31 août 2012

Déclaration des droits sexuels de WAS

Le Centre Ressources Handicaps et Sexualités est fortement impliqué dans les réseaux (Collectif Handicaps et Sexualités) et les sociétés savantes en sexologie (AIHUS, ASCliF, CLS, …).

Les missions du CeRHeS s’inscrivent clairement dans le champ de la santé sexuelle et des droits sexuels tels qu’ils ont été définis par l’Organisation Mondiale de la Santé [OMS 1975 et 2002] et par l’Association Mondiale pour la Santé Sexuelle [Notamment WAS 1997, 1999[1] , et 2008 : La santé sexuelle pour le millénaire. Déclaration et document technique. Minneapolis].


Déclaration des droits sexuels de WAS

La sexualité fait partie intégrante de la personnalité de chaque être humain.

Son plein développement dépend de la satisfaction des besoins humains de base tels que le désir de contact, l'intimité, l'expression émotionnelle, le plaisir, la tendresse et l'amour.

La sexualité résulte de l'interaction entre l'individu et les structures sociales.

Le plein développement de la sexualité est un facteur essentiel au bien-être individuel, interpersonnel et social.

Les droits sexuels sont des droits universels de l'homme basés sur la liberté inhérente, la dignité, et l'égalité de tous. De même que la santé est un droit fondamental pour l'être humain, la santé sexuelle doit être un droit de base pour l'être humain. Afin de s'assurer que les êtres et les sociétés développent une sexualité saine, les droits sexuels suivants doivent être reconnus, promus, respectés et défendus par toutes les sociétés et par tous les moyens.

La santé sexuelle est le résultat d'un environnement qui reconnaît, respecte et exerce ces droits sexuels.

1. Le droit à la liberté sexuelle

La liberté sexuelle englobe la possibilité pour les individus d'exprimer leur potentiel sexuel plein et entier. Cependant, cela exclut toutes formes de contrainte sexuelle, d'exploitation et d'abus à tout moment et au cours des diverses étapes de la vie.

2. Le droit à l'autonomie sexuelle, à l'intégrité sexuelle et à la sécurité du corps sexué

Ce droit implique la capacité pour chacun de prendre des décisions autonomes concernant sa propre vie sexuelle dans son propre contexte d'éthique personnelle et sociale.

Il englobe également les domaines du contrôle et du plaisir de nos propres corps sans torture, mutilation ni violence de quelque nature que ce soit.

3. Le droit à une vie privée sexuelle

Cela implique un droit de décision et comportements individuels intimes tant qu'ils ne s'immiscent pas dans les droits sexuels d'autres personnes.

4. Le droit à l'équité sexuelle

Cela se réfère à la liberté de se dégager de toutes formes de discrimination sans distinction de sexe, de préjugé, d’orientation sexuelle, d'âge, de race, de classe sociale, de religion, ou d'invalidité physique et émotionnelle.

5. Le droit au plaisir sexuel

Le plaisir sexuel, autoérotisme inclus, est une source de bien-être physique, psychologique, intellectuel et spirituel.

6. Le droit à l'expression sexuelle émotionnelle

L'expression sexuelle va plus loin que le seul plaisir érotique ou l'acte sexuel. Les individus ont droit d'exprimer leur sexualité par la communication, le contact, l'expression émotionnelle et l'amour.

7. Le droit de s'associer sexuellement en toute liberté

Cela signifie la possibilité pour tous de se marier ou pas, de divorcer et d'établir d'autres types d'unions sexuelles responsables.

8. Le droit de faire des choix libres et responsables en matière de reproduction

Cela englobe le droit de décider d'avoir ou non des enfants, leur nombre, l'intervalle entre chacun d'entre eux et le droit à l'accès inconditionnel au contrôle des naissances.

9. Le droit à l'information en matière de sexualité résultant des progrès scientifiques

Ce droit implique que l'information sexuelle soit largement mise à disposition de façon appropriée à tous les niveaux de la société par le biais d'un système scientifique déontologiquement conforme.

10. Le droit à une éducation sexuelle complète

C'est un processus permanent qui démarre à la naissance et qui dure toute la vie et qui concerne tous les organismes sociaux.

11. Le droit aux services médicaux dédiés à la sexualité

Des services médicaux dédiés à la sexualité doivent être mis à disposition pour prévenir et traiter toutes les questions, problèmes et troubles d'ordre sexuel.

Les droits sexuels sont des droits fondamentaux et universels de la personne.



[1] Déclaration du 13e Congrès mondial de sexologie, 1997, Valence (Espagne). Révisée et adoptée par l'Assemblée générale de la World Association for Sexology (WAS) le 26 août 1999, lors du 14e Congrès mondial de sexologie qui a eu lieu à Hong Kong, en République populaire de Chine.

15:06 Écrit par François Crochon dans Droit, Droits sexuels, Santé sexuelle | Tags : handicap, sexualité, cerhes, santé sexuelle | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.