roman seront les supports de la journée, afin de s'en inspirer pour agir ici et ailleurs et de mieux comprendre.

Près de 125 millions de femmes sont excisées dans le monde (UNICEF), dont près de 53 000 en France (INED).

Ces rencontres permettront de découvrir le parcours de femmes excisées qui s’émancipent de cette pratique : Martha Diomandé, héroïne du documentaire « La Forêt Sacrée » de Camille Sarret (52 minutes) et Awa, personnage phare du roman « La tête ne sert pas qu’à retenir les cheveux » de Sabine Panet et Pauline Pénot.

La projection du film sera suivie de lecture d’extraits du roman puis d’un débat en présence de : Camille Sarret, réalisatrice du film, Martha Diomandé, association ACZA (sous réserve), Sabine Panet et Pauline Pénot, co-autrices du roman, Marion Schaeffer, du collectif Excision Parlons-en.    

9782364747265.jpg

 

 « La tête ne sert pas qu’à retenir les cheveux » , roman

  de Sabine Panet et Pauline Pénot.  Editions Thierry Magnier

 

 

Mardi 2 février 2016 de 18h à 21h au Centre Hubertine Auclert, 7 impasse milord, 75018 Paris

+ d'informations sur l'évènement / Inscription

11 janvier 2016

Animer de groupes d'expression autour de l'intimité et de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap : PROCHAINE FORMATION À LYON AU PRINTEMPS 2016

 

10 janvier 2016

Vie de couple et maladie d'Alzheimer

Pour évoquer la maladie d’Alzheimer,  Alain Finkielkraut a invité le philosophe empiriste Michel Malherbe dont la femme est atteinte du mal et qui évoque cette expérience intime dans le récit « Alzheimer : la vie, la mort, la reconnaissance», et le médecin-chercheur, directeur du Centre d’études du vivant et président du Comité consultatif national d’éthique  Jean-Claude Ameisen.

Dans sa première intervention  Michel Malherbe évoque la reconnaissance. En effet la question habituelle qui est posée aux proches dans de tels cas est : Est-ce qu’elle te reconnait ? Or la bonne question est : Est-ce que moi je la reconnais ?

france culture,alzheimer,vie affective et sexuelle

Le regard des malades  s’attache à vous et on est prisonnier de ce regard  qui n’a pas d’horizon. Or sans horizon il n’y a pas de monde, pas de perspectives, pas de sujet. C’est donc un regard sans sujet ou un sujet vide.

Il incombe à l’accompagnant de procéder à un acte de reconnaissance pour que le regard ne soit plus celui de l’absence mais devienne celui de la présence et de la confiance.

Pour Michel Malherbe la maladie d’Alzheimer est une destruction de la personne et pas seulement de ses capacités.

Lire la suite sur le site de France Culture...

08 janvier 2016

Bonne Année 2016 à toutes et à tous

voeux de l'administratrice, cerhes, vie affective et sexuelle

Que cette nouvelle année nous apporte la fraternité, la solidarité et la sérénité.

Souhaitons que notre engagement individuel et collectif permette à notre société d'être plus juste et plus humaine.

Et souhaitons au CeRHeS une poursuite de son développement dans ses nouveaux locaux.

Joyeuse année à toutes et tous !

Bénédicte Kail

Administratrice du GCSMS CeRHeS

 

05 janvier 2016

Indispensable et pratique... la Délégation APF du Var vous propose à nouveau son calendrier 2016 : « Déshabill'émoi ! »

Vernissage le le 11 janvier 2016 à partir de 17h30

dans le hall de l'Espace des Arts au Pradet

« Déshabill'émoi ! ».jpg

Particularité cette année, ce calendrier est l'une des étapes d'un projet initié par la délégation en 2014 à la fois individuel et collectif. Il s’adresse à des femmes (adhérentes, usagers du SAVS et SAMSAH) ayant exprimé le désir de briser le tabou sur la question de la féminité, du handicap… de la vie affective et sexuelle... une étape d’un chemin vers le développement de l’estime de soi !

Ce projet s’est articulé autour d’espaces d’expression (activités ludiques, groupe de parole), des ateliers autour de l’estime de soi ainsi que des séances de beauté…

Leur « parcours » s’est poursuivi au mois de juin par des séances où elles ont pu poser devant l’objectif d’un photographe, jouer avec leur image et dévoiler un peu d’elles-mêmes !

Aujourd'hui de cette "aventure", est né ce calendrier ainsi qu'une exposition photos itinérante à suivre en 2016. 

Pour commander le calendrier, au prix de vente de 8 €, contactez Nacima au 04 98 01 30 50 ou mecibah.apf83@gmail.com