17 juin 2016

Relations sexuelles : égalité devant la loi, inégalités en situation de handicap

 

rhizome.JPG

Une différence significative en termes de fréquence des relations sexuelles entre personnes handicapées et valides en France

Malgré leur intérêt pour les politiques de santé publique, il est encore aujourd’hui difficile de produire des données fiables et représentatives sur les comportements sexuels des Français. Néanmoins, une étude comparative, mise en œuvre par l’équipe « Sexualité, Société, Individu » de l’unité 292 de l’INSERM, a permis de prendre la mesure des écarts constatables entre les comportements sexuels de la population française 1 et ceux des Français en situation de handicap [2]. Trois constats saillants peuvent être retenus :

1) Tout d’abord, une moindre fréquence des relations sexuelles pour les personnes adultes handicapées au regard de la population générale [3]. 2) Cette différence en termes de fréquence des relations sexuelles est considérablement renforcée si l’adulte handicapé est hébergé en institution. 3) Enfin, l’hébergement en institution a également une influence défavorable sur la possibilité pour les personnes handicapées de se marier [4].

Lire la suite

Article écrit par Eve Gardien - Maître de conférence en sociologie, Université Rennes 2 dans la revue Rhizome n°60 sur la sexualité

 

Les commentaires sont fermés.