05 juillet 2016

Le consentement, de la loi à la clinique

criavs logo.jpg

 

 Conférence de Dr Pierre LAMOTHE, Psychiatre et Maitre Carine MONZAT, Avocate

Le consentement, de la loi à la clinique

Le Lundi 19 septembre 2016
15H – 18 H

Argumentaire

Le concept de personne humaine avec ses droits et ses libertés a quelque peu évolué ces dernières années jusqu´à une possible dérive idéologique qui exalte toujours plus son autonomie alors même que son indépendance, vis-à-vis du corps social en particulier, ne cesse objectivement de se réduire sans que cela soit toujours évident ou même perçu.

Le consentement semble la question centrale de cette autonomie se substituant par exemple à la loi pour borner la liberté de la pratique sexuelle voire la liberté de disposer de soi. Il n’en est peut-être pas de même sur le plan moral ni sur le plan clinique !

Le consentement n’est en fait pas aussi libre qu’on le croit et avant même le philosophe  et le juriste, le médecin, des neurosciences à la psychanalyse, a sa place pour parler de la capacité à consentir. Cette capacité intègre une dimension de base purement cognitive, une dimension de connaissance de soi, une dimension d’aptitude relationnelle et une dimension d’appréhension de la réalité avec la possibilité de se projeter dans les conséquences de ses choix.

Con-sentir, c’est juger, "sentir avec", accompagner d’enthousiasme, accepter ou renoncer. Est-ce encore de la clinique ? C’est ce dont nous allons débattre.

 

 ENTREE LIBRE SUR INSCRIPTION

Mail : christelle.delgery@ch-le-vinatier.fr

Informations complémentaires sur CRIAVS

Les commentaires sont fermés.