21 avril 2015

Ce n’est pas tout de faire des galipettes sur roulettes… il faut aussi penser à la contraception et au suivi gynécologique de manière générale.

porte-jarretelles & wheelchair,vie affective et sexuelle,lydie raer,consultation,gynéco,discrimination,société inclusive

 Ballon à air chaud représentant une personne en fauteuil roulant qui attrape une étoile

Albuquerque, 2012 (mnchilemom/Wikimedia Commons/CC)

Magnifique témoignage de Lydie Raer sur son blog : à hurler (de rire..jaune) !

 EXTRAIT : La question indélicate

Un médecin gynécologiste-obstétricien âgé d’une cinquantaine d’années m’accueille dans son bureau. Jusque-là, tout va bien.

Il me pose des questions sur ma maladie. Pas de souci.

Les choses se gâtent lorsque qu’il demande :

« De quelle pathologie est atteint votre compagnon ? La même que la vôtre ? »

Non ! Pas lui ! Pas un médecin, pas quelqu’un ayant fait au moins dix années d’études ! Comment est-ce possible d’avoir de tels préjugés ?

Souvent on me demande si mon copain du moment est handicapé (ou bien si le pote en fauteuil avec qui je traîne est mon copain). Lorsque cette question vient de personnes me connaissant depuis longtemps, cela m’agace légèrement. Mais lorsque c’est une personne que je ne connais pas qui la pose, cela ne me désespère pas que tant que ça. Je me dis que côtoyer une personne en situation de handicap suffira sans doute à lui ôter ses idées reçues.

Mais là ! Un professionnel de santé ! 

 Lire la suite sur le blog Porte-jarretelles et wheelchair...

Les commentaires sont fermés.