04 septembre 2015

Autiste & amoureux

Extrait du webdoc Syndrome d'Asperger / Dans la peau d'un extra-terrien / Leila Marchand, journaliste et Cléa Salaün dessinatrice et autiste Asperger

Être autiste et en couple. Certains Aspies sont indifférents à la question. Vivre en solitaire reste leur mode de vie favori et ils ne voient aucun intérêt à une relation de couple.

D’autres tombent amoureux. De nombreux Aspies vivent heureux en couple, avec leur moitié autiste ou non-autiste.

webdoc,autisme,asperger,vie affective et sexuelle

Mais la vie à deux reste un défi sous plusieurs rapports. On attend souvent de son partenaire de vie qu’il nous comprenne à demi-mot, qu’il fasse des compromis, qu’il sache se montrer romantique… Des attitudes loin d’être naturelles pour un Aspie. Il lui faudra apprendre à exprimer ses sentiments, ses envies, ses frustrations.

Et à accepter d’aménager au minimum ses habitudes, d’avoir une personne omniprésente dans son espace de vie.

Amours, amitiés… Difficultés relationnelles ne veut pas dire absence de sensibilité. On peut être Aspie et avoir envie de nouer des liens. De trouver l’amour.

Accepter la personne telle qu’elle est, dans toute sa complexité et ses besoins différents, mais sans la limiter à son syndrome, est la clé, comme dans toute relation de couple.

lire la suite...

" On s’est rencontré sur internet "

Sandrine, 41 ans, est en couple depuis une dizaine d’années. Pour elle, vivre à deux en tant qu’Aspie c’est plus être « l’un à côté de l’autre » que « l’un avec l’autre ». Les relations fusionnelles, marquées d’élans romantiques ou de crises de jalousies, elle laisse ça aux neurotypiques.


Maman de quatre enfants, elle évite de parler de son diagnostic par peur des préjugés négatifs.

 lire la suite...

Les commentaires sont fermés.