24 juin 2016

Sexualité, les nouvelles générations refusent de rentrer dans les cases

Le duo homo/hétéro est mort. Asexuel, skoliosexuel, lithromantique: la génération des moins de 30 ans s’identifie grâce à une multitude de nouveaux termes définissant leur orientation sexuelle.

pas dans des cases.JPG

Pansexualité? Queer? Graysexuel? Vous ignorez la signification de ces mots? Les jeunes, eux, la connaissent. Des nouveaux termes pour leur permettre de s’identifier. Dans cette évolution permanente, la bipolarité hétéro/homo semble révolue. Pour Caroline Dayer, chercheuse associée de l’Institut des Etudes genre de Genève, «la binarité n’est pas naturelle, elle renvoie à une construction historique et sociale. Aujourd’hui, les jeunes créent un panorama plus large pour se définir plus facilement.» 

Enquête faite par Le Temps (site d'information Suisse), 4ème volet.

Lire la suite

 

Les commentaires sont fermés.