20 septembre 2013

Nouvel éloge de la masturbation, un essai de Philippe Brenot, un ouvrage pour l'épanouissement sexuel

 Après des siècles de condamnation par l’Europe chrétienne, l’heure est à la réhabilitation pour la masturbation. Dans un essai à paraître, le sexologue Philippe Brenot vante les mérites d’une pratique épanouissante. "Je l'avoue ici publiquement et comme un acte expiatoire : oui, je me suis masturbé... et à plusieurs reprises !" Cet éloge est à la fois un manifeste contre l'ignorance, les préjugés et les idées reçues, mais aussi un ouvrage pour l'épanouissement sexuel.

img.php.jpeg

 «C’est beau, bien, bon, agréable, simple…», s’enflamme Philippe Brenot , avant de convoquer la science : «Il est désormais admis que la masturbation est au centre de la sexualité, qu’elle permet l’épanouissement, la maturation et la pérennité de la vie érotique»...

...«Les difficultés de plaisir et de désir sont d’ailleurs très souvent liées à un manque d’auto-érotisme. L’autostimulation permettant d’apprivoiser ses réactions sexuelles avec un autre.»...

...«Si en 2002 Nathalie Rykiel a rendu les sextoys populaires, et si les magazines féminins utilisent aujourd’hui le mot "masturbation", ce qui n’était pas le cas il y a quinze ans, on constate que beaucoup de jeunes filles ont une sexualité avec pénétration avant d’avoir vraiment découvert la masturbation. D’après les enquêtes de l’Inserm, peu en ont une vraie habitude. Les jeunes n’en parlent pas. Enfin, si on sait que 90% des hommes se sont souvent masturbés, seulement la moitié des femmes ont une masturbation intense et régulière.»

Philippe Brenot est psychiatre et anthropologue, directeur des enseignements de sexologie et sexualité humaine à l'université Paris-Descartes. Auteur de nombreux ouvrages, chez Odile Jacob, Zulma, PUF, L'Esprit du Temps, et récemment les Hommes, le sexe et l'amour et les Femmes, le sexe et l'amour aux éditions les Arènes, 2011 et 2012.

«Nouvel éloge de la masturbation», éditions L’Esprit du temps, 140 pp, septembre 2013, 12 €.





Les commentaires sont fermés.