04 mars 2014

4ème édition du Festival Ecrans Mixtes à Lyon, festival LGBT destiné à tous les publics, du 5 au 11 mars 2014

  écrans mixtes.jpg

Les festivités débuteront mercredi 5 mars au Comedia avec l'Avant Première du Film "I am Divine", documentaire cinéma sur la fameuse égérie de John Waters, pour se terminer le mardi 11 mars à l'Institut Lumière pour une invitation à voir Bambi, une des premières femmes trans françaises, dont on découvrira l'étonnant parcours dans  le film de Sébastien Lifshitz.

lesbiennes,gays,bi,trans,festival,cinéma,écrans mixtes 

Le 8 mars, journée internationale des droits de la femme, six séances seront proposées sur quatre lieux, deux documentaires, deux classiques, un inédit : l'Avant Première du film "qui a peur de Virginia Woolf ?" en présence de la réalisatrice Anna Margarita Albelo ou "la Chocha" et une conférence sur l'homosexualité féminine au cinéma.

 

lesbiennes,gays,bi,trans,festival,cinéma,écrans mixtesINDÉSIRABLES  AVANT PREMIÈRE  

le Vendredi 7 mars / 22h15 au CNP Terreaux

(40 rue Edouard Herriot 69001 LYON)

+ Rencontre avec le réalisateur Philippe Barassat

Sortie nationale en octobre

Un film de Philippe Barassat

France - 2014 - 1h34 - N&B
Avec Jérémie Elkaïm, Jérémie Elkaïm, Valentine Catzéflis, Béatrice de Staêl, Bastien Bouillon, Rémi Lange et Hervé Chenais...
 

Aldo (Jeremie Elkaïm), pour payer les études de sa fiancée Lucie (Valentine Catzéflis) et leur appartement, est amené, en partie par son métier d'infirmier, à servir d'assistant sexuel pour des personnes plus ou moins lourdement handicapées. Poussé par les uns et les autres qui lui trouvent de bonnes raisons morales de gagner de l'argent ainsi, Aldo plonge, à l'insu de Lucie, dans d'étranges expériences sexuelles qui peu à peu le transforment. Et contre toute attente l'excitent plus qu'elles ne le répugnent. Paraplégiques, amputés, handicapés mentaux ou moteurs, grands brûlés, grands malades se pressent, lorsque la belle Lucie n'est pas là, envahissant l'univers d'Aldo, le prenant au piège d'une manipulation qui lui échappe et dont il ne mesure pas toutes les conséquences. En proie à l'exigence croissante de ses clients, Aldo finira-t-il par se laisser dévorer par eux, jusqu'à y perdre toute identité ?  (suite sur le site d'écran mixtes)

                                                          

Les commentaires sont fermés.