13 novembre 2013

"La contraception passe mâle" mais elle passe à petits pas

D'après l'article de Anne-Claire Genthialon paru dans Libé le 6 novembre, dans la rubrique "VOUS"

" Même s'il ya encore beaucoup de réticences chez les hommes, certains ont franchi le pas et ont essayé des méthodes parfois surprenantes.

l'hommeauslip.jpg


Pourquoi la contraception ne passerait-elle pas dans le camp des hommes ? C’est la question soulevée par le Planning familial et l’Ardecom (Association pour la recherche et le développement de la contraception masculine) qui déplorent que «la maîtrise de la fertilité du couple, que ce soit pour une nuit ou plus, repose entièrement sur les femmes». Et eux qu’en pensent-ils ? A en croire un sondage (CSA de 2012), 61% seraient prêts à prendre une pilule contraceptive si elle était commercialisée. En attendant, les voilà plutôt qui s’abritent derrière une pénurie de moyens se résumant à capote ou retrait. Sauf que comme le rappelle le Planning familial, il existe des alternatives, des méthodes souvent méconnues et parfois très surprenantes pour rendre un homme responsable de sa fécondité.


Au menu des possibles ? La contraception thermique, mise au point dans les années 80 qui consiste à enfiler un sous-vêtement serré pour faire monter la température des testicules et diminuer ainsi la production de spermatozoïdes. Mais dans la pratique, le «slip chauffant» fait plus sourire qu’il n’emballe. Autre méthode : la vasectomie. Là encore, peu d’adeptes. Bien qu’autorisée depuis 2001 en France, elle ne concerne que 0,5% des hommes, loin derrière les pays anglo-saxons où ils sont 15 à 20% à y avoir recours. Reste la «pilule» masculine. Elle ne se gobe pas mais s’injecte une fois par semaine pendant dix-huit mois selon un protocole de l’OMS et est déjà testé sur 1 500 hommes. Seul hic, les produits n’ont pas encore d’autorisation de mise sur le marché. «Le problème n’est pas que médical, assure Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale du Planning familial. Les freins sont bien plus profonds. Limiter la capacité reproductive des hommes fait peur : cela questionne leur rôle, celui des femmes, la fertilité, la virilité…»

Pour compléter cette approche, un ouvrage intitulé "la contraception masculine", fait le point sur les différentes méthodes de contraception masculine. Il est constitué de textes rapportant les expériences françaises (hormonale, thermique) et la synthèse des expériences mondiales. Ces différentes méthodes font l'objet de débats tant au plan médical (effets secondaires, efficacité) que sociétal, auquel ce livre veut contribuer.


 

contraception masculine,nouvelles méthodes,planning familial,ardecom,pilule contraceptive,contraception thermique,vasectomie,peurs

Auteurs : Jean Claude Soufir, Roger Mieusset

Editeur : Springer

Collection : l'homme dans tous ses états


12 novembre 2013

"Masters of sex" - saison 1 - ou comment une chaîne de TV américaine raconte en séries l'histoire de Masters et Johnson, OCS City la diffuse sur nos écrans chaque vendredi à 20h40

 Dans les années 1950, les Etats-Unis sont secoués par la révolution sexuelle. Masters of Sex retrace l'histoire vraie de William Masters et Virginia Johnson, deux pionniers de la recherche en sexologie dont la carrière va les mener d'un hôpital de Saint Louis jusqu'à la Une du magazine Time.

xxlarge_mastersofsex_39c59.jpg

Michael Sheen et Lizzy Caplan interprètent W. H. Masters et Virginia Johnson

Le film  est en Version Originale Sous-Titrée - produit aux Etats Unis en 2013

par Michelle Ashford - Durée : 59 minutes - Genre : drame - Format : 16/9

"Masters of sex" met en scène une approche à la fois physique et psychologique. Pour la réalisatrice Michelle Ashford, ce questionnement est toujours d'actualité car "si notre connaissance du corps a largement évolué, nos doutes face à nos performances, face au plaisir et aux sentiments de l'autre, sont toujours grands".

Masters and Johnson ont écrit plusieurs ouvrages dont :

"Les perspectives sexuelles -homo, bi,hétérosexualité, une ou des sexualités ? "

"Les réactions sexuelles", résultat de onze ans de recherche.

"Les mésententes sexuelles et leur traitement"

Ces ouvrages sont épuisés, ils seront bientôt consultables au Centre de Ressources Documentaires du CeRHeS (vous serez bien sûr informés de sa prochaine ouverture par le blog).






Récit autobiographique, "l'alphabet" bouleverse les certitudes et suggère que si tout peut s'écrouler en un instant, tout peut aussi renaître

récit autobiographique,avc,rupture,cassure,souffrances,combat,relation amoureuse,sexualité redécouverte,renaissance du désir,vie

L'auteure, Michèle Sommé est correctrice dans l'édition. Victime d'un AVC à l'âge de 29 ans, elle voit sa vie basculer vers une existence limitée par ses handicaps, sans espoir de guérison. C'est grâce à une rencontre et à la redécouverte de sa sexualité qu'elle retrouve le désir de vivre.

Loin de verser dans l'écueil du récit de vie larmoyant, l'Alphabet embarque le lecteur dans une aventure palpitante et bouleversante : celle du nouveau départ que prennent les accidentés de la vie.

Mariée, jeune maman de 3 enfants, Sophie mène une existence épanouie et très active. Elle a une "santé de fer" et un sens de l'organisation à toute épreuve.

Une nuit, peu avant les fêtes de Noël, un AVC brise sa vie. Rien ne sera plus comme avant, son quotidien, ses relations, son corps...Sophie entame alors un marathon pour réapprendre à vivre. Un apprentissage à tâtons dont l'alphabet, outil premier de communication, devient la métaphore, jusqu'à ce qu'une rencontre lui redonne le goût à la vie, grâce oà la tendresse et à la sexualité.

Aux éditions Atlande, collection Roman d'espoir.

Contraception masculine : pourquoi la pilule est-elle si difficile à avaler ?

contrmasculinePF17oct13.jpg

Problématique

Quels sont les facteurs qui ont contribué à ce que la contraception masculine ne soit pas devenue un enjeu de la recherche médicale ? La faute à des énigmes scientifiques et/où des préjugés tenaces ? Par ailleurs, la contraception presque exclusivement féminine est-elle un moyen d’émancipation ou bien un autre levier de domination masculine ?

 

Intervenants

Planning Familial de l'Isère en co-animation

avec ARDECOM, Association pour la Recherche et le Développement de la Contraception Masculine

et le Collectif ASCOM, Groupe de militants Anti-Sexistes pour la Contraception Masculine

Lieu

Salle polyvalente (à prox. du centre social des Eaux Claires) 39 rue André Rivoire – 38100 Grenoble

Accès

Tram C : arrêt Vallier – Docteur Calmette / Bus 32, arrêt Champs Elysées

Horaire: 18h-20h    Entrée libre et gratuite


 

 

07 octobre 2013

Christine et Tami sont amoureux, ils vont se fiancer, ils ont une vie affective et sexuelle, ils en parlent sur France Inter à l'émission de Daniel Mermet, Là-bas si j'y suis, le 1er octobre

 

 "Je considère que chaque couple, valide ou handicapé, peut faire l'amour à sa manière" Tami


Les témoignages de Christine et Tami sont riches d'enseignements pour nous, personnes valides et handicapées. Ils dialoguent avec les autres, affirment leurs opinions avec fermeté et sérénité. Le dialogue s'installe aussi grâce  à la maman de Tami, traductrice et "assistante de vie".


Laissons-leur la parole...et écoutons leur histoire...